Porsche Macan Turbo : le SUV à l’essai hors des sentiers battus…

Dévoilé le 19 novembre 2013 à Los Angeles, le premier SUV de la gamme Porsche s’est immédiatement fait une place privilégiée aux cotés de son grand frère le Cayenne. Avec 500 millions d’Euros d’investissement pour le produire en masse, Porsche a pour objectif de faire rapidement du Macan son best-seller sur le segment le plus prisé des constructeurs automobiles. Partons à la découverte du Macan Turbo en compagnie de notre pilote essayeur Laurent Pasquali…

Avant de commencer notre essai du nouveau Porsche Macan Turbo, il est important de rappeler la signification précise de l’abréviation SUV : Sport Utility Vehicule. Les SUV sont des véhicules bicorps compacts, au tempérament sportif, possédant de réelles capacités de roulage en dehors des routes. Pour développer son nouveau né Macan, la firme de Zuffenhausen a profité de la force du groupe Volkswagen AG en utilisant la même plateforme que l’Audi Q5. Mais une Porsche se doit d’être unique dans sa conception. Ainsi, seulement un tiers des éléments du Q5 sont repris sur le Macan. Résultat : les deux SUV possèdent le même empattement (2 807 mm) mais le Macan est techniquement beaucoup plus sportif que son cousin Q5, grâce à une hauteur plus faible de 5 cm et une longueur plus élevée de 7 cm.

essai-Porsche-Macan-Turbo-5

D’une longueur de 4 699 mm pour 1 923 mm de largeur et 1 624 mm de hauteur en version Turbo, le Macan est considéré comme le petit Cayenne mais avec un look beaucoup plus saisissant. Les designers de chez Porsche ont subtilement intégré des éléments stylistiques d’autres modèles emblématiques de la marque. Ainsi la face avant, inspirée de celle du Cayenne, est typique des gènes Porsche avec un raffinement qui n’a d’égal que la sportivité dégagée par notre modèle d’essai, le Macan Turbo. Cependant, le SUV possède son propre caractère visuel grâce aux nouvelles sideblades, ailettes en carbone situées dans le bouclier avant (option : 612,00 €). En rappel à la signification du nom Macan, ses quatre griffes sont le symbole de la bestialité du tigre indonésien « made by Porsche ».

essai-Porsche-Macan-Turbo-6

La grande entrée d’air complète le dessin moderne et unique de la « gueule » du Macan. La 911 est également présente dans les traits du Macan à travers la découpe des vitres proche de celle de la sportive allemande de référence. Et pour marquer visuellement sa haute technologie, le Macan reprend la signature visuelle de la 918 Spyder pour les feux arrière. Laurent Pasquali nous livre ses impressions sur le rendu du Macan Turbo : « Le Macan est splendide et respecte la philosophie Porsche en termes de design. Il surclasse la concurrence du segment avec ses lignes sportives et modernes. La qualité d’assemblage est comme toujours exceptionnelle. Les feux arrière m’ont particulièrement surpris me rappelant instantanément l’hypercar 918. L’aspect général très compact et râblé du tigre Porsche est très expressif, cela procure beaucoup d’émotions à la vue du Macan. »

essai-Porsche-Macan-Turbo-13

Les jantes 911 Turbo Design de 21″ (option : 2 880,00 €) campent magnifiquement le Macan au sol. Enfin, le Pack Extérieur Noir, finition brillante, également en option (204,00 €), fait ressortir la superbe teinte blanche de notre Macan Turbo magnifiée par un coucher de soleil magique.

essai-Porsche-Macan-Turbo-9

Techniquement, et comme toutes les Porsche à transmission intégrale, le Macan est une propulsion qui utilise la motricité des roues avant si nécessaire. Contrairement au Q5, qui est équipé d’un différentiel central Torsen, le Macan utilise un embrayage multidisque qui permet de moduler le couple sur les roues avant de 0 à 50%. Et pour accroître son pouvoir d’adhérence en courbe, le système optionnel PTV Plus (Porsche Torque Vectoring Plus, 1 500,00 €), qui équipe notre Madan d’essai, se charge intelligemment de gérer les roues en distribuant de manière optimale le couple sur chacune d’entre elles. Ce différentiel à glissement limité électronique peut compléter le dispositif  Porsche Stability Management (PSM) en série sur le Macan, comme  la boîte de vitesses PDK à 7 rapports qui s’utilise, au choix, en mode manuel ou automatique. 

