Equipe Europe : à la rencontre des experts de la compétition historique

Ce que vous allez découvrir dans ce reportage peut être défini par tous les superlatifs tant la structure Equipe Europe possède dans son atelier et son nouveau hangar des anciennes gloires des circuits et des rallyes, toutes en parfait état. Yvan et Guillaume Mahé ont accepté de nous ouvrir les portes de leur « garage de rêve ». Entre passion et expertise rare, tels des artisans voués à la conservation d’un patrimoine extraordinaire, Equipe Europe est le spécialiste incontournable de la restauration et de l’exploitation de modèles ayant marqué notamment l’histoire des 24 Heures du Mans. Etes-vous prêts à en prendre plein les yeux ?

Ozouer-le-Voulgis… ce nom ne vous est pas familier mais, c’est dans ce village situé en Seine-et-Marne qu’Equipe Europe « se cache ». Qui pourrait alors imaginer, qu’au sein d’une enceinte et de bâtiments historiques de l’époque Louis XIV, sont entretenues des automobiles aussi exceptionnelles les unes que les autres ? Ainsi, c’est un certain Jacques-Louis David, connu pour avoir été le peintre de Napoléon Bonaparte qui, à l’époque, a élu domicile à Ozouer-le-Voulgis.

Equipe Europe

Créée en 1991 par Yvan Mahé, Equipe Europe est née de la compétition automobile historique. Tout commence quatre ans auparavant avec une association pensée par Yvan dans le but d’entretenir, dans les règles de l’art, celles que lui et ses amis pilotent les week-ends. Puis, les choses s’accélèrent, Yvan décide d’abandonner sa première activité pour se consacrer à sa passion de l’automobile. Aujourd’hui, les propriétaires qui confient leurs automobiles à Yvan et Guillaume Mahé peuvent en profiter lors d’épreuves historiques dont les plus connues sont Le Mans Classic, Les Dix Mille Tours du Castellet et, bien sûr, le Tour Auto.

Equipe Europe

A notre arrivée chez Equipe Europe, la structure métallique et la grande verrière transpercée de lumière nous plongent dans une ambiance très authentique qui n’est pas sans rappeler une atmosphère rare, celle de nos vieux circuits automobiles comme, par exemple, Charade ou encore Reims-Gueux enfin, ce qu’il en reste aujourd’hui pour le tracé situé en Champagne-Ardenne. Des AC Cobra, Porsche, Ford GT 40, Ferrari, Chevron, etc… apparaissent alors sous nos regards stupéfaits d’admiration.

Rapidement, nous sommes irrésistiblement attirés par la Porsche 935/78-81 Moby Dick qui a été exposée lors du Rétromobile 2020. On doit cette fabuleuse Groupe 5 à Reinhold Joest. Cette Porsche dispose d’un flat-6 biturbo 3.2 l de plus de 845 ch ! Hélas, pour certaines de ses pièces, ils n’existent que très peu d’archives ou autres documents techniques. On touche ici à un savoir-faire exceptionnel car, les « nobles artisans automobiles » qui travaillent pour Equipe Europe réalisent des prouesses.

Partant d’une pièce originale, ils ont la capacité d’en reconstruire une à l’identique en la « copiant ». Les guillemets ont leur importance tant cela représente un travail minutieux. A droite l’échangeur d’origine, à gauche, le nouveau !  Guillaume, le fils d’Yvan a ainsi pour louable obsession de restaurer une voiture au plus proche de sa genèse, comprendre avec des éléments fidèles aux pièces d’époque et des composants d’origine.

Pour preuve ce tour à métaux d’un autre temps ! Ici, il règne un « calme effervescent », chaque membre d’Equipe Europe travaille avec une grande sérénité. Les gestes sont effectués avec minutie et tout est parfaitement organisé.

Plus loin, dans une autre partie du site, on tombe nez-à-nez avec des premières légendes 24 Heures du Mans. « Premières » car, comme vous allez pouvoir le découvrir dans quelques lignes, nous n’étions pas au bout de nos surprises. Pas moins de quatre Peugeot 905 et une 908 de dernière génération sont ainsi précieusement entretenues à Ozouer-le-Voulgis, ceci en attendant de les revoir en piste comme au Dix Mille Tours du Castellet 2019.

