Generic selectors
Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Tour Auto : la Peugeot 203 fête ses 70 ans en « bleu de France »

  Publié le 17 avril 2018 par

Le Tour Auto 2018 sera l’occasion pour Peugeot de fêter les 50 ans de la 504. Un anniversaire pouvant en cacher un autre, une Peugeot 203 sera également à l’honneur pour les 70 ans de ce modèle également historique pour la marque au lion.

C’est un habitué du rallye et grand passionné et collectionneur de Peugeot, François de Gaillard, qui engage cette superbe Peugeot 203 de 1951.

Souvenez-vous… En 2015, il été à bord d’une Peugeot 204 Coupé sur le Tour Auto. Le coupé a d’ailleurs remporté le prix de la « Belle Allure » JM Weston. Et puisque le Tour Auto rime avec « anniversaire », rappelons que la 204 a fêté cette année-là ses 50 ans.

Puis en 2016, celui que l’on surnomme dans le milieu de l’automobile ancienne « Françoispédia » a participé au 25ème Tour Auto sur une première Peugeot 203 avec, comme copilote, son fils Guillaume.

L’aventure familiale que représente l’ex-Tour de France Automobile pour François ne pouvait pas s’arrêter là. Ainsi l’année dernière, c’est une 504 Berline qui a offert un nouveau « voyage de noces » à François et sa femme.

Dans quelques jours, c’est un autre membre de la fratrie de Gaillard qui découvrira le Tour Auto, à savoir l’aîné Geoffroy âgé de 21 ans. Venons-en à la Peugeot 203 à la livrée composée d’un « bleu de France », d’un lion et d’un coq.

Présentée au salon de Paris de 1948, la 203 fête donc ses 70 ans, comme sa cousine la Citroën 2CV. Etudiée pendant la guerre, la 203 marque un tournant pour le constructeur sochalien : coque autoporteuse, culasse en aluminium et 4ème vitesse surmultipliée. Son moteur de 1290 cm³, fort de 42 chevaux, lui autorise une vitesse maximale de 115 km/h. Quant à son poids, il est assez faible : 900 kg.

La voiture qui s’alignera dimanche soir au Grand Palais est un modèle de 1951, soit l’une des premières versions. Ce sont des détails historiques qui font, entre autres, la beauté de la 203 : petite lunette arrière, clignotant à bras (flèche articulée), essuie-glaces à manivelle, portes suicides… tout le charme d’une voiture d’après-guerre.

Sortie de grange en juillet 2017, c’est bien sûr toute la famille de Gaillard qui s’est retroussée les manches pour pouvoir la faire courir au Tour Auto huit mois plus tard dans une configuration typique des autos de course de 1950. La caisse et la mécanique de la « gaillarde 203 » ont été refaites avec passion, en famille de 15 ans à 55 ans ! Dixit François, sa 203 est « certainement pas une restauration concours mais de charme d’époque et l’aboutissement d’une formidable histoire de famille. »

La rédaction

Photos : LesVoitures.com