Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Hyundai IONIQ : la première rivale de la Toyota Prius est née !

 
 
    Publié le 18 janvier 2016

Ce n’est pas un petit événement que s’apprête à vivre le monde de l’automobile, bien au contraire. En effet, depuis 1997, la Toyota Prius est « seule au monde » sur le marché des hybrides familiales de part ses records de ventes. En mars prochain, Hyundai présentera « l’anti-Prius », la IONIQ. Elle sera lancée en hybride, hybride rechargeable et électrique.

Le défi que s’apprête à relever la marque sud-coréenne est de taille, mais d’ores et déjà, les premières informations qui ont été dévoilées par Hyundai laisse à penser que la IONIQ est en mesure de faire de l’ombre à la référence que représente à ce jour la Toyota Prius. Tout d’abord, cette dernière souffre clairement d’un design particulier, pour ne pas dire autres chose, alors que le style de la Hyundai IONIQ fait, certes, dans la modernité, mais propose des lignes plus contemporaines, sages et plutôt élégantes. Son Cx n’en est pas moins performant avec 0,24.

Hyundai-IONIQ-Hybride-2

L’autre point fort de la IONIQ est sa technologie. La voiture sera motorisée par un bloc essence 1.6 l atmosphérique de 105 ch (à 5700 tr/mn). Le couple de ce moteur est de 147 Nm. Il sera accompagné d’un système électrique de 32 kW, soit 43 ch. Ainsi, la puissance combinée atteint 141 ch et le couple 265 Nm. Ses chiffres sont supérieurs à ceux de la Toyota Prius dont la puissance est de 136 ch. Quant à la transmission, elle sera assurée par la boîte de vitesses DCT-6 à double embrayage et à six rapports. Grâce à ce système, La Hyundai IONIQ devrait être plus efficace et agréable à conduire que sa concurrente japonaise. Rappelons que la Prius est dotée de la technologie à variation continue de la démultiplication de transmission. D’après le communiqué de Hyundai, les IONIQ hybride et hybride rechargeable pourront atteindre 120 km/h en mode 100% électrique.

Hyundai-IONIQ-Hybride-6

Sur le plan de la conduite, la IONIQ se rapprochera de ce qui se fait de mieux en termes de conduite automatique. Elle sera équipée d’une multitude de systèmes qui lui permettront d’évoluer quasiment toute seule dans la circulation, sans l’action du conducteur. La Hyundai IONIQ sera également une voiture connectée car elle proposera l’Apple CarPlay et l’Android Auto. Un support de charge à induction magnétique est aussi au programme.

Hyundai6-IONIQ-interior

Hélas, Hyundai ne communique que trop peu sur la version électrique de sa future égérie écologique. Il faudra donc patienter jusqu’au salon de Genève (du 3 au 13 mars 2016) pour en savoir plus. La nouvelle « voiture verte » devrait ensuite être commercialisée courant de l’été. Voici la très intéressante IONIQ en vidéo.

La rédaction

Photos : Hyundai

Hyundai-IONIQ-Hybride-2016