Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Le premier Radar de la route à avoir été expérimenté est le Mesta 100 en 1946. Ces radars utilisent le principe de l’effet Doppler-Fizeau pour mesurer la vitesse. Ils émettent une onde entretenue ou continue qui est réfléchie par toute cible se trouvant dans la direction pointée. Par effet Doppler, cette onde réfléchie possède une fréquence légèrement différente de celle émise : plus grande fréquence pour les véhicules s’approchant du radar et plus petite pour ceux s’éloignant. En mesurant la différence de fréquence entre l’onde émise et celle retournée, on peut calculer la vitesse de la cible. Ceci se fait en trouvant le battement entre les deux ondes.

Les radars et la répression routière

Vidéo : quand la Police indiquait la position des radars dans les journaux !

En 1996, le Ministre des Transports, Bernard Pons, s’était exprimé sur la politique à tenir concernant les contrôles de vitesse et, sur un plan plus général, sur la trop forte répression mise en place contre les automobilistes. Il en a résulté une transparence totale de l’Etat sur les radars. Ainsi, les forces de l’ordre avaient pris l’habitude de communiquer les emplacements des radars mobiles dans les journaux et aux radios.

Radar Piéton : le premier système en service !

Depuis le 9 août, le premier radar piéton est en test à la Grande-Motte. France 3 Occitanie l’a ainsi annoncé cette semaine. Ce nouveau dispositif permettra de verbaliser les automobilistes qui ne respecteraient pas l’arrêt pour laisser traverser les piétons. Fabriqué par AFS2R (Agence Française de Sécurisation des Réseaux Routiers), son fonctionnement est identique à celui du radar stop (à découvrir ici). Concrètement, des détecteurs de mouvement repèrent l’avancée des piétons sur la

Vidéo : présentation du radar multifonctions « l’arme absolue de l’Etat  » !

Homologué à ce jour uniquement pour contrôler les vitesses des automobilistes, le Mesta Fusion peut tout faire comme nous vous l’avions présenté en octobre 2016 (à lire ici) : contrôle de différentes limitations de vitesse par voie et par catégorie de véhicule, surveillance des voies interdites et autorisées, détection de franchissement de voie interdit, contrôle des dépassements interdits, y compris pour deux roues, contrôle de l’inter-distance, vidéo surveillance, surveillance intelligente

Radars : les buralistes les recouvrent pour protester !

La Dépêche rapporte que les buralistes de la région de Toulouse ont mené une action de protestation inédite contre le projet d’augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 €. Pour se faire entendre, ils se sont « attaqués » aux radars automatiques. Hier et dans la nuit, cette opération choc s’est également déroulée dans d’autres départements comme dans l’Oise ou la Corrèze. La profession n’accepte pas que le gouvernement ne les

Radars : la police belge les cache dans les poubelles

Non ceci n’est pas une nouvelle blague belge, surtout que nos voisins partagent avec nous une grande passion pour l’Automobile. Mais les forces de l’ordre locales, elles, ne rigolent pas avec les contrôles de vitesse. Leur dernière méthode consiste à cacher un système de marque Mesta dans une poubelle. Le site d’informations du journal La Dernière Heure, à qui nous devons cette information, précise que l’auteur de cette photo à

Présidentielle 2017 : les candidats s’expriment sur les radars et la répression routière !

A 2 jours du premier tour des élections Présidentielles 2017, la Ligue de Défense des Conducteurs publie une enquête menée auprès des candidats sur des sujets automobiles plus que sensibles comme la privatisation des radars,  la vidéo-verbalisation à distance, le diesel… Les programmes des candidats à la Présidentielle sont très pauvres en matière de propositions sur la Sécurité routière, et, de manière plus générale, sur ce qui représentait dans un

Présidentielle 2017 : l’absence de mesures pour les automobilistes !

Les élections présidentielles arrivent mais, malheureusement les propositions pour améliorer le quotidien des automobilistes sont totalement inexistantes. Alors que des associations de victimes s’insurgent et réclament une baisse de la vitesse sur nos routes et d’avantage de répressions, les politiques des gouvernements qui se succèdent sont imperméables à l’outil de liberté qui est l’automobile. Alors que Marine Lepen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoit Hamont, Jean-Luc Mélanchon sont candidats à l’élection présidentielle de 2017. Je

Lot-et-Garonne : un radar chantier recouvert des restes d’un sanglier

SudOuest.fr rapporte qu’un radar chantier a été recouvert, ce matin, par une dépouille d’un sanglier, précisément sa tête et sa peau. Il s’agit du dispositif mobile qui était situé au niveau de l’hippodrome de Sangruère à Villeneuve-sur-Lot (47300) dans le département du Lot-et-Garonne. Les actions chocs « anti-radars » se multiplient en France, en voici donc une « preuve animale ». Photo et source : http://www.sudouest.fr/2017/02/09/villeneuve-sur-lot-une-tete-et-une-peau-de-sanglier-sur-le-radar-3182589-3900.php – © T.D.

Radars-voitures : des civils au volant, la « nouvelle arme » du gouvernement !

Les radars mobiles-mobiles, ou voitures-radars, sont de plus en plus présents sur nos routes, mais apparemment pas assez pour le gouvernement. D’après le très sérieux hebdomadaire Auto Plus du 3 février 2017, des civils engagés par des prestataires privés seront au volant de voitures-radars dans les prochains mois. Cette information a été confirmée par le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. La politique générale de privatisation des verbalisations sur nos

Radars : nouvelles signalisations et itinéraires leurres, toutes les infos !

La Sécurité routière et le Ministère de l’Intérieur viennent de dévoiler les nouveaux panneaux de signalisation des radars automatiques. Il seront implantés progressivement sur les routes de l’Hexagone et accompagnés par d’autres nouveaux panneaux, ceux des itinéraires leurres. A l’approche d’un radar automatique, les automobilistes français profiteront de plus de visibilité et de lisibilité. C’est ce que promet la Sécurité routière grâce à cette simplification qui « permet à l’usager de porter

Les utilisateurs :