Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Volkswagen Tiguan Allspace : le SUV 7 places à l’essai

 
 
    Publié le 9 octobre 2017

Dévoilé à l’occasion du salon de Genève 2017, le Tiguan Allspace est à Volkswagen ce que le 5008 est à Peugeot, l’X-Trail à Nissan et le Kodiaq à Škoda : un SUV 7 places qui vient se positionner respectivement au-dessus des Tiguan, 3008, Qashqai et Karoq. Quels sont les arguments de cette voiture familiale « haut perchée » face à une concurrence déjà bien en place ? La réponse grâce à notre essai du Volkswagen Tiguan Allspace 2.0 l TSI 4Motion DSG7 Carat Exclusive de 180 ch .

Volkswagen a pris son temps… La seconde génération du Tiguan a ainsi été présentée à Genève un an avant sa déclinaison 7 places. Cela a donc laissé l’opportunité aux autres acteurs du marché d’installer les modèles précédemment cités. Et faut-il évoquer l’effervescence qui règne sur le marché des SUVs compacts et urbains ? Ces derniers sont en passe de remplacer les berlines compactes dans l’esprit automobilistes friands de nouveautés. Dans la même logique, on peut donc penser que les ventes de breaks vont continuer à décliner au profit de celles des SUVs 7 places. Volkswagen estime d’ailleurs que 2017 pourrait voir environ 20 000 immatriculations de ce type de véhicule. Ajoutez à cela la fin annoncée du diesel et notre essai du Tiguan Allspace en motorisation essence prend encore plus d’intérêt.

Sur le plan du design, le « grand-frère » du Tiguan en reprend la quasi-totalité du style avec, bien sûr, quelques centimètres supplémentaires. Ils sont au nombre de 21 pour la longueur du Allspace qui atteint 4,701 m tandis que son empattement passe à 2,79 m, soit une augmentation de 11 cm comparativement au Tiguan.  Pour affirmer le rang du Tiguan Allspace, positionné entre le Tiguan et le futur Touareg qui sera réisvélé en Mars 2018 à Genève, le bureau du style VW a effectué quelques optimisations. Avant de les détailler, sachez que lors de notre essai, une indiscrétion nous a permis d’obtenir la longueur du Touareg 2018 : 4,87 m. Ce dernier sera bien sûr très haut de gamme. Revenons au Tiguan Allspace.

A l’avant, une nouvelle calandre chromée apparaît désormais dès la finition Trendline. Le capot de ce très grand véhicule a également été légèrement redessiné au niveau des nervures. Parallèles sur le Tiguan « standard », elles se resserrent vers l’avant sur le Allspace. Alors que le capot du Tiguan 5 places plonge en courbe vers la calandre, celui de la déclinaison 7 places tombe plus droit avec une cassure prononcée.

De profil, difficile de différencier les deux Tiguan. Pour vous aider à résoudre ce « jeu des 7 erreurs », concentrez vous sur la custode arrière et c’est gagné ! Cette petite partie vitrée est évidemment plus longue sur le Allspace. Elle accompagne une porte qui prend du volume (à ouvrir avec du muscle pour la retenir en cas de Mistral :  c’est du vécu lors de notre essai aux alentours de Cassis et d’Aix-en-Provence).

A l’arrière, le bouclier du Tiguan Allspace a légèrement été redessiné. Il accueille toujours, dès la finition Trendline, les sorties d’échappement trapézoïdales.

Pour conclure sur le look du SUV allemand 7 places, précisons qu’il inaugure 4 nouvelles teintes :  Bleu Silk métallisé,  White Silver métallisé, Gris Platine métallisé et  Dark Bronze métallisé. Notre Tiguan Allspace Carat Exclusive du jour profite d’un beau et original Orange Habanero métallisé (option : 650 €) et des jantes de 19″ Victoria Falls (option : 760 €). Hormis le First Edition, rappelons les finitions disponibles : Trendline, Confortline, Carat, Carat Exclusive. Un pack off-road est aussi proposé (plaque de protection sous le moteur – pare-chocs avant off-road avec angle de 25° – baguettes de seuil de porte spécifiques). Les papas sportifs seront heureux d’apprendre qu’une version R-Line du Allspace sera bientôt disponible. Place à l’habitacle du SUV 7 places VW…

Le grand espace de vie du Tiguan Allspace reprend l’atmosphère austère du « petit Tiguan ». Tout est parfaitement ajusté, l’ergonomie est, comme toujours chez Volkswagen, parfaite. Malgré la présence du très efficace Active Info Display (de série à partir de la finition Carat), le SUV 7 places est en retrait en matière de modernité, face à celle proposée par le duo à succès français 3008/5008.

Au niveau de l’habitabilité, elle est impressionnante. C’est surtout le volume de chargement qui est la donnée la plus intéressante : 700 l lorsque la 3ème rangée de sièges est rabattue. C’est 80 litres de moins que le Peugeot 5008. Sur ce dernier, les 2 sièges sont extractibles alors que sur le Tiguan Allspace ils se rabattent.

Quant aux équipements et aides à la conduite, Volkswagen fait dans la générosité. Ainsi, leur dotation est plus riche que sur le Tiguan 5 places. Dès la finition Trendline, on trouve le régulateur de vitesse adaptatif, le détecteur de fatigue, l’alerte anti-collision, le volant en cuir ou encore les jantes de 17″. Autre exemple, la présence du  Park Assist (aide au stationnement) à partir de Confortline. L’Active Info display et le toit ouvrant panoramique sont, comme sur la version 5 places, présents sur ce second niveau de finition.

