Au salon de Francfort, la mobilité électrique est partout. Avec l’Audi AI:TRAIL quattro, la firme aux anneaux présente un concept-car qui pourrait rouler beaucoup plus loin que dans les villes et autres routes qui font notre quotidien. Ce buggy radical électrique tend ainsi à repousser toutes les limites.

L’Audi AI:TRAIL quattro est présenté comme le dernier et quatrième membre d’une famille de concept-cars électriques et autonomes. Il rejoint ainsi les Audi Aicon, AI:ME et AI:RACE. Quitte à choisir parmi l’une de ces visions, avouons que l’engin exposé sur le stand Audi de l’IAA 2019 possède tous les arguments, surtout en matière d’évasion.

Audi

Le bureau de style Audi s’est complètement lâché avec l’AI:TRAIL quattro. Compact, très haut sur pattes (garde au sol : 34 cm) et hyper-futuriste, ce buggy est long de 4,15 m, haut de 1,67 m et large de 2,15 m. Cette dernière dimension marque l’aspect très imposant du 4×4. Posé sur des jantes de 22″ aux gommes tout-terrain, le concept-car pourrait également être vu comme un futur participant au rallye-raid Dakar… 2045 !  Quant à l’habitacle de l’AI:TRAIL quattro, il offre à ses deux occupants une vision à  360° et une ambiance high-tech.

Audi

Sur le plan de sa motorisation, l’Audi AI:TRAIL quattro est équipé d’un moteur électrique par roue. La puissance globale annoncée par Audi est de 320 kW, soit 435 chevaux. Le couple étant de 1 000 Nm. Sur Terre, voire ailleurs et, pourquoi par sur Mars en conduite autonome (niveau 3), le concept peut atteindre une vitesse maximale de 130 km/h. Niveau autonomie, les batteries, d’une capacité de 100 kWh, permettent une virée de 250 km en off-road et 400 km en usage normal. A noter que sur route, le concept-car électrique répond au niveau 4 de la conduite autonome.

Enfin, le groupe Volkswagen AG semble définitivement créer des concept-cars ludiques et plus particulièrement des buggys. Souvenez-vous du très sympathique Volkswagen ID. Buggy du salon de Genève 2019.

La rédaction

Photos : Audi