Les Voitures, premier média automobile sans publicité.
toyota-hilux-2016-14

Toyota Hilux : l’indestructible pick-up à l’essai !

    Publié le 23 octobre 2016

Le monde change de plus en plus vite et les voitures qui l’arpentent suivent cette tendance. Les pick-ups en sont l’exemple parfait et celui de cet essai est proche de ses 50 ans ! Lancé en 1968, le Toyata Hilux se dévoile aujourd’hui à travers une 8ème génération. Ce mastodonte à la réputation de robustesse et de fiabilité sans faille entre un peu plus dans l’ère des picks-up civilisés.

Quelques chiffres permettent de résumer la carrière de l’Hilux :  18 millions d’exemplaires vendus dans le monde. A une échelle plus récente et européenne, ce ne sont pas moins de  34 000 unités qui ont été livrées en 2015. Disponible en  Simple Cabine pour les gros travaux,  en Xtra Cabine pour un mix entre travail et loisirs et en Double Cabine pour une utilisation familiale, c’est dans cette dernière déclinaison 2.4L Diesel 150 ch boîte automatique finition Lounge que nous l’avons essayé.

toyota-hilux-2016-21

Le pick-up japonais soigne son gabarit et ses formes. Avec 5 330 m de longueur, 1 855 de largeur hauteur, il gagne respectivement 75 et 20 mm comparativement à la précédente génération. Bien campée sur ses belles jantes en alliage 18 pouces Vulcain biton, notre Hilux en impose malgré une hauteur revue à la baisse (-45 mm).

toyota-hilux-2016-23

La nouvelle face avant à la calandre Keen Look projette l’engin en avant. Puisque l’Hilux qui nous a été confié arbore un sulfureux Rouge Volcano (option), nous sommes en droit d’écrire que les feux modernes à LED fusionnent avec le 4 barres au rendu métallique et les ailes. Le bouclier peut être considéré comme une seconde calandre à la vue de la taille de cet élément. Les designers japonais ont habilement travaillé ses galbes qui soulignent les feux et poursuivent leur chemin visuel, en force, jusqu’aux portes avant.

toyota-hilux-2016

De profil, on est en présence d’un pick-up élégant et homogène dont le look est relevé, si cela est encore nécessaire, par des marchepieds chromés. Après la face avant plongeante, on retrouve ce même rendu pour l’entourage des vitres et des poignées de portes.

toyota-hilux-2016-18

A l’arrière, c’est beaucoup plus simple mais pas moins scintillant avec un énorme pare-chocs qui brûle de milles feux et des optiques aux volumes hors normes. Quant à la benne à la largeur de chargement record (1 645 mm), elle est une invitation à déménager votre appartement en un seul et unique voyage !

toyota-hilux-2016-17

Attention, et comme nous le découvrons régulièrement sur les pick-ups que nous essayons, leurs habitacles marquent également ce qu’il est convenu de décrire comme « la révolution pick-up ». Sur ce point le Toyota Hilux progresse énormément avec une finition sans défaut et des éléments de qualité très correct. On monte plus à bord d’un SUV ou d’une berline que dans un pick-up. Le siège conducteur est réglable électriquement et la sellerie cuir offre un superbe cachet à ce véhicule familial.

toyota-hilux-2016-5

A l’arrière, il y a de la place pour tout le monde. Le modèle Xtra Cabine ne permettra pas de longues heures de route mais le Double Cabine offre un espace de vie largement suffisant pour les départs en week-end surtout que les rangements en nombre très conséquent satisferont petits et grands. On imagine déjà un enfant demander, non sans humour : « Papa, tu écrases quand la montagne ? »

toyota-hilux-2016-8

Sur les plans de l’ergonomie, du confort, Toyota a compilé pour l’Hilux, son savoir-faire en matière de voiture familiale. Les premiers kilomètres que nous allons parcourir vont confirmer ce sentiment.

toyota-hilux-2016-22

Sur la route, l’Hilux se différencie de ses concurrents par les orientations prises par Toyota, à savoir le choix d’une suspension arrière à ressorts à lames gage de longévité et d’une transmission intégrale non-permanente 4X2. On évolue ainsi en propulsion et une nouvelle molette permet de basculer en 2H/4H ou 4L. Au-delà, de sa facilité déconcertante à se mouvoir à allure normale, et oui il ne faut pas tout demander à un engin de plus de 2 tonnes, et d’un freinage excellent au retour d’information parfait, nous avons été bluffé par les capacités de la nouvelle boîte de vitesses Super ECT (Super intelligent Electronically Controlled Transmission). Elle représente le principal dispositif qui démocratise la conduite du pick-up. Souple, rapide, parfaitement paramétrée, elle est dotée de multiples technologies internes comme le AI-SHIFT Control. Cette dernière agit intelligemment sur les accélérations, les reprises ou encore le frein moteur. Les 150 ch (à 3 40 tr/min) et le couple du colosse (400 Nm entre 1 600 et 2 000 tr/min) font le reste. Ajoutez à cela un habitacle dont l’insonorisation a fait l’objet d’un travail poussé et vous obtiendrez sans nul doute le meilleur pick-up pour un usage au quotidien. Sans oublier qu’il est possible de choisir entre les modes ECO ou POWER.

