Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Radar multifonctions : « l’arme absolue » de l’Etat débarque en 2017 !

 
 
    Publié le 28 octobre 2016

Les automobilistes français sont dans la cible du gouvernement qui souhaite répondre à la hausse continue de la mortalité sur nos routes depuis deux ans (2014 : +3,5% par rapport à 2013 – 2015 : +2,4% par rapport à 2014), sachant que l’année 2016 ne s’annonce pas bonne. Ainsi, et d’après le magazine Auto Plus N°1469 paru ce jour, le gouvernement étudie l’acquisition d’un dispositif ultra-moderne, le Mesta Fusion fabriqué par Safran Identity & Security.

Après le radar de poche (infos ici), la modernisation des radars français va franchir une nouvelle étape. Le radar multifonctions est en effet capable de détecter simultanément plusieurs infractions. Il suffit de visiter le site internet de Safran Identity & Security pour recenser les capacités du Mesta Fusion. Attention la liste est longue, nous en avons donc repris les principales :

  • Contrôle de différentes limitations de vitesse par voie et par catégorie de véhicule
  • Surveillance des voies interdites et autorisées
  • Détection de franchissement de voie interdit
  • Contrôle des dépassements interdits, y compris pour les motos
  • Contrôle de l’inter-distance
  • Enregistrements vidéo : preuves supplémentaires de l’infraction
  • Surveillance intelligente des véhicules qui tournent à gauche et/ou à droite
  • Détection du franchissement de la ligne de stop

Vous l’aurez compris, rien n’échappe à ce système. Mais il faut rappeler, qu’à ce jour, seules les infractions suivantes peuvent être relevées par la vidéo : le non-respect des signalisations, feu rouge, stop etc… le non-respect des vitesses maximales autorisées, le non-respect des distances de sécurité et l’usage des voies réservées (bus,taxis). Ces « nouvelles » infractions » verbalisables par caméra font partie de la  loi de modernisation de la justice du XXIème siècle qui a été votée récemment. D’autres viendront s’ajouter dès 2017.

Revenons au Mesta Fusion… Un peu comme un iPhone, il pourra être mis à jour et intégrer, durant son cycle de vie, de nouvelles fonctionnalités, par une simple programmation ou rajout de composants informatiques par exemple. Ceci selon les souhaits de l’Etat et des budgets alloués à la Sécurité routière. Ainsi, le radar multifonctions sera en mesure, comme le montre la vidéo promotionnelle du concepteur à découvrir en fin d’article, de détecter ceux qui ne respectent pas les distances de sécurité, qui doublent par la droite ou qui doublent par la bande d’arrêt d’urgence.

mesta-fusion

A partir de 2017, le contrevenant pourrait donc être soumis à une multiamendes ! Et dans un futur proche digne des films de science fiction, l’automobiliste ne pourrait-il pas recevoir ses contraventions directement au volant ? Les voitures connectées roulent déjà, il est donc légitime de penser que les forces de l’ordre auraient la capacité technologique de vous tracer et de vous verbaliser en temps réel si vous ne respectez pas le Code de la route. Pour aller plus loin, si une voiture autonome commet une infraction, qui est coupable ? Est-ce le propriétaire de la voiture ou le constructeur ? Une chose est sûre, les caisses de l’Etat ne se poseront pas cette question… Pour conclure et comme promis, place à la vidéo du Mesta Fusion.

Texte : Frédéric Lagadec

Photos : captures d’écran vidéo YouTube Safran Identity & Security