radars tourelles : ils seront 400 en fonction fin 2019

Comme avant chaque période de ponts, weed-end de la Pentecôte inclus, le gouvernement fait en sorte de faire peur aux automobilistes. Ainsi, dimanche dernier au micro de l’émission Grand Jury diffusée sur RTL, Laurent Nuñez, secrétaire d’État au sein du Ministre de l’Intérieur, a annoncé qu’environ 400 radars tourelles, aussi appelés radars multifonction, seront déployés d’ci la fin de l’année sur les routes de l’Hexagone.

Il n’y a pas plus tard qu’en avril dernier, en réponse aux dégradations et destructions de radars causées notamment par les actions des « Gilets Jaunes », le gouvernement a précisé que les cabines hors de fonction seront remplacées par les fameux radars tourelles Mesta Fusion 2. Le déploiement de ce sytème high-tech se confirme donc et, il sera croissant en 2020, 2021, etc…

Pour rappel, les radars tourelles savent tout faire. Ainsi leurs technologies leur permettent de contrôler 8 voies simultanément, ceci sur une distance de 200 mètres. Dans leurs « viseurs », pas moins de 32 véhicules peuvent être observés au même moment. Homologués à ce jour pour contrôler le respect des limitations de vitesse, les radars tourelles sont également capables, entre autres, de surveiller les voies interdites à la circulation, les dépassements, les distances de sécurité, le non-respect d’un feu rouge, le port de la ceinture de sécurité ou, de voir si un téléphone est utilisé au volant.

Les radars tourelles savent également faire la différence entre tous les types de véhicules. Plus solides que les radars actuels, ces Mesta Fusion 2 de dernière génération, qui sont distribués par l’entreprise Idemia, ne seront pas tous vrais ! En effet, il est prévu que des leurres soient placés au bord des routes. Du coup, le gouvernement fera d’une pierre deux coups car, on peut alors évoquer une certaine économie en utilisant de faux radars et un aspect dissuasif.

La rédaction

Photos : impressions d’écran YouTube