toyota-hilux-2016-11

Seul bémol, la rigidité des suspensions à lames de notre Hilux tout neuf qui engendre parfois un retour cassant sur les aspérités de la route. Mais les kilomètres passant, ce défaut devrait s’amoindrir sachant qu’une fois la benne chargée, ce phénomène devrait logiquement disparaître. A noter que les ingénieurs de chez Toyota ont néanmoins travaillé ce point sur le nouvel Hilux en allongeant les ressorts de lames de 100 mm.

toyota-hilux-2016-12

En ce qui concerne les aides à la conduite, Toyota  a fait le plein !  Le Toyota Safety Sense inclut tout ce qu’il se fait de mieux et de plus modernes : alerte pré-collision (PCS – Pre-Collision System), détection des piétons, alerte franchissement de ligne LDA (Lane Departure Alert), lecture des panneaux (RSA – Road Sign Assist).

toyota-hilux-2016-24

Du côté des chiffres, les performance sont anecdotiques : 12,8 s pour le 0 à 100 km/h et 170 km/h de vitesse maximale). C’est les données de consommation qui sont plus intéressantes avec un « contenu » 7,8 l/100 km. Et le malus dans tout ça ? Et bien c’est non sans joie que nous écrivons que les 204 g/km n’engendre aucune taxe à verser à l’Etat ! Les pick-ups sont des utilitaires et sont également exempts de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

toyota-hilux-2016-36

Maintenant place à l’essai « Dakar », avec toute l’humilité que nous devons aux concurrents du rallye. C’est dans un bac à sable géant que nous avons découvert le capacité tout-terrain des Hilux. Dans ce lieu tenu secret, le pick-up se transforme en « Toy for Boy » ! Qui n’a jamais rêver d’évoluer en presque totale liberté dans un « parc d’attraction naturel à automobile ». De plus, le site sur lequel Toyota a organisé la session d’essai dégage une atmosphère cinématographique entre sable blanc, pierres et végétation de toute sorte.

toyota-hilux-2016-30

Une fois le tour du propriétaire effectué avec un instructeur, ce n’est pas sans une petite appréhension que nous avons été livré à nous-même pour affronter les obstacles sablonneux et autres pentes à 45° de cette carrière. Une fois le mode 4L de la transmission enclenché, nous nous en donnons à cœur joie en débutant nos aventures par une descente à couper le souffle. Grâce au système  DAC de contrôle de la motricité en descente, il suffit de débuter l’interminable descente en première sans toucher à l’accélérateur ni au frein. A ce moment-là, l’Hilux gère tout seul la manœuvre avec une facilité déconcertante. Il suffit juste de se concentrer, sans avoir le vertige, sur le volant.

toyota-hilux-2016-27

Ce DAC possède une plage d’utilisation jusqu’à 25 km/h. Il réduit alors la vitesse entre 5 et 7 km/h en marche avant et 3 à 5 km/h en marche arrière pour assurer la descente. Le dispositif intelligent agit sur le frein moteur et la pression hydraulique des freins.

toyota-hilux-2016-39

Quand on descend, il faut ensuite remonter. C’est le « boulot » du HAC (Assistance au démarrage en côte) aidé du A-TRC (Active Traction Control). Cette autre technologie répartie le couple indifféremment sur les 4 roues en cas de perte de motricité. L’A-TRC est indispensable pour évoluer sur les terrains les plus hostiles : boue, sable, rocaille, etc… A moindre danger sur des routes de montagnes, les Contrôle de stabilité du véhicule (VSC) et Contrôle de stabilité de l’attelage (TSC) aident à tracter presque tout ce que l’on veut : « Papa, merci d’avoir emmené mes trois TS050 Hybrid en vacances ! » Sur ce point, les Hilux  Simple Cabine et Xtra Cabine 4×4 BVM rattrapent leur retard avec dorénavant une capacité de remorquage de 3 500 kilos (3 200 kilos pour le Double Cabine).

toyota-hilux-2016-31

En conclusion L’Hilux 2.4L Diesel 150 ch de cette 8ème génération est une machine suffisamment puissante, tout à fait opérationnelle pour un usage au quotidien, certes peut-être en dehors des grandes villes et Il satisfera complètement les pères de famille artisans ou entrepreneurs. La gamme Hilux débute à 23 610 € ( Hilux 2WD 2,4L D-4D Châssis Cabine), la seule configuration 100% propulsion. Le très haut de gamme, l’Hilux 4WD 2,4L D-4D Lounge Boîte automatique de notre essai s’offre à partir de 42 000 €. Le futur « roi cinquantenaire » des pick-ups a réussi sa mue moderne et il a toute la vie devant lui. Le voici dans une « superproduction » vidéo !

Texte, photos et essai : Frédéric Lagadec

toyota-hilux-2016-40

toyota-hilux-2016-7toyota-hilux-2016-6

toyota-hilux-2016-4

toyota-hilux-2016-3

toyota-hilux-2016-38

toyota-hilux-2016-37

toyota-hilux-2016-35

toyota-hilux-2016-34

toyota-hilux-2016-33

toyota-hilux-2016-32
toyota-hilux-2016-29

toyota-hilux-2016-28

toyota-hilux-2016-26

toyota-hilux-2016-25

toyota-hilux-2016-20

toyota-hilux-2016-19

toyota-hilux-2016-16

toyota-hilux-2016-15

toyota-hilux-2016-10

toyota-hilux-2016-9