Chevrolet : l’histoire d’un mythe à travers deux générations de Camaro…

L’automobile est l’invention qui a eu le plus d’impact sur notre société et son évolution. Notre relation à l’espace et aux déplacements est aujourd’hui profondément liée aux voitures. Le monde moderne, son industrialisation et notre culture ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui sans l’arrivée de l’automobile. Au 19ème siècle, c’est même notre chère France qui est l’une des pionnières de la fabrication des premières voitures. Mais c’est aux USA que l’industrie automobile a pris tout son essor au début du 20ème siècle. La marque américaine Chevrolet est née grâce au sport automobile et la Camaro, représente depuis 1960 une authentique sportive de légende. Avant de nous intéresser à deux générations de Camaro, de 40 ans d’écart, partons sur les traces de Louis Chevrolet…

Louis-ChevroletIl était une fois… La naissance de la marque Chevrolet aurait mérité une telle introduction car c’est au hasard d’une panne que tout commence. Un jour de 1896 ou 1897, un voyageur américain tombe en panne à Beaune, petit village suisse. A cette époque il fallait être riche pour voyager en voiture à travers l’Europe. Et le milliardaire William K. Vanderbilt n’aurait jamais pensé tomber en panne devant un marchand de cycles dans lequel un certains Louis Chevrolet travaillait. Louis n’est alors pas du tout passionné de sport auto mais de courses cyclistes. Mais grâce à son génie, il répare l’auto de Vanderbilt. Admiratif de son travail, ce dernier lui lance : « Venez donc en Amérique ! Il y a du travail pour vous là-bas ! Et voici mon adresse ».

1910 indianapolis wheeler and schebler trophy 200-mile - joe dawson (30 marmon), frank fox (pope-hartford), louis chevrolet (buick)Plus de dix années s’écoulent avant que Louis Chevrolet débarque au Québec en 1900. Puis en 1901 il est engagé à New-York comme mécanicien dans l’agence du constructeur français Dion-Button. En 1905 il devient pilote essayeur chez FIAT et pour sa première course, la victoire est à l’arrivée. La carrière sportive de Louis Chevrolet l’élève rapidement au rang de héros national. Le propriétaire de la marque Buick et fondateur de General Motors, William Durant, engage alors Louis Chevrolet comme pilote officiel. Durant avait déjà compris que le sport auto était un vecteur fort en termes d’image et de retombées. C’est ainsi qu’il propose à Louis Chevrolet de créer la marque Chevrolet avec ce nom, synonyme de succès et reconnu en Amérique du Nord. Et en 1911 la marque Chevrolet est créée à Détroit.

Après un saut dans le temps de plus d’un siècle, c’est avec deux générations de Camaro que nous retrouvons la marque au bow tie (nœud papillon). La Camaro a été la première voiture du segment des « Pony Car » a être lancée par General Motors en réponse à l’extraordinaire succès rencontré par la Ford Mustang. Comme vous allez pouvoir le constater, la célèbre « Muscle Car » américaine conserve ses gênes historiques après plus de 46 ans de carrière. Honneur à « l’ancienne » avec la Camaro Z28 de 1973.

Chevrolet-Camaro-V8-Z28-1973-2012

Chevrolet-Camaro-V8-Z28-1973L’histoire retiendra pour toujours que les lignes de cette seconde génération de Camaro ont confirmées définitivement le design de l’auto. Avec son capot plongeant et interminable, son imposante calandre pointue et son aspect longiligne la Camaro a trouvé son style. Les 4.78 m de longueur de l’auto de 1973 impressionnent, la Z28 étant la plus sportive des Camaro de l’époque. Le V8 350 ci (5,7 litres) développe 245 chevaux pour un poids d’environ 1,5 tonne. Une fois le pied sur l’accélérateur le vrombissement rauque du « big block » enchante nos oreilles. La magie opère alors sur une route de campagne. Nous sommes comme télétransportés sur la route 66… L’intérieur tout cuir noir de la Z28 frappe par sa modernité avec déjà des sièges « semi-baquet ». La console centrale est gigantesque. Sous elle l’arbre de transmission de ce culte à quatre roues.

