Audi TT RS Coupé & RS Roadster : la belle allemande devient enfin sérieuse avec 400 ch !

    Publié le 25 avril 2016

Après de nombreuses années passées dans l’ombre de ses grandes sœurs RS 4, RS 6 et autres monstres de puissance, l’Audi TT badgée RS se devait de montrer les crocs et d’assumer fièrement son statut de RS au sein de la firme d’Ingolstadt. Il faut croire que le Salon de Pékin sera le théâtre de cette renaissance avec à la clef un coupé et un roadster plus qu’en forme. Voici en quelques lignes le renouveau de la petit Audi !

Tout commence par un nouveau moteur 5 cylindres en aluminium développant 60 ch de plus que son prédécesseur. L’addition est donc salée avec 400 ch prêts à transfigurer la TT. Le 2.5 l accuse donc un couple de 480 Nm sur une plage de régime moteur assez étendue jusqu’à 5 850 tr/min ce qui lui permet de passer la barre des 100 km/h en 3,7 secondes pour le coupé et 3,9 secondes pour le roadster.

audi-tt-rs

La vitesse maximale sera quant à elle programmable sur demande avec une première bride à 250 km/h qui pourra s’effacer au profit d’un joyeux 280 km/h. Afin de repartir tout ce beau monde au mieux et de passer de la manière la plus homogène cette puissance au sol, la transmission S tronic à 7 rapports associée aux quatre roues motrices du système quattro font de cette nouvelle TT une véritable bombe à la tenue de route presque infaillible.

audi-tt-rs-roadster-2016

Le « presque » correspondant au politiquement correct qui n’incitera pas chaque conducteur à se prendre pour un Walter Röhrl en puissance. Cependant nous connaissons depuis le temps l’influence néfaste que peut avoir un si gros moteur sur le train avant d’une si petite auto. Afin de gommer ce désagrément, la structure allégée du moteur et l’agilité retravaillée du châssis vont provoquer un gain de performance sans précédent pour le coupé et roadster Audi.

audi-tt-rs-roadster-2016-2

Le constat mécanique étant sans appel sur le papier, voyons s’il en est de même pour le design extérieur. A n’en point douter, la démarche de radicalisation de ce modèle est bien engagée. Les lignes acérées, associées aux grandes ouvertures nous font sans mal oublier les premières phases de la TT toute en rondeurs. Le regard agressif de cette mouture fait entrer cette nouvelle venue dans une nouvelle dimension digne de sa nouvelle mécanique. Ajoutons à cela une première pour les modèles de série Audi, la technologie OLED pour les feux arrière arrive enfin sur le marché. Le tout sera abouti par un badge Audi Sport qui finira le travail si le doute sur les ambitions du modèle était encore de mise. Dans cette démarche résolument sportive, l’habitacle ne nous laisse pas en reste avec une atmosphère indéniablement inspirée de la compétition.

audi-tt-rs-roadster-2016-interior

L’ensemble des commandes sont orientées vers le conducteur/pilote et soutenues par un équipement numérique digne de ce nom. Ecran de 12.3 pouces de l’Audi Virtual Cockpit, adapté à la philosophie sportive de l’auto de par les informations transmises, Audi Connect, Audi Phone Box, et d’autres complètent le tableau de haute technologie embarquée.

audi-tt-rs-2016-7

Cette entrée en matière prévue à Pékin permettra aux futurs acquéreurs européens de patienter jusqu’à l’automne 2016 pour profiter de cette nouvelle Audi TT RS en version coupé et roadster. Ces deux modèles sont à découvrir en vidéo. D’autres photos suivent au terme de cet article.

Texte : Guillaume Pons

Photos : Audi

audi-tt-rs-2016

audi-tt-rs-2016-2

audi-tt-rs-roadster-2016-7

audi-tt-rs-roadster-2016-5

audi-tt-rs-roadster-2016-4

audi-tt-rs-roadster-2016-8

audi-tt-rs-2016-3

audi-tt-rs-roadster-2016-67

audi-tt-rs-roadster-2016-66

audi-tt-rs-roadster-88

audi-tt-rs-roadster-2016-motor

audi-tt-rs-roadster-88

audi-tt-rs-2016-6

audi-tt-rs-roadster-2016-55

audi-tt-rs-2016-4

audi-tt-rs-roadster-2016-2
audi-tt-rs-roadster-2016-6