Sur un marché automobile qui devient surchargé d’offres de SUV, comment un constructeur automobile peut-il se démarquer avec une offre attractive et différente ? Avec le nouveau Kia XCeed, la marque sud-coréenne tente de répondre à cette question. C’est dans la région de Marseille que nous vous proposons de découvrir l’essai du crossover dans sa configuration 1.4 l T-GDi DCT7 en finition Launch Edition.

Après la berline Ceed, le break SW et celui présenté comme un shooting break, le ProCeed, le Kia XCeed a pour objectif d’être la voiture de référence du catalogue Kia d’où son nom prononcé « exceed », ce qui signifie « dépasser les attentes des clients ». Commençons par le style de ce prometteur crossover. Pour être tout à fait précis ce dernier est le 5ème crossover/SUV Kia : il rejoint les Niro, Sorento, Sportage et Stonic.

Kia XCeed

Avec 4,395 m de long, 1,826 m de large et une hauteur de 1,495 m, le nouveau Kia XCeed est plus long (+ 85 mm), plus large (+ 26 mm) et plus haut (+ 48 mm) que la berline 5 portes citée auparavant, la garde au sol gagnant 44 mm. Basé sur la plateforme K2 utilisée par tous les modèles de la famille Ceed, le XCeed est loin d’être une compacte surélevée à la façon de la Ford Focus Active car, seules les portières sont communes entre le crossvover et la compacte Ceed.

Kia XCeed

A l’avant, le XCeed propose une interprétation inédite de la calandre « Tiger Nose » avec une forme étirée et incurvée dans sa partie basse. Cette pièce maitresse du bureau de style Kia s’orne également d’éléments brillants imposants, mais sans tomber dans la surcharge. Plus haut, on remarque un capot joliment plongeant et des optiques aux profils très travaillés avec plus de relief et une intégration agressive qui n’a plus rien à voir avec les autres Ceed.

Quant au bouclier, il joue la carte de la sportivité avec un rendu étiré notamment grâce aux grandes entrées d’air situées à ses extrémités et d’autres éléments brillants tranchants. Les designers de chez Kia n’ont pas oublié de doter le XCeed d’un incontournable petit sabot de protection qui reprend logiquement un traitement aux éclats métalliques.

Kia XCeed

De profil, le Kia XCeed séduit immédiatement. Bien posé sur des jantes de 18″ (disponibles dès le 2ème niveau de finition « Active »), ce joli crossover se caractérise, sous cet angle, par ses courbes savamment dessinées dont celle du toit qui plonge vers l’arrière tel un coupé. Une ligne de caisse très haute, des flancs épurés et des surfaces vitrées assez réduites participent également à dynamiser le crossover. Les protections en plastique noir ne ternissent pas une « photo de profil » élancée.

Kia XCeed

De bonne surprise en bonne surprise, l’arrière de Kia XCeed marque le caractère robuste du crossover mais, de nouveau, sans trop en faire. Des feux très étirés, similaires sur l’aspect relief à ceux de l’avant, contrastent avec les volumes et échancrures du bouclier dont la protection brillante en impose. Non, si vous pensez que les créateurs du XCeed se sont inspirés des SUV Coupés Mercedes-Benz sur certains points, vous êtes loin d’avoir tort. Au final, la silhouette du XCeed est une réussite totale qui peut être considérée comme le dessin le plus abouti jamais proposé par Kia. Le XCeed est bel est bien « SeXy » !

Kia XCeed

Ouvrons les portes du Kia XCeed. En reprenant l’architecture des autres Ceed, le crossover s’assure de proposer un habitacle sérieux, aux matériaux de qualité et aux finitions tout autant soignées. De surcroît, des touches de jaune et des inserts noirs brillants forment une décoration jeune spécifique à l’XCeed Launch Edition. On apprécie tout particulièrement une planche de bord creusée côté passager et le « tablier » en cuir qui vient coiffer la partie qui intègre l’instrumentation digitale s’il vous plaît. L’écran digital de 12,3″ (selon les finitions) dédié au conducteur est accompagné d’un autre dalle numérique (8″), cette fois destinée à l’infodivertissement et aux réglages du crossover.

Il n’y a donc pas grand à reprocher l’intérieur du Kia XCeed, à part l’aspect brut de certains plastiques, comme celui du cache moyeu du volant et la simplicité de l’ensemble des boutons de commande situés sous l’écran tactile. Au niveau de la dotation en équipements et aides à la conduite, elle est aussi généreuse que high-tech, ceci dès le premier des quatre niveaux de finition (« Motion », « Active », « Launch Edition » et « Premium ». L’aide au maintien dans la voie (LKA), l’assistance au freinage d’urgence (BAS), le régulateur/limiteur de vitesse, l’écran tactile 8″, la climatisation manuelle sont, entre autres, au programme de la finition « Motion ».

Kia XCeed

Passons à un autre point positif du XCeed, à savoir son habitabilité car, on est loin de se sentir à l’étroit à son bord, que ce soit à l’avant ou à l’arrière. Seul point noir, une modularité basique (60/40 pour les finitions entrée de gamme). En revanche, sur le plan de son volume de chargement, le XCeed affiche 426 l ce qui en fait un très bon élève en cette rentrée des classes 2019 (Ford Focus Active : 375 l, nouveau Nissan Juke : 422 l, nouveau Peugeot 2008 : 434 l). Place au test sur les routes exigeantes de la région ensoleillée de la Provence.

Kia XCeed

Ce que tout le monde apprécie sur un SUV ou un crossover, c’est une position de conduite haute. Le Kia XCeed répond à cette attente avec, en complément, une facilité matière d’ergonomie de conduite. Une fois lancés sur les routes qui longent la côte, les 140 chevaux (à 6 000 tr/min) et les 242 Nm (entre 1 500 et 3 200 tr/min) du 4-cylindres 1.4 l T-GDi suffisent amplement à mouvoir le crossover, cela tombe bien car cette motorisation correspond au coeur de gamme. Plaisant à bas régime, bien aidé par une boîte de vitesses à double embrayage parfaitement étagée, le crossover ne manque pas de générosité à plus haut régime.

Kia XCeed

En direction de Cassis, le XCeed nous a surpris pas son agilité de haut niveau dans les enchainements de virages serrés et, dans des courbes plus longues, par son « dynamisme plaisir » à toute épreuve. Oui, dans notre monde automobile parfois trop aseptisé, le XCeed procure des sensations agréables à son volant, sans oublier un indéniable sentiment de sécurité grâce à son comportement très sain. Ainsi, le freinage et la direction sont précis.  Le châssis et l’amortissement « 5 étoiles » suivent sans souffrir de roulis et de tangage. Il y a deux raisons à cela, la présence de butées d’amortisseurs hydrauliques et un duo suspensions/amortissements qui a fait l’objet d’un travail de développement très complet sur les routes des collines de l’Eiffel ainsi que sur le tracé du Nürburgring.

Kia XCeed

En mode « Normal » le Kia XCeed offre des qualités routières bluffantes et, en mode « Sport », il gagne en dureté au niveau de la direction tout en allant chercher plus haut dans le tours. Sans aucun ressenti poussif, le XCeed 1.4 l T-GDi DCT7 fait preuve d’encore plus de vivacité malgré un poids à vide de 1 300 kilos. On confirme alors le fait que cette motorisation devrait représenter le plus grand nombre des ventes. Le 3-cylindres 1.0 l T-GDi (120 ch/172 Nm) nous paraissant juste et le 4-cylindres 1.6 l T-GDi (204 ch/265 Nm) destiné à une clientèle très, comprendre beaucoup trop exigeante, concernant l’agrément de conduite, ceci sans évoquer des consommations plus élevées.

Kia XCeed

Sur le magnifique port de Cassis, où les passants et touristes profitent encore de l’été, c’est la maniabilité du crossover qui nous a donné (encore) le sourire. Le XCeed est donc l’outil idéal pour évoluer également en ville.

Kia XCeed

Niveau performances, le Kia XCeed 1.4 l T-GDi DCT7  réalise le 0 à 100 km/h en 9,5 s pour une vitesse maximale de 200 km/h. En d’autres chiffres, ceux concernant les consommations et émissions de CO2, le crossover affiche respectivement 5,7 l/100 km (cycle mixte) et 130 g/km.

Kia XCeed

En conclusion, le Kia XCeed 1.4 l T-GDi DCT7 est une très sérieuse proposition à faire peur à la concurrence. Son style séduisant, son confort et ses surprenantes capacités routières en font un véhicule familial qui devrait rencontrer un succès notable. Kia a tout compris surtout que le XCeed est positionné entre une berline et un SUV, là où les offres sont rares. Cultiver la rareté a toujours payé paraît-il ? Facturé à partir de 31 990 €, le Kia XCeed 1.4 l T-GDi DCT Launch Edition est clairement la surprise de la rentrée 2019.

Texte et essai : Frédéric Lagadec

Photos : LesVoitures.com et Kia

Kia XCeed Kia XCeed Kia XCeed

Frédéric Lagadec

Associé, Rédacteur en Chef. Véritable passionné animé par le Sport Automobile, Frédéric évolue sur les circuits depuis 2008. Membre fondateur de l’entreprise, Il est en charge de la ligne éditoriale du média LesVoitures.com depuis 2013.