Porsche : rendez-vous entre les 356 Pré-A et 911 Carerra T

A l’occasion des 70 ans de Porsche, nous vous proposons une rencontre exclusive entre deux modèles aussi opposés que proches. Quand la Porsche 356 Pré-A a rendez-vous avec la Porsche 911 Carrera T, c’est un peu l’histoire de la sportive de référence qui s’écrit.

64 ans séparent les deux sportives… La Porsche 356 Pré-A de notre reportage est une version 1500 S Coupé de 1953 alors que la Porsche 911 Carrera T a été dévoilée en octobre 2017. Baptisé « 70 Years Porsche », l’anniversaire de la marque allemande est fêté cette année dans le monde entier. Pour honorer cet événement, il nous fallait un lieu à la hauteur. Nous avons jeté notre dévolu sur le château de Farcheville situé dans l’Essonne.

Avant de nous concentrer sur les deux sportives, présentons cette forteresse qui, selon l’ouvrage de 1693, Antiquités de la Ville et du Duché d’Étampes, a été érigée en 1291. La puissance des larges remparts se marie à merveille avec les deux automobiles. Telle une autre exclusivité, c’est la toute première fois que le château de Farcheville accueille un média automobile. Pour l’anecdote, la production de la série Games of Thrones s’est vue refuser la possibilité d’y tourner.

Entre les douves, les mâchicoulis, des ponts, une orangerie, des jardins cultivés, une majestueuse cour intérieure, pas moins de 9 suites de luxe et 13 chambres se cachent dans ce fantastique écrin offert aux deux Porsche.

Honneur à la plus ancienne de nos deux créations automobiles. La Porsche 356 Pré-A est née en 1948 dans les ateliers situés à Gmünd en Autriche avant que la firme ne déménage à Stuttgart en 1950. Basée sur la Volkswagen Coccinelle, celle qui apparaît sous vos yeux peut être considérée comme la première 356 Pré-A à disposer d’une évolution moteur sportive. A son 1.5 l 4-cylindres à plat ont été « greffés » deux carburateurs Solex PBIC. Cette opération a permis d’atteindre une puissance de 70 chevaux, ce qui représente pour l’époque un petit exploit.

Le couple de la Porsche 356 Pré-A 1500 S est de 108 Nm. Il est envoyé aux roues arrière. Quant à la boîte de vitesses, elle ne possède que quatre rapports. Les performances affichées par la sportive d’antan sont de 13,5 s sur le 0 à 100 km/h pour une vitesse maximale de 175 km/h. Au-delà de ces données, la 356 Pré-A 1500 S, a été construite à seulement 6 252 exemplaires pour le coupé, ce qui fait de cette auto une rareté historique. A ce titre, lors de la vente Artcurial du salon Rétromobile 2018, un modèle Pré-A 1300 de 1951 est parti pour 894 000 €.

Notre 356 Pré-A au pare-brise cintré est la propriété de Mathieu qui en à fait l’acquisition en 2014. Ce grand passionné d’automobiles anciennes en a fait cadeau à sa femme, ce qui explique la présence des stickers latéraux « 40 » pour 40 ans. Sur l’aile avant droite, on remarque également le blason du célèbre aviateur français Charles Nungesser.

Ouvrir la porte conducteur d’une si authentique automobile, c’est comme monter à bord d’une machine à remonter dans le temps. Ce dernier défile sur la pendule de la planche de bord. Les deux chronomètres additionnels ont été utilisés lors des épreuves de régularité du Tour Auto 2018 auquel cette Porsche 356 Pré-A a participé. C’est d’ailleurs pour faire vivre sa voiture sur la route que Mathieu a choisi la Porsche 356 Pré-A 1500 S car elle est éligible aux plus beaux rallyes et événements dédiés aux voitures anciennes : le Tour Auto donc et aussi le Goodwood Festival of Speed et le Mille Miglia.

Plus d’un million de Porsche séparent la 356 Pré-A de 1953 et la 911 Carrera T (T pour Touring) de 2017. Le bolide moderne est une ode à la sportivité, dans le sens « Porschiste » du terme. Plus légère de 20 kilos, comparativement à la 911 Carrera « standard », elle affiche un poids à vide de 1 425 kilos sur la balance. Sa boîte de vitesses manuelle de série, dont la commande est courte, représente l’une de ses principales spécificités. Le flat-6 biturbo de cette autre authentique Porsche développe 370 chevaux et 450 Nm dans une brutalité jouissante de plaisir.

Toujours en chiffres, la 911 Carrera T abat le 0 à 100 km/h en 4,2 s avec le Pack Sport Chrono et peut atteindre 293 km/h. Après avoir annoncé, le « tarif enchères » d’une 356 Pré-A, sachez que la 911 Carrera T s’offre à partir de 110 015 €.

Ce n’est pas par hasard que nous avons évoqué en introduction le fait que ces deux Porsche ne sont pas si éloignées l’une de l’autre. Déjà pour la Porsche 356 Pré-A, la recherche d’un poids réduit était l’une des priorités de ses créateurs. Certes, six décennies sont passées depuis, mais, la 911 Carrera T fait écho dans sa conception à la 356 Pré-A. Le bombage des ailes avant en est le parfait exemple ainsi que la chute du toit ou encore les surfaces vitrées latérales.

Alors que la 356 Pré-A montre tout en matière de moteur, la 911 Carrera T fait dans la confidentialité. C’est peut-être la seule critique que nous pouvons émettre à la marque Porsche. Le flat-6 doit-il rester un secret aussi bien gardé pour le cacher ? A l’opposé, Lamborghini, Ferrari et McLaren laissent à la vue de tous leurs blocs. Parenthèse fermée, les deux Porsche semblent communier aux abords du château de Farcheville tant le design originel de la sportive devenue référence est passé du 20ème au 21ème siècle avec l’aura que l’on lui reconnait.

Ainsi s’achève notre « fête anniversaire ». Mais tout n’est pas terminé. Retrouvez ci-dessous notre galerie photo. Réalisées le temps d’un après-midi, nos images figent deux des plus belles créations de l’histoire de la marque de Zuffenhausen.

Texte : Frédéric Lagadec

Photos : Alexandre Besaçon – LesVoitures.com

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider