Opel Mokka : du style et de l’électrique pour le nouveau SUV

Opel passe à l’offensive verte dans tous les sens du terme en dévoilant le nouveau Mokka à savoir le « cousin » des Peugeot 2008 et DS3 Crossback. Plutôt très attractif sur le plan de son design, l’Opel Mokka sera aussi proposé en version 100% électrique, le Mokka-e.

La tendance automobile du moment est au 100% électrique et la marque allemande du Groupe PSA en profite en présentant son nouveau Opel Mokka en commençant par la version « à piles ». Ce nouveau SUV envoie « à la casse » l’ancienne génération (Mokka X) qui était partagée avec Chevrolet (Trax). En effet, le design du Mokka 2020 pourrait clairement créer une concurrence interne entre Peugeot et Opel, tant il est réussi.

Opel Mokka

Cet Opel Mokka de seconde génération est très compact car, il est long de 4,15 m soit, une perte de 12,5 cm comparativement au Mokka X, l’empattement gagnant, quant à lui, 2 cm pour atteindre 2,58 m. La face avant du SUV révèle un style hyper-moderne et très homogène grâce à la présence d’une calandre pleine qui accueille des optiques à la signature lumineuse fine, cette dernière élevant un peu plus le SUV sous cet angle. Cette face avant porte un nom : Vizor. C’est la première fois qu’elle est présentée sur un modèle de série après le concept-car GT X Experimental.

Opel Mokka

Le traitement bi-ton pour le capot aux contours marqués et le bouclier rehaussé visuellement, par un élément noir aux multiples barrettes, font du nouveau Mokka-e un SUV au rendu également robuste.

Opel Mokka

De profil, c’est tout aussi réussi, que ce soit notamment pour le traitement des bas de caisse ou pour la chute de toit. Vue de l’arrière, on est en présence d’un SUV aux lignes, de nouveau, équilibrées et clairement plus sportives que les deux autres SUV citées en introduction.

A l’intérieur du nouveau Mokka, c’est épuré, high-tech voire premium grâce à la présence de deux dalles numériques de 10 et 12″, respectivement pour l’écran tactile central et l’instrumentation conducteur. Précisons que les tailles de ces écrans sont celles les plus grandes en fonction des versions du SUV. Ce système n’est également pas sans rappeler celui qui équipe les Mercedes-Benz : widescreen. Du côté de chez Opel, cet environnement numérique est baptisé « Pure Panel ». Tout semble avoir été pensé dans les moindres détails avec notamment la présence d’une casquette anti-reflets alors que peu de boutons de commande sont présents. En matière d’aides à la conduite et de connectivité, le nouveau Mokka ne manque de rien et répond au niveau 2 des véhicules autonomes.

En termes de motorisations, elles devraient, pour les modèles thermiques essence et diesel, être similaires à celles des Peugeot 2008 et DS 3 Crossback, les trois véhicules hauts perchés partageant donc les mêmes plateformes CMP/e-CMP. A ce jour cela n’est cependant pas officiel. Pour le Mokka-e, on sait qu’il sera équipé du système électrique de 100 kW (136 ch) alimenté en énergie par une batterie d’une capacité de 50 kWh, ceci comme les Peugeot e-2008 et DS 3 Crossback E-Tense. Opel annonce une autonomie de 322 km, c’est un peu plus que le DS 3 Crossback 100% électrique et supérieur d’une dizaine de kilomètres comparativement au Peugeot e-2008.

Enfin, les commandes seront ouvertes à partir de septembre à des prix non connus à ce jour. Les premières livraisons sont attendues pour début 2021.

La rédaction

Photos : Opel


Opel Mokka