Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Nissan Micra : la citadine japonaise fait sa révolution, essai !

 
    Publié le 30 janvier 2017

Ceci est une révolution… Pour un constructeur généraliste, le renouvellement de son modèle du segment B (les citadines) revêt un enjeu particulièrement important. En Europe, et, qui plus est en France, l’enjeu est d’autant plus grand que les adversaires se nomment Renault Clio et Peugeot 208, deux références quasi-indétrônables en la matière. Suivez-vous nous sur les routes croates afin de découvrir la nouvelle Nissan Micra.

Depuis 1983, quatre générations de Micra se sont succédé, avec plus ou moins de succès. La dernière en date, loin de déchaîner les passions, laissait de marbre quant à son style rond conventionnel (photo ci-dessous).

Nissan-Micra-33

Pour sa nouvelle mouture, les ingénieurs Nissan sont réellement partis d’une feuille blanche puisque, hormis le nom, elle n’a plus rien à voir avec ses devancières. Oubliés le style fade et la monotonie. Pour s’attaquer de front à ses concurrentes, Nissan a donc repris les mêmes codes stylistiques. Style dynamique, visuels agressifs, ensemble typé sport, la nouvelle Nissan Micra en oublierait presque d’être sage. Vous hésitiez entre une Peugeot 208 et une Renault Clio ? Prenez une Nissan Micra, elle réussit la synthèse stylistique entre les deux modèles.

Nissan-Micra-2017-14

Nissan a opéré un changement à 180° passant ainsi d’un modèle féminin des villes à un modèle à la masculinité affirmée; certains apprécieront le virage, d’autres moins, une chose est sûre, c’est que, désormais, la Micra a une gueule. Mais, le ramage est-il vraiment à la hauteur du plumage ? Embarquons donc pour la perle de l’Adriatique, Dubrovnik et pour la route la Magistrale qui la relie à la ville de Split en longeant la mer.

Nissan-Micra-2017

Nissan a compris que ce qui plaît, dorénavant, ce sont les couleurs et les personnalisations. Fini le triumvirat gris, blanc, noir, vive la couleur ! Pour ce faire, nos modèles d’essais étaient le Bleu Electrique et l’Orange Racing pourvus du Pack Ultimate pour l’intérieur de la même couleur, de quoi bien mettre en avant la progression de la taille de la voiture, presque 4 m de long (3,999 mètres pour être précis, soit 17 cm de plus que l’ancienne génération), 1,75 m de large (7,8 cm de plus) et, 1,45 m de haut (5,5 cm de moins), de quoi lui conférer un coefficient de pénétration dit CX de 0,29. C’est tout simplement le record de la catégorie, et de surcroît l’ habitabilité de la nouvelle Micra a été particulièrement soignée pour les grands gabarits, que ce soit à l’avant ou à l’arrière.

Nissan-Micra-interieur

Une fois trouvée en quelques secondes seulement la position de conduite idéale, on peut pleinement prendre conscience du fossé qui existe entre la précédente génération et celle-ci. Les matériaux sont de bonne facture, la finition digne de celle de sa consœur française et un sentiment de solidité émane de l’habitacle. Vous êtes dans une Nissan et c’est tant mieux; elle n’est pas atteinte de « boutonite aiguë ». L’écran tactile se contente d’une taille de 7″ (totalement connectable avec son iPhone) quand il semble être à la mode d’avoir un écran aussi grand et disgracieux qu’un frigo des années 80. Les commandes sont regroupées et on n’y fait pas étalage de fonctionnalités qui ne servent qu’une fois.

Nissan-Micra-2017-19

Ceci étant, sous ses airs simplistes, cette nouvelle Nissan Micra est à la pointe de la technologie pour son segment puisqu’elle offre, de série, sur la version Visia d’entrée de gamme, L’ESP, 6 airbags, le limiteur de vitesse ainsi que, mais en option, le système de freinage avec détecteur de piétons, et un autre pour le franchissement des lignes et, sur la version haut de gamme Tekna, une reconnaissance des panneaux ainsi que des feux de route adaptatifs. A noter également, sur la finition intermédiaire N-Connecta, la possibilité, en option, de se pourvoir du Pack Techno (900 €) qui comprend la surveillance des angles morts et une caméra de recul à 360° particulièrement performante.

Nissan-Micra-2017-2

Si l’on devait trouver un slogan pour cette nouvelle mouture, « Vivez votre Micra », nous semblerait particulièrement pertinent. Comme évoqué précédemment, Nissan propose, outre ces couleurs flashy qui lui vont très bien, tout un catalogue de personnalisations. Aux dix teintes pour la carrosserie, vous pouvez adjoindre des packs intérieurs et extérieurs pour créer votre Micra à votre image. Des stickers aux touches de couleurs en passant par les inserts, ce sont en tout plus de cent combinaisons possibles. Au fait, Monsieur Nissan, pourquoi proposer tant de technologie embarquée quand il n’existe pas de vide poches arrière et qu’il n’est même pas possible, en option, d’avoir les vitres électriques arrière ? Pique mise à part, partons maintenant au volant de cette très attractive citadine.

Nissan-Micra-2017-4

Trois motorisations sont, pour le moment, proposées; deux 3-cylindres essence de 73 ch et 90 ch et un diesel 4-cylindres dCi de 90 ch. Nos deux modèles d’essai étaient le plus puissant moteur essence et l’incontournable diesel. Comme nous le précisions, la catégorie B est le segment des citadines, des voitures de ville donc. Mais il arrive que ces voitures aient besoin d’emprunter autre chose que des rues limitées à 50 km/h. Hors, il semble que Nissan n’ait pas été bien inspiré sur ce coup.

Nissan-Micra-2017-13

Le moteur essence assez bruyant a besoin d’être cravaché souvent afin d’avoir de la relance et la boîte est mal étagée. Les routes empruntées ne sont pourtant pas des routes de montagne pure, mais le moteur est à la peine, faisant exploser la consommation donnée en mixte pour 4,6 l/100 km/h. Très agréable lors de l’essai urbain, il montre dès lors tout de suite ses limites lorsqu’il s’agit de rouler tout simplement. Rappelons en outre qu’il s’agit de la version la plus puissante… Vivement donc la version sur-vitaminée qui mettra en valeur la rigidité de la caisse dont nous avons pu profiter lors de cet essai. Passons alors à la version diesel.

Nissan-Micra-2017-15

Il faut bien se l’avouer, cette version 1.5 l dCI 90 est celle qui correspond le mieux à la philosophie Micra. Parfait en ville, il assure également le minimum que l’on attend de lui sur route. Issu des blocs Renault, sa fiabilité est un bon point supplémentaire et la consommation annoncée ne dépasse pas les 4,0 l/100 km. Pour résumer cette offre de moteurs, il manque un couple à bas régimes pour l’essence de 90 ch (seulement 140 Nm à 2 250 tr/min), quelques chevaux à la version diesel et, last but not least, une boîte 6 pour les deux versions qui permettrait de gagner largement en agrément. Une boîte auto pourrait être un plus d’autant qu’elle a représenté jusqu’à 80% des ventes en France.

Nissan-Micra-2017-5

Une fois lancée, la nouvelle Nissan Micra s’avère agréable à conduire, avec de bonnes remontées d’informations et un sentiment d’être dans un véhicule de catégorie supérieure, l’extraordinaire système Bose incluant des haut-parleurs dans l’appui-tête conducteur procurant ainsi l’ambiance d’un auditorium y étant pour beaucoup. L’amortissement est de bonne facture puisqu’il gomme presque toutes les imperfections de la route. On enchaîne les kilomètres avec plaisir, profitant ainsi des somptueux paysages, bravo.

Nissan-Micra-2017-3

Fabriquée dans l’usine Renault de Flins-sur-Seine aux côtés de la Clio dont elle ne partage pas la plateforme, cette nouvelle Nissan Micra peut s’enorgueillir, comme son homologue de chez Toyota, la Yaris, d’être une « made in France totale ». Nissan ayant en effet dessiné cette voiture pour le marché européen exclusivement dans un premier temps.

Nissan-Micra-2017-11

Pari sur l’avenir, la Micra remplace et sa devancière, et le Note qui n’ont pas atteint leurs objectifs. Pari sur le futur, la Micra se veut être le porte- étendard de la politique sécuritaire de Nissan « zéro émission à l’échappement et zéro accident mortel sur les routes ». Si cette nouvelle version vous plaît, mais que l’idée d’acheter une voiture vous paraît dorénavant inconcevable dans un pays autophobe, sachez que Nissan met en place le service Nissan Intelligent Get & Go Micra qui est une plateforme de timesharing gérée et contrôlée par la marque et qui mutualise l’utilisation d’un véhicule au travers de plusieurs locataires. Plus le nombre est important, moins la facture mensuelle est élevée (elle inclut la totalité des frais y compris le carburant).

Nissan-Micra-2017-10

Si, au contraire, votre voiture ne peut être qu’à vous, sachez qu’il vous en coûtera 13 590 € pour le modèle essence de base et jusqu’à 21 590 € pour la version haut de gamme diesel. Des tarifs très attractifs pour une citadine moderne et généreuse en équipements… Nissan a définitivement tout compris et a réussi la mutation de sa Micra en la faisant ainsi passer du statut de concurrente improbable à challenger qui a toutes ses chances au vu de tout ce qu’elle propose.

Texte, essai et photos : LesVoitures.com – Charles Oulan

Photo intérieur : Nissan

Nissan-Micra-2017-17

Nissan-Micra-2017-18

Nissan-Micra-2017-10