Lamborghini Huracán STO : super-sportive de l’extrême

De la piste à la route, la firme au taureau dévoile clairement l’une de ses supercars ou, super-sportives, les plus abouties de son histoire avec l’Huracán STO, les trois lettres « STO » signifiant « Super Trofeo Omologata ». Avec son design développé pour des performances optimales sur circuit et ses 640 chevaux, cette Huracán ultime est néanmoins homologuée pour rouler sur routes ouvertes.

La Lamborghini Huracán STO est donc directement issue de l’Huracán Super Trofeo, à savoir le modèle de compétition qui évolue dans le championnat monotype éponyme mais, les ingénieurs de Sant’Agata Bolognese ont également récupéré un maximum d’expertises venues de l’autre Huracán de compétition, la GT3 EVO.

Lamborghini Huracan STO

Comme évoqué en introduction, la Lamborghini Huracán STO révèle un style hyper-sportif qui va de pair avec la recherche d’une efficacité maximale. A l’avant, les similitudes entre les modèles de compétition cités plus haut et cette incroyable super-sportive sont frappantes, ceci de la lame au capot ajouré sur sa partie haute, en passant par un bouclier tranchant à souhait. Le capot et les ailes ne font même qu’une pièce et l’ensemble s’ouvre comme sur les Miura et Sesto Elemento

Lamborghini Huracan STO

Sous cet angle et de profil, on remarque la présence d’une entrée d’air située sur le toit. Quant aux jantes, elles sont composées de magnésium. La recherche d’un poids réduit a ainsi été l’une des priorités des équipes de chez Lamborghini. Nous reviendrons sur ce point en présentant d’autres éléments qui font de cette Lamborghini Huracán STO une super-sportive très légère. N’oublions pas de préciser que les voies de la supercar ont été élargies.

Lamborghini Huracan STO

Vue de l’arrière comme de profil, ce sont, cette fois, l’aileron en fibre de carbone réglable en 3 positions qui saute aux yeux ainsi que la prise d’air du toit. La fibre de carbone est, bien sûr, omniprésente sachant que l’on en retrouve aussi pour le diffuseur arrière.

Avant de passer dans l’habitacle de la nouvelle Lamborghini, sachez que ses futurs acheteurs pourront bénéficier de leur couleur préférée pour « habiller » sa carrosserie, ceci avec des possibilités infinies grâce au service de personnalisation Lamborghini Ad Personam. Cela vaut aussi pour l’intérieur en termes de finitions.

Lamborghini Huracan STO

A l’intérieur de la Lamborghini Huracán Super Trofeo Omologata, place à une ambiance « racing » raffinée. Même si ces deux derniers termes sont antinomiques, ce sont les plus adéquats pour présenter ce cockpit ultra-moderne à la fibre de carbone apparente, aux sièges baquets recouverts d’Alcantara, comme pour la console centrale. Les hommes de chez Lamborghini réalisent ici un superbe travail avec toujours une recherche de gain de poids. Le matériau ultra-léger utilisé en sport automobile est donc partout. D’ailleurs, les contre-portes le montre encore plus tout étant dépouillées avec, notamment, de petites sangles en guise de poignées. A noter la présence d’un petit arceau en titane conçu en partenariat avec Akrapovic et sur lequel le harnais (4 points) est fixé.

Venons-en aux « entrailles » de cette Lamborghini Huracán STO et à ses technologies. L’utilisation massive de la fibre de carbone, les jantes ultra-légères, l’absence de transmission intégrale, ainsi que d’autres éléments réduisent donc le poids de cet engin de rêve. On évoque ici, un pare-brise plus léger de 20% comparativement aux autres Huracán. Pour être plus précis, la STO affiche, sur la balance, un poids de 1 339 kilos, soit 43 kilos de moins que l’Huracán Performante.

Lamborghini Huracán STO

Pour continuer dans la comparaison avec cette dernière, l’appui généré par la STO serait supérieur de l’ordre de 57 % et l’efficacité aérodynamique calculée pour une optimisation de 37 %. Il manque juste à l’Huracán Super Trofeo Omologata, la technologie baptisée ALA 2.0 (Aerodinamica Lamborghini Attiva) et les roues arrière directrices qui équipent l’Aventador SVJ. Pour faire simple, l’ALA va encore plus loin en matière de traitement des flux d’air. Les freins et les trains roulants de l’Huracán STO ont été revus avec respectivement un dispositif Brembo CCM-R et des suspensions MagneRide 2.0 aux barres anti-roulis spécifiques.

Lamborghini Huracán STO

Qui dit super-sportive de l’extrême dit mode de conduite exclusifs. Ainsi, le mode « STO » est dédié à une conduite sur route, le « Trofeo » transforme l’Huracán STO en « bête des circuits » et le mode « Pioggia » (pluie en italien) est, fortement conseillé sur piste mouillée.

Niveau motorisation, c’est toujours le V10 5.2 l atmosphérique qui officie sous le capot arrière de cette fabuleuse Huracán Super Trofeo Omologata avec 640 ch (à 8 000 tr/min) et 565 Nm de couple (à 6 500 tr/min). C’est donc 35 Nm de moins que les Huracán et Huracán EVO Spyder. La puissance est donc envoyée aux seules roues arrière via une boîte de vitesses à double embrayage LDF (7 rapports). Cela donne, en performances, un 0 à 100 km/h abattu en 3,0 s et 310 km/h de vitesse maximale.

Enfin, Lamborghini n’a pas communiqué le prix de l’Huracán STO. On sait juste que les premières livraisons sont d’ores et déjà programmées au printemps 2021. Voici la super-sportive italienne de l’extrême en vidéo.

La rédaction

Photos : Lamborghini

Lamborghini Huracán STO