Urbex : la fôret aux Volkswagen Coccinelle abandonnées

Quelque part en Europe dans un lieu tenu secret, des Volkswagen Coccinelle ont été entreposées depuis ou, pendant de nombreuses années. En effet, d’après nos informations, la fôret que vous allez découvrir dans ce nouveau reportage de type urbex aurait été nettoyée. Le mystère demeure donc au sujet de cette incroyable collection de Coccinelle et de Combi immortalisée en photos par Quentin Debote (Tino Pics), ceci il y a quelques années…

Comment autant de Volkswagen Coccinelle ont-elles pu se retrouver ainsi à l’abandon dans une forêt ? Nous ne tenterons pas de répondre à cette question, car ce qui nous intéresse c’est l’aspect poétique, coloré et, surtout l’atmosphère qui règne dans ce lieu urbex de “mort automobile”. Si l’on considère la Volkswagen Beetle comme une vraie Coccinelle, rappelons que le dernier exemplaire de la mythique voiture allemande est sorti des chaînes de montage de l’usine de Puebla (Mexique) le 10 juillet 2019.

La Coccinelle, c’est aussi de nombreuses apparitions au cinéma qui participent toujours à la légende de celle nommée « Choupette » ou « Herbie » pour les productions Disney. Récemment, c’est dans le film film Bumblebee qu’une « Cox » a, comme on dit, crevé l’écran.

urbex Volkswagen Coccinelle

Comme pour chaque exploration urbaine (urbex) que nous relayons, la nature prend, au fil du temps qui passe et des saisons, inexorablement le dessus sur les carrosseries et les habitacles. Cette fois, cela fait peut-être encore plus mal d’observer ces Volkswagen Coccinelle et Combi en totale décrépitude. Le plus bizarre, c’est la manière dont certains des véhicules ont été déposés dans la fôret. Par exemple, une Coccinelle nous apparaît telle une « sculpture de ferraille ».

Certaines des Coccinelle abandonnées sont littéralement mangées par la forêt. Des épaves d’autres Coccinelle pour lesquelles il manque des morceaux gisent également dans ce cimetière de voitures. Pourtant, les couleurs de ces « Cox » et le vert de la forêt en font visuellement presque un lieu magique et enchanté.

Le « spectacle » proposé par les images publiées sur le site internet Tino Pics ne laisse clairement pas indifférent à l’identique de nos autres sujets urbex.

Même en piteux état, la Volkswagen Coccinelle conserve son aspect sympathique, drôle. Finalement, rien ne semble lui faire peur. Dans cette fôret, elle apparaît encore plus vivante, comme dans les films Disney, à l’image de cette Coccinelle perchée sur une étrange carcasse telle une cascade.

Enfin, avant de découvrir, au terme de ce sujet, d’autres images de la fôret aux Volkswagen Coccinelle et de Combi, nos précédents reportages urbex sont disponibles en cliquant sur l’image située ci-dessus. Non sans humour, âmes sensible s’abstenir !

La rédaction

Photos : Photos : Tino Pics

urbex Volkswagen Coccinelle urbex Volkswagen Coccinelle