Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Mercedes-Benz GLC 350 e 4MATIC : le SUV hybride par excellence, essai royal !

 
 
    Publié le 8 janvier 2017

Dans quelques mois, au salon de Francfort, Mercedes-AMG dévoilera une Hypercar de plus de 1 000 ch. Elle portera probablement la dénomination « Project One ». A l’opposé ce bolide hybride hors normes, future concurrente des McLaren P1, Ferrari LaFerrari, Porsche 918 Spyder, ou encore d’une autre Hypercar attendue pour 2018, l’Aston Martin AMR-RB 001, la firme à l’étoile propose pléthore de modèles hybrides dédiés en majorité à un usage familial. Et qui dit familial dit SUV… Découvrons ensemble le Mercedes-Benz GLC 350 e 4MATIC.

Dévoilé lors du salon de Francfort 2015, le GLC possède une bonne longueur d’avance sur ses rivaux allemands premium, les BMW X3 et Audi Q5 qui, à ce jour, n’existent pas en version hybride. Visuellement, il se distingue par des badges PLUG-IN HYBRID bleus et des étriers de freins de même couleur. Sans oublier la prise de recharge qui est située sur la droite du pare-chocs arrière.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-6

Comme à l’accoutumée, c’est en blanc, que Mercedes-Benz propose ces voitures hybrides à l’essai aux médias. Il faut avouer que cette teinte « propre » baptisée Blanc Polaire va particulièrement bien au GLC. Par ce nom, on pourrait presque penser, avec humour, que le marketing du constructeur pense très sérieusement à la conséquence la plus directe du réchauffement de la planète : la fonte des glaces.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-9

De surcroît, notre modèle d’essai arbore la finition Sportline. Cette dernière se situe juste en-dessous de la ligne très haut de gamme dénommée Fascination. Grâce à la Sportline, le rendu visuel du GLC 350 e est beaucoup plus dynamique. Il profite ainsi du Pack AMG Line Extérieur qui inclut, entre autres, des boucliers spécifiques aux accents sportifs, la superbe et sculpturale calandre à double lamelle. A cela s’ajoutent, sur le GLC 350 e de notre essai, les magnifiques jantes alliage AMG 20″ multi-branches et le marchepieds en aluminium à picots. Ces deux éléments faisant partie des options.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-13

Sur le plan du design et au final, l’aspect rectiligne et mastodonte du GLC est gommé par  sa teinte blanche et ses attributs esthétiques sportifs. Car, dans les chiffres, le SUV est long de 4,656 m, large de 1,89 m (hors rétroviseurs) et haut de 1,639 m. Ces dimensions sont un gage d’une habitabilité grandiose surtout que, la ligne de toit ne tombe pas à l’arrière, comme sur la superbe version coupé (photo ci-dessous lors de notre essai du GLC Coupé 350 d, à lire ici).

essai-les-voitures-com-mercedes-benz-glc-coupe-350-d-4

A l’intérieur, le GLC dispose du très sombre Pack AMG Line intérieur d’une qualité exceptionnelle. Les sièges avant sport sont accompagnés de garnitures intérieures aux surpiqûres joliment contrastées. La sellerie en cuir noir est comme toujours chez Mercedes d’une finition irréprochable (option : 2 000 €). Le volant sport multifonctions à 3 branches en cuir, de nombreux inserts en aluminium clairs et en noir laqué, le pédalier sport en acier inoxydable brossé contribuent à développer une ambiance puissante et racée. De plus, notre GLC dispose du toit ouvrant panoramique électrique en verre (option : 1 750 €). Ce « carrosse des temps modernes » est beau et lumineux. Il est sublimé, le temps d’un cliché, par la lumière du « Roi Soleil »…

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-23
Au-delà de son luxueux espace de vie, c’est surtout l’habitabilité du SUV qui nous a marqués. Contrairement au GLC Coupé, les passagers arrière de grande taille ne seront pas gênés par le toit. Et en matière de volume de chargement, 550 l sont disponibles.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-17

Contact… Bien sûr, la motorisation hybride ne déclenche aucune émotion à sa mise en route. Seul l’écran nous informe que le SUV est prêt à se mouvoir. Ce terme prend toute son importance sur le GLC 350 e car de multiples modes de conduite sont disponibles. Tout d’abord, et osons les qualifier de classiques, on trouve les modes du DYNAMIC SELECT : Eco, Confort, Sport, Sport+, Individuel. Rappelons qu’ils agissent sur la réponse de la pédale d’accélérateur, la boîte de vitesses et la direction. Puis l’hybridation ajoute 4 autres modes via un autre bouton :  E-MODE (100% électrique), E-CHARGE (100% thermique), E-SAVE et HYBRID. Détaillons-les rapidement. L’E-CHARGE utilise donc uniquement l’énergie électrique (85 kW, l’équivalent de 116 ch). L’autonomie est alors assez faible : 34 km. En E-CHARGE, c’est le 4-cylindres qui de 211 ch et 320 Nm de couple qui fait le job. Mais il charge, de manière fulgurante, la batterie. Ceci dès que l’on freine. En mode E-SAVE, le système électrique n’est que très rarement utilisé. Comme son nom l’indique, il préserve la charge de la batterie. Enfin, et c’est clairement le mode le plus intéressant, l’HYBRID permet de jouir des deux moteurs soit 320 ch de puissance cumulée.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures

En ville, le mode Eco suffit car de nos jours les villes sont synonymes d’embouteillages. En revanche, dès que la route se dégage, il n’a aucun intérêt pour une Mercedes. Il s’avère en effet très poussif. Chose importante, le GLC affiche plus de 2 tonnes sur la balance. De ce fait, il faut opter au minimum pour le mode Confort pour évoluer avec facilité. L’agrément de conduite est alors à la hauteur du confort et c’est exactement ce que l’on attend d’un tel véhicule. Vous l’aurez compris, les modes Sport et Sport+ n’apportent pas, mise à part une sonorité plus forte, des sensations au volant dignes de leur nom. Le GLC 350 e est fait pour rouler à vitesse « normale ». Dans ce contexte, il est parfait et saura séduire des familles de voyageurs.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-11

Au volant du GLC 350 e, lorsque l’on enclenche simultanément les modes HYBRID et Comfort, on touche alors au meilleur de l’hybridation automobile. Le couple qui atteint alors pas moins de 560 Nm « allège » le SUV instantanément. Le seul petit défaut que nous avons trouvé au SUV hybride est son manque de mordant au freinage. A l’opposé, la transmission intégrale 4MATIC et la boîte de vitesses 7G-TRONIC PLUS, sont d’une douceur et d’une efficacité de très haut niveau telle une invitation à voyager dans un confort, encore une fois, optimal.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-2016

Sur le plan des consommations et des émissions de CO2, Mercedes-Benz annonce 2,5 l/100 km en cycle mixte et 59 g/km de CO2 émis. Lors de notre essai, ce chiffre a atteint 7,3 l mais nous avons beaucoup joué avec les différents modes. Pour profiter du plein potentiel de l’hybridation au niveau des consommations, il faudra tout simplement brancher le SUV sur une simple prise électrique pour recharger la batterie. Du côté des performances, c’est plutôt très intéressant avec un excellent 5,2 s sur l’exercice du 0 à 100 km/h et 235 km/h de vitesse maximale.

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-19

En conclusion, le GLC 350 e 4MATIC Sportline a tout pour plaire en tant que SUV premium familial. En ville, il pourra être utilisé, non pas que pour faire plaisir à Anne Hidalgo, mais aussi pour diminuer considérablement les passages à la station-service. Et le week-end, ou lors des départs en vacances, il ravira petits et grands. Il faudra cependant casser toutes les tirelires du foyer pour s’offrir ce parfait SUV hybride. LE GLC 350 e s’affiche à partir de 55 950 € ou 54 950  € si on déduit le « généreux » bonus du gouvernement. Notre séduisante version d’essai Sportline s’affiche à partir de 57 500 €.

Texte et essai : Frédéric Lagadec

Photos : LesVoitures.com – Alexandre Besançon

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-4

glc_350_e_3_814x443

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-5

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-7

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-10

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-12

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-14

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-15

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-16

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-20

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-21

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-22

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-24

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-25

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-26

essai-mercedes-benz-glc-350e-les-voitures-27