Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Smart fortwo electric drive : la citadine « fashion et branchée » à l’essai !

 
 
    Publié le 21 février 2017

Smart est en passe de devenir le premier constructeur automobile à être présent en Amérique du Nord exclusivement avec des modèles électriques. Un pari osé et ambitieux pour accroître les ventes des fortwo et forfour sur une zone où les grandes voitures sont reines. Alors que l’attrait de la clientèle pour les véhicules électriques est en augmentation partout dans le monde, et, que les technologies évoluent, comment positionner la petite citadine « à piles » sur le marché ? Découvrons-le à travers notre essai de la Smart fortwo.

On ne présente plus la Smart. Cet objet de mobilité urbain est devenu, petit à petit, un phénomène de mode voire une égérie de la Street Culture (photo ci-dessous et à lire sur : Smart : les 10 exemplaires exclusifs All Gone dévoilés !). Avec ses formes rondouillardes, ses capacités à se mouvoir partout en ville, la Smart fortwo est également devenue une citadine sérieuse pouvant s’échapper sur les grands axes routiers le temps d’un week-end. La Smart fortwo electriv drive débarque donc dans un contexte très favorable.

smart-all-gone-mjc-26

C’est dans les rues de la « ville rose » que nous avons testé sa conduite. Dès les premiers kilomètres, on retrouve bien sûr une maniabilité exceptionnelle. La Smart fortwo electriv drive (Smart ED) se joue de tout. Le terme « joue » est bien le plus approprié car au volant d’une Smart, évoluer en ville devient fun, agréable et en version électrique, on « navigue » en silence. Seul un bip au démarrage indique que le moteur électrique est prêt à envoyer les kilowatts.

smart-electrique-9

Déjà hyper véloce en ville en thermique, la Smart électrique profite bien sûr d’un couple disponible immédiatement (160 Nm). Chaque démarrage au feu vert se transforme en décollage, mais avec prudence, car la « jungle urbaine »demande un niveau d’attention accru et une vigilance élevée. Avec ses 2, 695 m de longueur et un angle de braquage de 6,95 m (entre trottoirs) et de 7,30 m (entre murs), on aimerait même avoir oublié son iPhone à la maison pour le plaisir d’un demi-tour. En revanche, on peut reprocher à la smart fortwo electriv drive une trop grande rigidité en termes d’amortissement.

smart-electrique-4

Sur le plan technologique, la fortwo electriv drive embarque  un moteur à électroaimant de 30 kW, soit l’équivalent de 41 ch. Il est alimenté par une batterie lithium-ion de 17,6 kWh. C’est le spécialiste allemand, l’entreprise  Deutsche ACCUMOTIVE, également filiale du groupe Daimler, qui s’est chargé de son développement. Niveau performances, la Smart fortwo electriv drive, d’un poids de 1 085 kilos, réalise le 0 à 100 km/h en 11,5 s. Un chiffre anecdotique étant donné la vocation à circuler en agglomérations de la petite voiture. En revanche, celui de l’autonomie est plus important. Ainsi, Smart annonce une plage d’utilisation de 160 km. Pour économiser de l’énergie, le mode de conduite ECO agit sur de nombreux paramètres (réponse à l’accélérateur, climatisation, etc..) pour maximiser la consommation électrique. Lors des phases de freinage, l’énergie cinétique est récupérée.

smart-electrique-8

En pratique, cela correspond en moyenne à 2 jours d’utilisation et 100 km, ce qui est plutôt honorable. Deutsche ACCUMOTIVE a clairement effectué un bon travail d’optimisation de sa technologie. Quant à la recharge de la batterie, elle s’effectue de différentes manières : prise domestique (6h), boîtier mural spécifique Smart (3h). De nouveau, les efforts apportés à la technologie électrique « by Smart » payent. Les temps de charge étant divisés par deux comparativement à la précédente génération de l’auto. En une nuit, sur une simple prise électrique, ou durant une journée au bureau, la Smart fortwo electriv drive peut donc être 100% rechargée. Si cela ne vous suffit pas et pour les PME qui souhaiteraient acquérir une Smart ED, sachez que, dans quelques mois, un chargeur rapide de 22 kW sera disponible. Il permet un gain notable de temps de recharge : moins de 45 minutes (de 0 à 80 %) avec pour seule condition de disposer d’un courant triphasé.

smart-electrique-3

Quelle seconde vie Daimler propose à ces batteries ? Cette question est primordiale si l’on veut être complément exhaustif niveau écologie. A ce propos, le communiqué de Smart indique que « les batteries usagées des modèles smart electric drive sont recyclées pour entamer une seconde vie hors du véhicule, sous la forme d’accumulateurs d’occasion. Dans le même registre, un magasin de pièces de rechange dynamique pour les systèmes de batterie des modèles smart electric drive de troisième génération sert à réguler les fluctuations du réseau d’électricité en Allemagne. » C’est donc une double réponse à la problématique du recyclage.

smart-electrique-6

A l’intérieur de la Smart fortwo, on retrouve les mêmes éléments que le modèle thermique que nous avons eu le plaisir d’essayer à Valence dans sa version cabriolet (à lire ici). La rigueur allemande et la qualité des finitions qui manquaient à la précédente génération de la Smart est de l’histoire ancienne. De plus, l’electriv drive profite d’un dispositif spécifique sur le Media-System tactile 7″. Parmi les multiples fonctionnalités qu’il inclut pour aider à la conduite électrique, on trouve  l’ajout de bornes de recharge comme point de destinations intermédiaires, et, en cas « d’urgence électrique », la redirection vers une borne de recharge proche. Un autre point est important à relever, celui du volume de chargement de la Smart ED. La batterie étant placée entres les deux essieux, elle n’empiète pas sur le coffre. Les 260 l semblent donc suffisants largement suffisants en ville.

smart-electrique

En conclusion, la Smart fortwo ED représente un « jouet urbain », un outil de mobilité écologique qui complétera une première voiture au sein d’un foyer aisé car son tarif reste élevé : 27 839 € en Allemagne. Le tarif pour la France n’étant pas à ce jour connu. Ce que l’on sait déjà, c’est la valeur du bonus écologique chez nous : 6 000 €. Cependant, la version 4 places forfour est dépositionnée par rapport aux Renault Zoé et Nissan Leaf qui possèdent des autonomies beaucoup plus élevées. La Smart fortwo ED est donc une offre unique en son genre. Elle devrait trouver sa clientèle « fashion » à Paris, et dans les grandes villes d’Europe. Son lancement est programmé en France à cet été et Smart a utilisé les services du DJ Chris Bekke pour l’électrifier. C’est à voir en vidéo ci-dessous.

La rédaction

Photos : LesVoitures.com

smart-electrique-5