Camaro-Z28-Inside-1973

Guillaume, l’heureux propriétaire de la Z28 nous explique sa passion pour Chevrolet : « Chevrolet est aujourd’hui devenue l’une des plus grandes marques d’automobiles. A mes yeux, tous les modèles créés par Chevrolet sont mythiques comme la Chevelle , la Nova , l’Impala , la Bel Air , la Corvette et la magnifique Chevrolet DelRay. » Fan de pures mécaniques, Guillaume poursuit sur son choix d’acquérir une Camaro de 1973 : « J’ai choisi la Camaro parce que c’est une voiture de défi, créée pour concurrencer la mustang. Elle s’est attaquée à cette dernière qui avait déjà une longueur d’avance et a réussi à devenir tout aussi célèbre, même en dehors des USA. Pour moi, la Camaro est plus exclusive qu’une Mustang, on en voit moins et les gens la connaissent que très peu. Mais je l’ai surtout choisi parce qu’elle me plait ! J’adore son museau pointu, sa couleur atypique et légendaire, son becquet relevé. Et à bord, j’aime son rugissement, sa boîte 4 vitesses qui siffle à chaque décélération. C’est une voiture qui craque, qui fait du bruit, qui parle et qui vit. Comme toutes les Camaro, la Z28 a une âme, loin de toutes ses voitures actuelles que je trouve triste et froide. » Et pour les 24 000 € déboursés par Guillaume en 2012 pour ce bijou de 1973, il faut avouer que le rapport sensations / prix est incomparable. L’authenticité de l’auto est exceptionnelle, son état parfait. Même si Guillaume ne ménage pas sa « Muscle Car »…

Chevrolet-Camaro-V8-Z28-Drift

40 ans après, et avec l’avancée technologique, que reste-il de la légende que nous a décrit Guillaume ? Pour répondre à cette question, il nous fallait, non pas une Camaro de cinquième génération, mais deux. La seconde Camaro est celle d’un pilote instructeur diplômé de l’Auto Sport Academy, Philippe Chatelet. Nous avons donc réunis tous les éléments pour apporter une réponse des plus pertinentes.

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-2013-2
Imposante à l’extrême, voila les termes qui décrivent ce que nous ressentons face à ces deux bêtes identiques mais de millésimes 2012 et 2013. Extérieurement, les « codes » historiques de la Camaro sont respectés comme la forme aiguisée de l’extrémité du capot.

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-2013-Calandre

Trappe-Camaro_KidnappingMais ce qui impressionne le plus c’est l’arrière de l’auto qui est plus large et volumineux que l’avant. Le galbe des ailes arrières dépasse toutes les normes connues sur les voitures du vieux continent. Visuellement, l’effet est immédiat, c’est l’Amérique dans toute sa démesure. Les américains ont même pensé à la trappe anti -kidnapping ! Mais nous n’avons pas envie de la tester.

Chevrolet-Camaro-V8-2012-5

Les dimensions de l’auto parlent d’elles-mêmes : 4,837 m de long, 1,917 m de large et 1,330 m de haut. Un beau gabarit pour un poids à vide de 1769 kilos. L’aspect massif de la « Muscle Car » est accentué par les minuscules vitres latérales. Quant au capot et son bossage de 10 cms de haut (un V8 ça prend de la place), on pourrait organiser un dîner à la plancha dessus, avec une bonne vingtaine d’invités autour. La modernité de la Camaro 2013 n’efface en rien le mythe apparu en 1966. Aux cotés de la Z28 de 1973, le ressenti devient cinématographique. La Camaro 2013, connue sous le nom de la gentille Bumblebee dans Transformers, apparaît alors comme la méchante à coté de son ancêtre jaune, la Z28, plus douce. En 40 ans les jantes ont gagné 5 pouces avec les 20 de la 2013. La monte arrière de l’auto atteint même des dimensions indécentes mais sublimes pour nous « simples » européens avec des pneus 275/40 ZR20 à l’arrière contre des 245 à l’avant.

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-2013-Road

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-2012-3

Motor-Camaro-V8-2013Le titre de « Muscle Car » reprend tout son sens quand on ouvre le capot avec le V8 de 6.2l développant 405 chevaux (avec la boite automatique), la vitesse maximale de l’auto étant de 250 km/h. Au volant, les sensations ressenties sont extraordinaires. Mais sur route humide, il faut être très vigilant avec la pédale de droite. En effet, on se retrouve rapidement propulsé mais en travers. Le bruit est par contre moins « historique » que celui de la Z28. Après être monté dans les tours, il suffit de l’aide de quelques tunnels, pour ne plus se lasser de la mélodie grave émise par le V8.

Philippe Chatelet, en fin connaisseur de la marque Chevrolet, nous fait part des différences entre la version américaine et française de l’auto : « La version européenne de la Camaro possède des rétroviseurs beaucoup plus grands que l’américaine. Des clignotants apparaissent aussi à leur extrémité. La ligne d’échappement a été retravaillée pour proposer une sonorité qui respecte les normes européennes. »