Tout en haut de la gamme Allspace, le Carat Exclusive bénéficie principalement du Discover Pro avec écran 9,2″ et de la sellerie cuir. Mais c’est surtout le châssis adaptatif DCC  (de série sur TSI 180, TDI 190 et Bi-TDI 240) qui nous intéresse le plus. Place à l’essai routier.

Notre Tiguan Allspace d’essai est donc motorisé par le 4-cylindres 2.0 l de 180 ch exclusivement couplé à la boîte DSG7 qui peut être commandée grâce aux palettes au volant. La transmission intégrale 4Motion l’accompagne. La référence actuelle du segment, que l’on ne présente plus, n’est proposée qu’en 2 roues motrices avec l’Advanced Grip control.

En ville, le Tiguan Allspace se montre suffisamment maniable et peut affronter tous les dangers. A ce propos, l’Area View nous a permis de frôler les murs en totale confiance, bluffant ! Grâce à la visualisation de très haute qualité du grand SUV  sur l’écran multimédia au choix, en vue arrière, avant, latérale et de haut à 360°, manier le SUV 7 places dans un environnement urbain restreint devient un jeu d’enfant.

Lors de notre essai dans le sud de la France, c’est un tracé sportif, sinueux et montagneux que le Tiguan Allspace a du affronter : le col de l’Espigoulier aux paysages rocheux. Les premiers lacets « attaqués » en mode Sport font ressortir les quelques 1 500 kilos du SUV. Heureusement, le 4-cylindres 2.0 l TSI développe son plein régime  entre 3 940 et 6000 tr/min, ce qui aide à obtenir d’une certaine agilité. Le couple de 320 Nm, disponible dès 1 500 tr/min et jusqu’à 3 940 tr/min pour sa valeur maximal, permet au Tiguan Allspace de s’en sortir, car, cet environnement digne d’une Spéciale du WRC n’est pas fait pour lui. La boîte de vitesses DSG7 est de nouveau une satisfaction. Rapide, parfaitement paramétrée, elle fait ressortir le sérieux de l’ingénierie automobile allemande.

La transmission intégrale participe également à stabiliser le SUV, mais, il reste en retrait en termes d’agrément de conduite face au Peugeot 5008. L’effet de roulis se fait hélas trop ressentir. Résultat : le confort en pâtit malgré une suspension qui n’est ni trop souple, ni trop dure soit un compromis typiquement Volkswagen qui satisfera de nombreux acheteurs.

Sur le plan de son freinage, le Tiguan Allspace s’est montré très endurant, sécurisant. De même pour la direction précise qui aide à cette « certaine agilité » évoquée peu avant. Pour revenir sur le mode Sport, il nous semble indispensable pour évoluer en montagne. Sur les petites portions d’autoroute empruntées entre Cassis et Aix-en-Provence, le SUV VW a revanche dévoilé tout son potentiel en mode Confort. Il fera voyager petits et grands sur des centaines de kilomètres sans faillir. Finalement, le Tiguan Allspace répond parfaitement aux critères pour lesquels il a été conçu  : la ville et les grandes routes. Sans oublier qu’il est doté du 4Motion Active Control qui peut l’emmener avec aisance en-dehors des sentiers battus grâce aux deux modes off-road et à celui « programmé » pour la neige.

Les performance du Tiguan Allspace sont anecdotiques comme celles de ses concurrents. Au niveau des consommations, Volkswagen annonce 7,7 l/100 km en cycle mixte. Un chiffre que nous avons, avec surprise, très peu dépassé au regard du parcours de notre essai (8,6 l/100 km). Les émissions de CO2 (175 g/km) impacte le prix du SUV 7 places de 5 810 €.

Avant de conclure, concentrons-nous sur la gamme Tiguan Allspace. En essence, elle s’oriente autour du 1.4 l TSI de 150 ch en boîte BVM6 ou DSG7 et, donc, du 2.0 l TSI 180 4Motion DSG7. Du côté du diesel, le 2.0 l TDI 150 est proposé en 4 déclinaisons : BVM6, DSG7, 4Motion BVM6, 4Motion DSG7. Une configuration de 190 ch 4Motion DSG7 et une autre de 240 ch Bi-TDI (4Motion DSG7) sont également disponibles.

Sérieux à tous les niveaux, généreux en équipements, le très grand Tiguan Allspace dont l’habitabilité est remarquable souffre juste de son manque de dynamisme. Notre version d’essai 2.0 l TSI 180 4Motion DSG7 Carat Exclusive s’affiche à partir de 48 830 €. Chez Peugeot, pour lui trouver un équivalent, il faut choisir le 5008 1.6 l THP 165 EAT6 qui s’affiche à partir de 38 150 € (sans sellerie cuir, sans système audio Hi-Fi, sans Grip Control). L’impact du malus écologique sur le 5008 étant moindre, le Tiguan Allsapce se positionne comme une excellente routière familiale haut de gamme alors que le 5008 est plus polyvalent mais moins puissant. Ces deux SUVs 7 places devraient se livrer une belle bataille d’immatriculation dans les mois qui viennent. Découvrez l’essai du Peugeot 5008 ici et celui du Nissan X-Trail ici.

Texte et essai : Frédéric Lagadec

Photos : LesVoitures.com et Volkswagen (dynamiques)