Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Citroën C4 Cactus : place à un audacieux SUV « berlinisé »

 
 
    Publié le 26 octobre 2017

Apparu en 2014, le Citroën C4 Cactus fait sa mue grâce à une nouvelle génération dévoilée aujourd’hui. Né SUV, il passe aujourd’hui au statut de berline pour la marque aux chevrons. Cette évolution met à la retraite la berline compacte C4 actuelle ou quand deux produits ne font plus qu’un. Y a-t-il trop de SUVs sur le marché pour que Citroën fasse cette révolution ? Le positionnement en tant que berline du nouveau C4 Cactus est plutôt une façon pour Citroën de faire le lien avec son passé chargé en innovations technologiques, particulièrement celles dédiées au confort. A ce niveau, le C4 Cactus 2018 est dans la lignée de ses pères. Présentation…

Longue de 4,17 m et large de 1,71 m, la berline C4 Cactus repose sur la plate-forme PF1 modulaire comme la citadine C3 et le SUV compact C3 Aircross (essai ici). A son lancement, le « feu » SUV a surpris par son originalité, faisant de lui une sorte « d’ovni » du segment. Le ou la C4 Cactus 2018, selon que vous préféreriez le qualifier de SUV ou de berline, s’assagit joliment en reprenant les codes esthétiques des modèles cités auparavant. Pour faire le tour de son design cliquez sur « Play » ci-dessous.

A l’avant, on retrouve donc le style C3 avec des blocs de phares beaucoup plus imposants. Plus bas, le bouclier est plus travaillé que celui du « petit » SUV.

Les flancs de ce nouveau véhicule familial font ressortir l’absence de gros Airbumps et des barres de toit. Ces dernières sons désormais au catalogue des options. Affinées, les protections latérales homogénéisent ce beau profil en venant contourner les roues avant et arrière.

Quant à l’arrière du SUV (nous avons pris le parti de positionner la nouvelle Citroën de cette façon), il fait dans l’effet 3D grâce à des optiques à deux modules en forme oblongue. Généreux au travers de ses formes, l’arrière du C4 Cactus « New Generation » ne manque pas de formes.

Au final, ce C4 Cactus est une réussite stylistique et saura séduire toutes les familles jeunes ou moins jeunes grâce à cette originalité contrôlée. Pour parfaire son look, elles auront le choix entre  31 combinaisons extérieures dont font partie les 9 teintes de carrosserie (Blanc Banquise, Noir Obsidien, Gris Platinium, Gris Acier, Rouge Aden, Olive Brown, Emeraude Blue, Blanc Perle Nacré, Deep Purple) et les 4 packs de couleurs. Ces derniers jouent sur les rendus des bas des portes et ceux des boucliers. Pour être tout à fait complet, le C4 Cactus, c’est aussi 5 types de jantes en alliage.

L’habitacle du C4 Cactus a été pensé, comme pour les C3 et C3 Aircross, pour offrir le meilleur en termes d’habitabilité et de confort. On remarque un esprit très « appartement feutré ». 5 ambiances sont disponibles au choix pour créer son espace de vie automobile. Au-delà de cette philosophie intéressante, on retrouve une planche de bord très droite. La grande nouveauté est à mettre au profit des sièges  Advanced Comfort pour la première fois introduits sur un modèle de série. En termes de volume de chargement, il est de 358 l et peut en atteindre 1 170 lorsque la banquette est rabattue (1/3 – 2/3). Sur le plan du confort, Citroën précise qu’un travail important d’isolation acoustique a également été effectué.

Qui dit nouvelle génération dit dotation en équipements et aides à la conduite de haut niveau. Les ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) sont au nombre de 12 dont le freinage automatique d’urgence Active Safety Brake et le très efficace Grip Control développé par PSA.

Avant d’aborder les motorisations du C4 Cactus, concentrons-nous sur l’innovation technologique qu’il renferme, à savoir les suspensions avec butées hydrauliques progressives. Ces dispositifs s’ajoutent à ceux plus communs : amortisseurs, ressorts et butées mécaniques. Les futurs essais démontreront surement leur bénéfice sur le confort ressenti. Après la première suspension hydropneumatique qui est apparue en 1954 sur la Traction Avant avant de faire le succès de la DS, sans oublier la suspensions Hydractive de la XM (1989), Citroën compte bien de nouveau marquer l’histoire grâce aux butées hydrauliques progressives.

Sur le plans des motorisations, les configurations essence s’orientent autour du PureTech 130 S&S associé à la boîte manuelle 6 vitesses, le plus puissant de la gamme. Le PureTech 110 suralimenté est toujours d’actualité en boîte manuelle ou automatique EAT6. Le bloc essence d’entrée de gamme étant le PureTech 82 BVM. Du côté des diesel, la nouvelle C4 Cactus (nous avons cédé à la nommer ainsi) sera disponible avec le BlueHDi 100 BVM et le  BlueHDi 100 S&S BVM. Plus tard, à l’occasion du Mondial de l’Automobile 2018, elle sera disponible avec le moteur BlueHDi 120 S&S EAT6.

En conservant sa différence tout en soignant son style, le C4 Cactus a désormais tout pour plaire. Les habitués des berlines compactes Citroën devront néanmoins « sauter le pas » pour passer à ce SUV « berlinisé » au confort promis pour être très haut de gamme. Il reste à découvrir les tarifs de cette C4 Cactus. Ils seront connus début 2018. D’ici là, voici la métamorphose vidéo du C4 Cactus de SUV en berline.

La rédaction

Photos : LesVoitures.com