Attestation de déplacement : à télécharger (couvre-feu mai)

A partir de demain, le lundi 3 mai, il en sera fini des mesures renforcées en journée à savoir du confinement allégé, ceci pour l’ensemble des départements français. Attention, pour se déplacer entre 19h et 6h pendant les horaires du couvre-feu, une attestation de déplacement dérogatoire reste obligatoire. Le ministère de l’Intérieur vient de mettre en ligne une nouvelle attestation de déplacement  pour le début du mois de mai.

Cette nouvelle attestation de déplacement dérogatoire (attestation couvre-feu mai 2021) sera à utiliser du 3 au 18 mai inclus ceci, de 19h à 6h sur l’ensemble du territoire national pour, éventuellement vous déplacer. En journée, il n’y a donc plus de restrictions notamment en ce qui concerne la zone des 10 km. Le 19 mai prochain, le couvre-feu devrait passer, comme annoncé par Emmanuel Macron la semaine dernière, à 21h.

Pour télécharger l’attestation de déplacement dérogatoire, il vous suffit de cliquer sur l’image située ci-dessous

attestation de déplacement mai 2021 couvre feu

Une version numérique de l’attestation de déplacement dérogatoire (mai – couvre-feu) est accessible directement via le site du ministère de l’Intérieur en cliquant ici.

Le soir (après 19h) et, tôt le matin (avant 6h), le justificatif de déplacement professionnel (à remplir par l’employeur) et le justificatif de déplacement scolaire peuvent toujours être utilisés pour se déplacer. Ils peuvent être téléchargés (format pdf) en cliquant sur les liens suivants :

Enfin, rappelons, de nouveau, les sanctions prévues dans le cas où vous ne respecteriez pas les différentes règles liées au couvre-feu en ne présentant pas une attestation de déplacement dérogatoire (attestation couvre-feu / mai 2021) en cas de contrôle des forces de l’ordre :

  • Amende de 135 € (majorée à 375 €) pour la première infraction.
  • Amende de 200 € (majorée à 450 € ) en cas de récidive dans un délai de 15 jours.
  • Amende de 3 750 €, peine de 6 mois de prison si vous avez commis 3 infractions en 30 jours.

La rédaction

Photos : Ministère de l’Intérieur