essai-Porsche-Macan-Turbo-10

Quant à la direction du Macan, elle est composée d’une crémaillère plus directe comparativement au Q5 et d’une assistance électrique dont le logiciel a été développé spécialement. Le freinage n’est pas en reste car le Macan dispose  à l’avant, d’étriers fixes monoblocs en aluminium à 6 pistons et de disques de freins autoventilés . Enfin, et cela représente une exception pour un SUV, le Macan peut être équipée en option d’une suspension pneumatique à hauteur variable (1 488,00 €). Avec ce système, présent sur notre modèle d’essai, le comportement et le confort du Macan atteignent des sommets malgré son poids élevé de 1 925 kilos (DIN). La traînée aérodynamique sur route en est optimisée par la réduction de 15 mm de  la garde au sol.

essai-Porsche-Macan-Turbo

Et hors des sentiers battus, cette suspension de haute technologie améliore sensiblement la possibilité de franchir des obstacles en augmentant de 40 mm la garde au sol en mode Off Road. Ceci jusqu’à 80 km/h. Cette fois, Laurent nous détaille les qualités dynamiques du Macan sur route et en dehors : « Impressionnant ! Tant pour sa tenue de route et sa maniabilité en zone urbaine et au-delà. Porsche réussit un coup de maître avec son tout premier SUV très efficace en ville et qui sait affronter les pièges de la campagne. Il mange tous les défauts des routes boisées et absorbe les obstacles avec facilité. Cela fait de lui un véhicule complet avec des performances hors normes pour la catégorie. »

essai-Porsche-Macan-Turbo-7

En effet, les performances du Macan Turbo ont de quoi faire peur à la concurrence avec ses 400 chevaux et 550 Nm de couple. Le cœur du SUV suralimenté est un V6 biturbo 3,6 litres. Les accélérations qu’il procure sont franches, surtout quand on sait, rappelons-le, que le petit Macan est un poids lourd de la catégorie avec 1 925 kilos. Mais il est capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,8 s. Et il ne lui faut que 3,1 s pour passer de 80 à 120 km/h. Hors des forêts et des villes, le Macan Turbo peut atteindre 266 km/h. Niveau consommation, les chiffres restent raisonnables : environ 9 l/100 km en cycle mixte et 11,5 l/100 km en ville. Le seul défaut du V6 n’est pas propre à ses qualités mais engendré par le malus écologique en vigueur en France, soit 8 000,00 € (+ de 201 g CO2/km). Cela ne gâche en rien le plaisir de conduire qui est clairement au rendez-vous, Laurent en est témoin : « Ce V6 biturbo , évolution du bloc de la Panamera, procure de très bonnes sensations et cette petite détonation au changement de rapport ne fait qu’augmenter les sensations au volant, sachant qu’une option échappement sport sera disponible en fin d’année, imaginez le rugissement de la bête (rires). »

essai-Porsche-Macan-Turbo-8

Place à la vie à bord, et quand on emploie ces termes, il faut les ramener à l’aspect « Utility » du SUV. Avec un coffre d’une capacité de 500 litres, cela laisse de la marge pour partir en famille vers de nouveaux horizons. Le poste de commande est un véritable cocon high-tech d’une ergonomie identique aux Panamera, 911 et autres Cayenne. Les emplacements de la clé de contact, à gauche, et du grand compte-tours situé en plein centre du tableau de bord, représentent la marque de fabrique Porsche. Et comme pour les feux arrière, le volant à 3 branches est inspiré de celui de la 918 Spyder. Résolument sportif, l’habitacle du Macan Turbo ne laisse rien au hasard. La position de conduite est idéale et elle peut être comparée plus à celle d’une berline que d’un SUV. Une excellente surprise par rapport au Q5 quand on sait que la hauteur sous pavillon du Macan est plus faible de 4 cm. Et comparativement au Cayenne, le conducteur est assis 70 cm plus bas.

essai-Porsche-Macan-Turbo-15

En conclusion, Porsche a d’ores et déjà réussi son pari d’intégrer le segment des SUV Premium grâce au Porsche Macan. Le savant mélange de sportivité, de confort et d’efficacité routière a été parfaitement maîtrisé par les ingénieurs allemands. Même si les puristes de la marque pourront toujours critiquer le pari que fait Porsche en débarquant sur le marché des SUV, ils ne pourront nier le fait que le Macan est une vraie Porsche. Disponible à partir de 81 908,00 €, la configuration de notre version d’essai fait grimper la note à 102 620,00 €, le prix de l’exclusivité, de la qualité très haut de gamme, mais surtout le prix de l’hédonisme automobile total. Retrouvez d’autres photos de notre essai au terme de ce sujet.

Texte : Frédéric Lagadec

Essai : Laurent Pasquali

Photos : Alexandre Besançon

essai-Porsche-Macan-Turbo-11

essai-Porsche-Macan-Turbo-3

essai-Porsche-Macan-Turbo-21

essai-Porsche-Macan-Turbo-17

essai-Porsche-Macan-Turbo-19

essai-Porsche-Macan-Turbo-16

essai-Porsche-Macan-Turbo-18

essai-Porsche-Macan-Turbo-14

essai-Porsche-Macan-Turbo-4