Chevrolet-Camaro-V8-2013-Black-Muscle-Car-7

Philippe est également un pilote qui évolue en compétition depuis l’âge de 15 ans et sur tous types de surface (terre, glace, asphalte). Il officie aussi comme instructeur chez les plus grands constructeurs de GT de sportives pour des « Tests Drive ». La version 2013 l’a rapidement interpellé, il fallait bien la comparer à celle de 2012 dont il possède un exemplaire (Camaro noire, photo ci-dessous). Nous laissons donc Philippe au volant, son débriefing est simple et précis : « La version 2013 gagne en facilité de conduite. La direction est plus légère, on ressent moins la masse du véhicule. L’auto patine moins et la boite de vitesse est plus réactive. Le train avant a aussi été amélioré avec des réglages qui diminuent considérablement les rebonds du monstre. La Camaro 2013 est plus agile, c’est une excellente nouvelle pour les usagers, hommes ou femmes ! » A travers ces derniers mots, c’est le futur acteur Philippe qui s’exprime. En effet au quotidien derrière un volant, Philippe va bientôt passer devant les caméras pour une série télé. Mais ce ne sera pas une version française de la série Hawaï 5.0 dans laquelle une Camaro se joue des criminels.

Chevrolet-Camaro-V8-2012-4

Philippe nous décrit alors les autres évolutions de l’auto : « Je suis jaloux du HUD qui apparaît sur le modèle de 2013. En tant qu’instructeur, je suis en effet très sensible à tout ce qui améliore la sécurité et la visibilité. » Le HUD (Head Up Display) est le système de projection de la vitesse et d’autres indications dans la pare brise, en français : vision tête haute. « Le millésime 2013 apporte une autre assistante à la conduite très efficiente, la caméra de recul avec sonar. L’image est visible sur le grand écran central alors que sur la mienne l’image est diffusée en petit au niveau du rétroviseur, la version 2012 ne possédant pas d’écran central. » A noter que ce magnifique ordinateur de bord manque cruellement d’un GPS.

Chevrolet-Camaro-V8-2013-Inside

Comme avec Guillaume, il est intéressant de savoir pourquoi Philippe a choisi la Camaro : « Depuis tout petit, j’ai toujours été un fan de « Big block » et de « Muscle cars ». La Camaro est juste unique, elle n’a rien à voir avec aucune autre voiture. Elle possède un vrai caractère, qui attire la sympathie et les regards. Je souhaitais rouler dans une auto légendaire esthétiquement parlant mais aussi au niveau de sa motorisation. L’auto est très exotique est j’adore ça, surtout que son tarif reste assez abordable. »

Nous laissons Philippe à ses projets, mais il nous gratifie d’un superbe travers avant de nous quitter. Pour un coaching personnalisé, Philippe est à votre disposition pour vous apporter ses compétences en conduite (contact@chateletracing.com). Son actualité est aussi tournée vers le continent américain avec la création de Canada Drive. (facebook : facebook.com/Canada-Drive) Au programme : pilotage sur glace, motoneige, balade en traîneau à chiens, et visite de Montréal et du Québec. LesVoitures.fr vous proposera en 2014 une immersion totale dans cet univers de glisse et de beautés blanches. Cette année, Philippe sera également en piste au Québec dans la cadre de la série « Canadian Tire » le 11 août au  Grand Prix de Trois-Rivières.  Pour l’Europe, son objectif est de rejoindre l’équipe Orhès, dirigée par notre ami Olivier Pernaut, pour rouler en « Euro Racecar – NASCAR Touring Series ».

Chevrolet-Camaro-V8-2013-Philippe-Chatelet-Onboard

Revenons sur la Camaro 6.2L V8 BVA. Son tarif (hors options) est affiché à 45 000 € auxquels il faut ajouter les 6000 € de malus écologique (329g d’émission de C02). Sans oublier une consommation élevée de 20,9l/100 km en cycle urbain et 10,2l/100 km en cycle extra urbain. La puissance « papier » de l’auto fera le bonheur des assureurs avec 35 chevaux fiscaux, « L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai » La suite de la chanson en cliquant ici. Enfin, l’autre modèle de Camaro proposé en France est à boite manuelle avec 435 chevaux.

Chevrolet-Camaro-V8-Z28-2013-Profil

Notre comparaison intergénérationnelle, entre la Z28 et sa descendante moderne, n’ont fait qu’accentuer le culte que représente la Camaro. Louis Chevrolet n’aurait pu imaginer un tel succès bâti à travers les âges. La Camaro 2013 fait honneur à ce génie grâce à la sportivité musclée qu’elle dégage. Tous les USA en une voiture… La Camaro Z28 est une légende, la Camaro 2013 une icone moderne.

Texte : Fred LA
Photos : Alexandre Besançon

Chevrolet-Camaro-V8-Z28-1973-2012-Front

Chevrolet-Camaro-V8-2013-6

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-2013-Muscle-Car-Back

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-1973-3

Chevrolet-Camaro-V8-2013-1

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-1973-Logo

Chevrolet-Camaro-V8-ZZ8-1973-Pony-Car-5