Citroën Ami One Concept : en photos à Genève

En 2011, la Renault Twizy a été lancée sur un marché aussi petit qu’elle, celui des micro-citadines électriques. L’engorgement des villes qui se présente devant nous, tel un avenir automobile parfois souhaité par certaines capitales, fera les jours heureux des constructeurs automobiles qui auront le produit technologique facile à utiliser, comprendre une toute petite voiture électrique. Le Citroën One Concept représente ce que l’on pourrait voir rouler dans la jungle urbaine d’ici quelques années.

Le Citroën Ami One Concept reprend en partie le nom de l’Ami 6, voiture à la fois historique et très populaire de la marque aux chevrons qui, rappelons-le, fête son centenaire cette année. La première particularité de celle qui ne mesure que 2,50 m de long, 1,50 m de large et 1,50 m de hauteur, est son design symétrique puisque ce sont les mêmes éléments qui sont utilisés pour l’avant et l’arrière.

A l’avant, le seul point commun avec les automobiles Citroën actuelles prend forme sous les longs traits du logo qui s’étend au maximum dans la largeur. L’Ami One Concept est également une offre de design et de mode propre à ce que l’on connaît de l’univers Citroën avec, par exemple, les collaborations avec la maison de couture française Courrèges. Ainsi, une ligne complète d’accessoires et de bagages  a été conçue autour du concept-car.

En matière de technologies, le Citroën Ami One Concept atteint le summum de la connectivité, ceci dans un but bien précis. En effet, cette vision d’une micro-citadine développe l’idée d’une utilisation d’une durée de 5 minutes, 5 heures, 5 jours, 5 mois ou 5 ans. La petite automobile dispose ainsi de sa propre application, cette dernière étant reliée aux services de Free2Move.

Si le Citroën Ami One Concept devait passer au stade de la commercialisation, il faudrait que son autonomie progresse. Elle est annoncée pour 100 km. Quant aux batteries, elles sont rechargeables en deux heures et sa vitesse maximale est de 45 km/h. On touche là le paradoxe des micro-citadines électriques, à savoir que leur petit gabarit en font un parfait engin de mobilité urbaine mais, à l’opposé, leur batterie n’est intrinsèquement pas assez grande pour offrir plus d’autonomie et, donc, une totale liberté de mouvement.

La rédaction

Photos : LesVoitures.com