Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Mercedes Classe A : flashing lights…

 
 
    Publié le 16 décembre 2012

L’image de la marque à l’étoile est en pleine mutation. Souvenez-vous, en avril 2012, Mercedes-Benz nous a littéralement ébloui avec une communication visuelle moderne, rythmée par le son envoûtant de Kavinsky « Road Game ». Cette vidéo, « Etoiles », réalisée par un autre français Ludovic Houplain, nous fait voyager dans un univers lumineux où se mêlent les émotions de la vie à travers un « road trip » accéléré.

Dans l’esprit de cette ambiance, nous avons souhaité mettre en images la nouvelle Classe A dans un monde de lumières, celui de Paris à la période de Noël. Et comme il n’y a pas d’étoiles sans planètes, le choix de la couleur de la Classe A d’essai, une A180 CDI BlueEFFICIENCY- Version Sensation, s’est porté naturellement vers le « Rouge Jupiter ». Nous avons gentiment laissé la A 200 prévue initialement pour ce sujet à nos confrères de M6 pour un « comparo ». Bon voyage…

Mercedes-Classe-A-Essai-5

Lancée en 1997, la nouvelle Classe A n’a plus rien à voir avec son ancêtre. Ni même avec la seconde génération de l’auto introduite en 2004. Le petit monospace s’est mué en une berline compacte marquant l’arrivée de Mercedes sur ce segment de marché après une première tentative loupée avec le coupé Sport Classe C (CLC) en 2008. Tandis que la concurrence, représentée par les BMW Série 1 et Audi A3, évolue très peu au niveau design, le dessin de la nouvelle Classe A marque la renaissance du constructeur allemand qui souhaite séduire une clientèle plus jeune.

Mercedes-Classe-A-Essai-6

Extérieurement, l’aspect général de l’auto dégage un tempérament très sportif avec un énorme bouclier avant entouré par de nouveaux phares à LED, dont la forme est apparue dans le clip « Etoiles ». L’arrière de la nouvelle Classe A fait de nouveau apparaître une belle signature lumineuse grâce aux feux. Le petit spoiler donne un aspect élancé à l’auto. La double sortie d’échappement ovale et chromée, intégrée dans un diffuseur discret, ressort avec le rouge de la carrosserie. Les flancs creusés de la voiture, les courbes des vitres et du toit rendent l’auto fluide et dynamique. Le « Pack Sport » permet de bénéficier de jantes à 4 doubles branches bicolores. La compacte Premium mesure 4,29 mètres de long pour 1,78 de large et seulement 1,43 mètre de haut. Son poids étant de 1475 kilos.

Mercedes-Classe-A-Essai-7

Mercedes-Classe-A-Essai-15La « French Touch » est aussi présente dans le cœur de notre A180 puisque le moteur est nul autre que le 4 cylindres dCi Renault développant 109 chevaux. Tous les autres modèles de la gamme étant motorisés par des blocs Mercedes. Quel avantage tirer de ce moteur peu puissant mais avec, et heureusement, un bon couple (250 Nm de 1 400 à 2 800 tr/min) ? Et bien, Mercedes va sûrement attirer les entreprises et leurs flottes de véhicules avec une consommation donnée à 4,1 litres/100 km (cycle mixte) et 109,0 g/km d’émissions de CO2. La A180 CDI « nouvelle génération » pouvant atteindre une vitesse de pointe de 190 km/h, ce qui est plus que raisonnable.

Mercedes-Classe-A-Essai-1

Essai-Classe-ALa conduite s’effectue avec 3 modes aux choix : éco, sport ou manuel. La transmission automatique double embrayage à sept vitesses (7G-DCT) est fantastique. En conduite manuelle, les palettes situées derrière le volant transforme l’auto en un « jouet » dont on ne se lasse pas. Nous regretterons cependant la commande de la boite de vitesses automatique. Située derrière et à droite du volant, on la confondrait presque avec les commandes d’essuies glaces. Nous lui aurions préféré un bon et massif levier central. Hormis ce détail la nouvelle Classe A a tout d’une grande. La tenue de route est impressionnante. Le confort est au rendez-vous. Les sièges « semi-baquets » monoblocs sont dignes d’une GT.

Mercedes-Classe-A-Essai-17

Comme le volant à trois branches qui attire le regard avec sa finition exceptionnelle. Et sur ce point rien à redire, l’habitacle de la Classe A surclasse la concurrence, une démonstration. La planche de bord prend même des allures de « Supercar » avec les aérateurs circulaires, inspirée de la SLS AMG.

Mercedes-Classe-A-Essai-14

Mercedes-Classe-A-Essai-11Et comme tout est une histoire de lumière le Mercedes-Benz éclairé à l’ouverture des portes avant est du plus bel effet et vous attire irrésistiblement à monter à bord.

Côté sécurité, domaine où Mercedes excelle, la Classe A bénéficie en série de deux systèmes. Le dispositif « Attention Assist » détecte la somnolence et le « Collision Prevention Assist » avertit le conducteur des risques de collision.

Quant aux autres modèles de la gamme, la Classe A est disponible avec deux autres moteurs diesels de 136 chevaux pour la A 200 et 170 chevaux pour la A 220. Pour les versions « essence », Mercedes propose trois possibilités, 122 chevaux (A 180), 156 chevaux (A200) et 211 chevaux (A250). Les niveaux de finition sont aux nombre de quatre : Intuition – Inspiration – Sensation – Fascination.

La gamme s’enrichira très bientôt de nouveaux modèles dont la version à transmission intégrale « 4Matic » qui sera dévoilée en Mars 2013 lors du salon de Genève. Nous sommes impatients de découvrir ce modèle.

Classe-A-4Matic

Si nous devions définir en un mot la nouvelle Classe A, le terme homogénéité serait de rigueur. Que ce soit au niveau de son design affirmé, de son intérieur impressionnant ou de son comportement routier exceptionnel.

Parlons prix, la Classe A de l’essai, une A 180 CDI BlueEFFICIENCY BA7- Version Sensation, est affichée à 32 250, 00 €. Avec les options présentes (pack Sport Black, toit ouvrant, pack de conduite dynamique et pré équipement GPS), elle atteint 34 750, 00 €. Alors si vous n’avez pas encore envoyé votre lettre au père Noël, demandez-lui la nouvelle Classe A. Vous retrouverez peut-être ses clefs sous votre sapin le 25 décembre. Et si ce n’est pas le cas c’est que Santa Claus voyage maintenant en Classe A rouge.

Mercedes-Classe-A-Essai-8

Sébastien-Alvarez-Galerie11-Classe-AUn grand merci à Sébastien Alvarez, notre fidèle ami photographe, qui a bravé le froid. Ses photos sont comme toujours exceptionnelles. Son site : www.Galerie11.net. Merci également à Crissy pour son aide. Pas simple un « shooting » en plein Paris avec tous les touristes qui se sont arrêtés, curieux de voir la Classe A de Noël.

Texte : Fred LA

Mercedes-Classe-A-Essai-9

Mercedes-Classe-A-Essai-12

Mercedes-Classe-A-Essai-13

Mercedes-Classe-A-Essai-2

Mercedes-Classe-A-Essai-10