Dakar : trois capitales à rallier en 2017 !

Pour sa 39ème édition le Dakar va de nouveau investir les terres sud-américaines. Les pays comme la Bolivie ou l’Argentine font maintenant partie intégrante du patrimoine « Dakar ». L’édition 2017 verra un nouveau pays s’afficher au programme, qui servira d’ailleurs de lieu de départ, le Paraguay et sa capitale Asuncion ! Le Dakar 2016 remporté par Stéphane Perhansel au volant de la redoutable Peugeot 2008 DKR semble s’être terminé hier, et le prochain opus du rallye le plus dur au monde est déjà sur les rails.

Cela-dit, le Paraguay ne découvre pas la discipline. Les protagonistes du championnat du monde y ont déjà posé leurs roues à l’occasion du Desafio Guarani. Un amuse-bouche en comparaison à la machine « Dakar », mais qui a déjà donné un aperçu positif de cette expérience. Les 9 000 km programmés composés de 50% de routes et une autre moitié de pistes encore inconnues vont donc permettre un bref passage en Argentine et surtout une exploration de la Bolivie profonde.

Nasser-Al-Attiyah-mini-all4-racing-dakar-2016-3

Pas moins de cinq étapes se dérouleront sur le territoire bolivien avec des lieux mythiques comme le lac Titicaca ou la capitale La Paz. Au-delà de ces nouveauté, s’il y a bien un détail qui préoccupera une fois encore les concurrents, c’est l’altitude. Les passages aux environs des 4 000 mètres seront de rigueur, ce qui impliquera une préparation des plus spécifiques si ce périple ne doit pas se transformer en véritable lutte entre l’homme et la nature. A l’issue de la seconde semaine de course, souvent théâtre des plus spectaculaires rebondissements, la troisième capitale bien connue des compétiteurs, Buenos Aires accueillera pour la cinquième fois l’arrivée du Dakar.

Giniel-de-villiers-toyota-hilux-dakar-2016

Si les organisateurs pourtant bien rodés semblent déjà à pied d’oeuvre pour donner vie à ce rallye, les futurs participants ne vont pas tarder à entrer dans le vif du sujet avec un programme des plus chargés sept mois avant le départ. Tout commence par le Dakar Tour qui va occuper l’actualité du mois de mai à travers quelques dates en Europe comme le Portugal, la République Tchèque, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas ou encore la Pologne. Cependant, la première grosse étape qu’est l’ouverture des inscriptions aura lieu le 15 mai pour se clôturer pour les motos et les quads à la mi-juillet et le 1er novembre pour les autos.

Sainz-dakar-2016-Peugeot-208-DKR-9-2

Une première mise en jambe aura lieu lors du Merzouga Rally au Maroc du 21 au 27 mai. L’occasion de faire un point à mi-saison sur l’état des troupes. La fin de l’été sera occupée par les stages concurrents Europe et Amérique du Sud avant l’embarquement des véhicules fin novembre. Nous pouvons dire que le compte à rebours est lancé. Un Dakar ne s’improvise pas, même si l’on ne songe pas à la victoire. Le simple fait de vouloir finir relève d’une lourde préparation s’étalant d’une année sur l’autre. Les équipes récupéreront donc les bolides un mois plus tard en Argentine pour les acheminer vers le lieu des vérifications techniques et administratives à Asuncion au Paraguay. La dernière étape avant les deux semaines de course étendues du 2 au 14 janvier 2017 entre Asuncion, La Paz et Buenos-Aires.

Nasser Al-Attiyah (QAT) from Axion X-Raid Team performs during stage 8 of Rally Dakar 2016 from Salta to Belen, Argentina on January 11, 2016.

L’aventure 2017 est donc en route vers de nouveaux horizons avec un spectacle attendu par les concurrents et spectateurs, qu’ils soient au bord des pites ou derrière leurs écrans à plusieurs milliers de kilomètres.

Texte : Guillaume Pons

Photos : Dakar et Red Bull Content

Dakar-2017-carte-parcours

Partagez