Police : la grève des PV est lancée, les caisses de l’Etat visées !

    Publié le 13 décembre 2016

Les policiers français ont du mal à se faire entendre auprès du gouvernement après l’agression subie par quatre d’entre eux au cocktail Molotov. C’était en octobre dernier dans le département de l’Essonne et depuis le puissant syndicat Alliance a lancé un appel au « service minimum » en matière de verbalisation afin de toucher l’Etat en « plein cœur » à savoir ses caisses. BFM TV vient de dévoiler des chiffres impressionnants concernant les baisses de procès-verbaux !

Les chiffres présentés par BFM TV parlent d’eux mêmes (comparaison entre novembre 2015 et 2016), les voici :

  • -32% pour la verbalisation des stops « grillés »
  • -33% pour les délits liés l’alcool
  • -46% pour les excès de vitesse
  • -52% pour les feux rouges brûlés
  • -54% pour les infractions liées au téléphone portable

BFM Business va même plus loin au niveau de la ville de Paris et de sa proche banlieue. Ainsi, et lors de la mise en place de la circulation alternée, la journée du 6 décembre révèle des chiffres de verbalisation très faibles : 1 700 procès-verbaux pour le 6 décembre 2016 contre 3 500 sur une journée similaire de mars 2015.

Les policiers français comptent aller encore plus loin dans leur démarche de « service minimum » si l’Etat ne répond pas à leurs demandes en termes de recrutement, de budget, de nouveaux matériels, etc… Il est même annoncé un « service zéro » si la situation n’évolue pas dès janvier 2017 ! Affaire à suivre sachant que les procès-verbaux représentent pour l’Etat une manne de plus d’1 milliard d’euros ! D’ici là, voici la vidéo BFM TV sur ce sujet qui va vite devenir brûlant pour le gouvernement.

La rédaction