Mercedes-Benz EQC : premier SUV électrique à l’étoile

Deux ans après la présentation du concept-car 100% électrique Generation EQ à Paris, la firme à l’étoile dévoile au monde de l’automobile sa première voiture au label EQ. Le SUV Mercedes-Benz EQC sera l’une des attractions du Mondial de l’Automobile de Paris en octobre prochain. Voici déjà tout ce qu’il faut savoir sur celui qui est présenté comme le SUV anti-Tesla.

En 2016, le Mercedes-Benz concept Generation EQ a été la première Mercedes a porté les deux lettres électriques « EQ ». Du concept-car au modèle de série, le Mercedes-Benz EQC conserve logiquement un style quasi-identique. Son gabarit se positionne de peu au-dessus du GLC. Ainsi, le SUV EQC est long de 4,76 m pour une largeur de 1,88 m tandis que sa hauteur atteint 1,62 m (GLC : 1,64 m).

Le style du premier SUV Mercedes 100% électrique est beaucoup plus « rond » que les modèles thermiques du constructeur allemand. A l’avant, on trouve une énorme calandre dont les différents éléments ne font qu’un. La bande bleue inaugurée sur le Generation EQ est reprise. Moins longue, elle marque la signature lumineuse de toutes les futures Mercedes EQ. Selon les pays, en fonction de leur législation, elle sera proposée ou pas. Le marché européen ne verra donc pas s’éclairer de bleu cette imposante face avant.

De profil, les similitudes avec le SUV Mercedes-Benz Classe GLC sont frappantes mais, ce sont de nouveau les courbes du EQC qui marquent une différence notable. Quant à l’arrière de cette première création moderne 100% électrique à l’étoile, elle dégage de la douceur visuelle et une belle élégance. Le tout étant illuminé par des optiques fines qui se prolongent sur toute la malle arrière jusqu’aux ailes. Précisons que le EQC blanc du « reveal » est une version AMG Line au look sportif.

L’habitacle de ce « gros bébé » est à la fois ultra-moderne et épuré. On retrouve néanmoins une ambiance chère au constructeur d’outre-Rhin. L’instrumentation digitale et l’écran d’infodivertissement Widescreen trônent dans cet intérieur qui contient moins d’éléments que les Mercedes essence ou diesel. Comme à son habitude, Mercedes a soigné son produit en termes de finitions pour évoluer, bien sûr, en tant que marque premium dorénavant thermique et électrique grâce au Mercedes-Benz EQC.

Venons-en à la motorisation électrique du SUV. Elle est composée d’une batterie lithium-ion de 80 kWh et de trois moteurs : un pour l’essieu arrière et un pour chacune des roues à l’avant. La puissance « à pile » annoncée pour le Mercedes-Benz EQC est de 300 kW, soit l’équivalent de 408 chevaux. Au niveau l’autonomie, Mercedes communique sur 450 km en cycle NEDC.

En matière de performances, le EQC réalise le 0 à 100 km/h en 5,1 s pour une vitesse maximale de 180 km/h. Le Mercedes-Benz EQC 400 qui apparaît en photos dispose, grâce à ses trois moteurs, de la transmission intégrale 4Matic mais dans son cas sans arbre entre l’avant et l’arrière.

Au Paris Motor Show (du 4 au 14 octobre 2018, Mercedes présentera en public son premier SUV 100% électrique dont le tarif n’a pas été dévoilé. Sa commercialisation est programmée à début 2019.

La rédaction

Photos : Mercedes-Benz