Qui dit sport automobile dit risque de casse ! Si une sortie de piste vient alors à causer des dégâts à une des « lionnes », l’Equipe Europe dispose de tout ce qu’il faut pour refabriquer des pièces de carrosserie en fibre de carbone. Par exemple, à partir de l’aile d’origine, un moule est conçu pour, ensuite, fabriquer une nouvelle aile (Peugeot 908 en photo ci-dessous).

Avouons, qu’à cet instant, nous avons presque, non sans humour, été victime d’un malaise tant nous avons été impressionnés d’être en présence d’autant de prototypes du Mans bleu-blanc-rouge, dans un espace si réduit tel un garage d’enfant ! C’est alors qu’Yvan nous propose une petite balade non loin d’Ozouer-le-Voulgis pour une visite qui restera gravée longtemps dans nos mémoires…

Equipe Europe

Cette fois, c’est dans un hangar moderne et ultra-sécurisé que nous découvrons quelques 80 voitures dont la majorité possède un palmarès international, des 24 Heures du Mans, en passant par les rallyes ou encore la Formule 1 même si les monoplaces de la catégorie reine du sport auto sont moins nombreuses. Voici, à côté d’une AC Cobra, la March 761 de Ronnie Peterson.

Les passionnés de la plus grande course au monde auront facilement repéré, ci-dessous, la Matra Simca MS670 (1972) du duo Henri Pescarolo/Graham Hill. Cette année-là, le champion britannique remporta d’ailleurs la fameuse « Triple Couronne » en s’imposant en France, à Monaco et aux 500 Miles d’Indianapolis. Cette Matra Simca MS670 est inestimable comme bien d’autres…

Equipe Europe

Au centre du hangar, entre d’autres merveilles à quatre roues, on aperçoit la Porsche 962 C victorieuse des 24 Heures de Daytona en 1991 avec, à son volant, Franck Jelinki, Hurley Haywood, John Winter et… Henri Pescarolo ! Elle vient récemment d’être remise en configuration de 1991, l’Equipe. Yvan Mahé nous confie que son heureux propriétaire n’ose plus s’asseoir derrière son volant tant elle est comme neuve.

Equipe Europe

Plus loin, c’est une Ferrari 308 GTB Groupe 4 en parfait état de fonctionnement qui nous attendait. Cette voiture a, entre autres, terminé à la seconde place du Tour de France Automobile en 1982 (Jean-Claude Andruet et Michèle Espinosi-Petit). A ses côtés est garée une Bugatti 51 Pur Sang Argentina soit une réplique parfaite développée à l’aide de matériaux et d’outils d’époque.

Equipe Europe

Dans ce « musée de folie, à côté d’une Porsche 935 K3, sont entreposées les éléments de carrosserie de la Porsche 935/78-81 Moby Dick évoquée auparavant.

Equipe Europe

Des Porsches de course, il y en a beaucoup d’autres comme la 935 K3 du Gelo Racing Team ayant notamment été alignée au départ des 24 Heures du Mans 1977, la Porsche 935/77 aux couleurs de Brambring Racing et la Porsche 910.

Equipe Europe

D’autres Lola, AC Cobra, Jaguar Type E, Lotus, Alfa Romeo, Ford GT40, Ford Galaxie, Ferrari, etc… participent à faire de ce lieu de stockage l’une des plus belles collections au monde. Une autre rareté venue d’outre-Manche brille de mille feux, la Jaguar XJ 12C Broadspeed, remise totalement en état par l’Ecurie Europe.

Enfin, avant de découvrir d’autres photos à faire tourner la tête, nous pouvons clairement écrire que l’Equipe Europe fait partie des leaders mondiaux en matière de restauration de sportives d’antan. C’est l’occasion de remercier Yvan et Guillaume pour l’accueil qu’ils nous ont réservé.

Texte : Frédéric Lagadec

Photos : (LesVoitures.com) Alexandre Besançon

Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe Equipe Europe