McLaren Elva : ultime sportive de 815 chevaux

McLaren Automotive dévoile une incroyable sportive qui fait écho à la M1A apparue dans les années 60 et construite à l’époque par Elva Cars. La McLaren Elva intègre la gamme Ultimate Series du constructeur de Woking. Seulement 399 exemplaires de ce roadster de l’extrême seront assemblés.

Dune gloire du passé à une hyper-sportive moderne, la firme britannique s’approprie donc le nom « Elva ». On doit les lignes de la M1A à Bruce McLaren qui s’est ensuite rapproché d’Elva Cars pour fabriquer en plus grand nombre son bolide. La McLaren Elva rend donc hommage à l’homme de génie qu’était Bruce McLaren tout en répondant à une concurrence représentée par les Ferrari Monza SP1 et SP2.

McLaren Elva

Même si la McLaren Elva est officiellement présentée comme un roadster, elle peut aussi être considérée comme un speester ou encore une barquette. En effet, la sportive n’est équipée d’aucun pare-brise (option) ni de toit. Comme à leur habitude, les ingénieurs et les designers de chez McLaren Automotive on travaillé en parfaite symbiose pour livrer une « copie » qui fait ressortir un fabuleux travail sur l’aérodynamique. Il en ressort un style très élancé et, sous d’autres angles, beaucoup plus agressif comme pour la partie arrière.

McLaren Elva

Composés grâce à l’utilisation de la fibre de carbone, la carrosserie et le châssis de la McLaren Elva en font la McLaren la plus légère jamais produite.

McLaren Elva

L’habitacle ouvert de la McLaren Elva fait apparaître, de nouveau, le côté sportif poussé à l’extrême sur cette création automobile. Tout a été pensé pour mettre le conducteur dans une position optimale, du volant aux commandes en passant par l’instrumentation digitale avec, bien sûr, la présence de palettes au volant.

McLaren Elva

Pour assurer un maximum de confort aux deux occupants de la McLaren Elva, à noter qu’un système baptisé AAMS (Active Air Management System) permet de les protéger des forts mouvements d’air, le dispositif fonctionnant comme une « bulle d’air protectrice ».

McLaren Elva

Sous son capot arrière, le roadster Elva récupère le V8 4.0 l biturbo des McLaren Senna et Senna GTR. Sur le roadster, il développe donc 815 chevaux et 800 Nm de couple. Les seules roues arrière recevant la puissance grâce à une boîte à double embrayage (7 rapports) également reprise à la McLaren Senna. Les performances annoncées par McLaren sont de l’ordre de moins de 3 secondes sur l’exercice du 0 à 100 km/h et 6,7 s sur le 0 à 200 km/h.

Enfin, niveau tarif, il est affiché à partir de 1 425 000 £ (environ 1,7 M€) pour l’une des 399 Elva mais, il est fort probable que tous les exemplaires soient d’ores et déjà vendus. Les personnalisations conçues sur-mesure par McLaren Special Operations (MSO) peuvent alourdir la facture.

La rédaction

Photos : McLaren Automotive