Le premier Radar de la route à avoir été expérimenté est le Mesta 100 en 1946. Ces radars utilisent le principe de l’effet Doppler-Fizeau pour mesurer la vitesse. Ils émettent une onde entretenue ou continue qui est réfléchie par toute cible se trouvant dans la direction pointée. Par effet Doppler, cette onde réfléchie possède une fréquence légèrement différente de celle émise : plus grande fréquence pour les véhicules s’approchant du radar et plus petite pour ceux s’éloignant. En mesurant la différence de fréquence entre l’onde émise et celle retournée, on peut calculer la vitesse de la cible. Ceci se fait en trouvant le battement entre les deux ondes.

Les radars et la répression routière

radar-chantier-tete-peau-bete

Lot-et-Garonne : un radar chantier recouvert des restes d’un sanglier

SudOuest.fr rapporte qu’un radar chantier a été recouvert, ce matin, par une dépouille d’un sanglier, précisément sa tête et sa peau. Il s’agit du dispositif mobile qui était situé au niveau de l’hippodrome de Sangruère à Villeneuve-sur-Lot (47300) dans le département du Lot-et-Garonne. Les actions chocs « anti-radars » se multiplient en France, en voici donc une « preuve animale ». Photo et source : http://www.sudouest.fr/2017/02/09/villeneuve-sur-lot-une-tete-et-une-peau-de-sanglier-sur-le-radar-3182589-3900.php – © T.D.

radars-voitures

Radars-voitures : des civils au volant, la « nouvelle arme » du gouvernement !

Les radars mobiles-mobiles, ou voitures-radars, sont de plus en plus présents sur nos routes, mais apparemment pas assez pour le gouvernement. D’après le très sérieux hebdomadaire Auto Plus du 3 février 2017, des civils engagés par des prestataires privés seront au volant de voitures-radars dans les prochains mois. Cette information a été confirmée par le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. La politique générale de privatisation des verbalisations sur nos

nouveau-panneau-radar

Radars : nouvelles signalisations et itinéraires leurres, toutes les infos !

La Sécurité routière et le Ministère de l’Intérieur viennent de dévoiler les nouveaux panneaux de signalisation des radars automatiques. Il seront implantés progressivement sur les routes de l’Hexagone et accompagnés par d’autres nouveaux panneaux, ceux des itinéraires leurres. A l’approche d’un radar automatique, les automobilistes français profiteront de plus de visibilité et de lisibilité. C’est ce que promet la Sécurité routière grâce à cette simplification qui « permet à l’usager de porter

Radar-chantier-piege-le-parisien

Radar chantier : le piège avéré de la Route Nationale 80

Le quotidien Le Parisien rapporte que le radar chantier situé en Saône-et-Loire sur la RN80 (axe Chalon-sur-Saône – Paray-le-Monial) serait un véritable piège à automobilistes. Ainsi, le dispositif est situé en bas d’une descente et il flashe « facilement » pour une raison très simple. Sur cette voie, la vitesse est limitée à 110 km/h et à l’approche du chantier, la vitesse est logiquement limitée à 90 km/h. Ce qui rend furieux les automobilistes de

mesta-fusion-video-verbalisation

Vidéo-verbalisation : la loi en accord avec le radar multifonctions, les « PV du futur » !

Nous vous l’avons présenté en octobre 2016, le radar multifonctions est en passe de devenir « l’arme absolue » de la Sécurité routière dès cette année (à lire ici). Depuis le 31 décembre 2016, la loi s’est mise à la hauteur des capacités de vidéo-verbalisation sans limite de ce dispositif. Avant le 31 décembre 2016, seules les infractions suivantes pouvaient faire l’objet d’une vidéo-verbalisation, donc sans que les forces de l’ordre vous

radar-contresens

Radar contresens : un dispositif enfin légitime !

Les radars de tous types ne cessent de faire leur apparition. Des initiatives locales se font de plus en plus fréquentes comme le récent radar à passage piéton situé à Calais (à lire ici). Cette fois, c’est la préfecture de la Drôme qui a installé un radar pour lutter contre les très dangereux contresens. Sur LACRA, le périphérique de Valence, et précisément à l’entrée de l’A7 au niveau de la barrière

radar-a-passage-pieton

Radar à passage piéton : la ville de Calais inaugurera ce nouveau système en 2017 !

De nouveaux types de radar ne cessent de déferler sur nos routes et les rues des villes sont loin d’être oubliées. Après le radar de STOP mis en place pour la première fois à Yerres dans l’Essonne en début d’année (à lire ici), Calais sera la première ville de France à mettre en place le radar à passage piéton. Ce nouveau système combine la vidéosurveillance et un radar. Ainsi, et dans

video-radar-multifonctions-mesta-fusion

Radar multifonctions : « l’arme absolue » de l’Etat débarque en 2017 !

Les automobilistes français sont dans la cible du gouvernement qui souhaite répondre à la hausse continue de la mortalité sur nos routes depuis deux ans (2014 : +3,5% par rapport à 2013 – 2015 : +2,4% par rapport à 2014), sachant que l’année 2016 ne s’annonce pas bonne. Ainsi, et d’après le magazine Auto Plus N°1469 paru ce jour, le gouvernement étudie l’acquisition d’un dispositif ultra-moderne, le Mesta Fusion fabriqué par

avertisseur-radar-coyote

Radars : un sénateur Les Républicains veut faire interdire les avertisseurs !

Jean-Pierre Grand, du parti politique Les Républicains, souhaite faire interdire la possibilité d’indiquer la présence des forces de l’ordre, Police et Gendarmerie comprises, et des radars ! Aujourd’hui, il est tout à fait légal de les signaler grâce aux applications mobiles communautaires et aux réseaux sociaux. Nous pouvons clairement penser que ce sénateur de l’Hérault manque de discernement à l’heure ou les candidats se lancent dans la campagne présidentielle. Il y

justice-radar-marche-public-enquete

Radars : scandale d’Etat, la justice ouvre une enquête pour « favoritisme et prise illégale d’intérêts » !

D’après la très sérieuse Ligue de Défense des Conducteurs, les 200 millions de budget, qui sont attribués chaque année par l’Etat, à différents prestataires privés pour l’implantation des radars automatiques, seraient distribués de manière frauduleuse via les attributions de marchés publics. Dans le viseur de la justice, on trouve la société Atos, qui appartient à un ancien ministre des Finances. Pendant plus de 10 ans, cette entreprise a géré l’ensemble du marché