Confinement : une attestation de déplacement sur le coffre d’une Citroën 2CV

Nos confrères de chez France 3 grand est rapportent une histoire qui fait vraiment du bien en cette période de second confinement. Dans le département des Ardennes à Bazeilles, une commune située près de Sedan, un automobiliste a décoré légalement l’arrière de sa Citroën 2CV avec une attestation de déplacement dérogatoire !

Toujours d’après la publication de France 3 grand est, cette Citroën 2CV, dont le volet d’ouverture du coffre fait apparaître une attestation de déplacement dérogatoire, s’est déjà faite remarquer lors du premier confinement. Maxime, le propriétaire de la plus populaire des voitures françaises ne risque donc pas d’oublier de sortir de chez lui sans le document actuellement indispensable pour tout le monde ou presque.

Confinement

Tant que les informations sont à jour et lisibles, cette attestation de déplacement dérogatoire est donc absolument légale. Maxime a donc collé un sticker blanc sur le coffre de sa « Deudeuche », ce qui lui permet de mettre à jour, au quotidien, son attestation, ceci car, on remarque facilement qu’il suffit à Maxime d’utiliser un marqueur dit non-permanent pour rédiger, à la main, sa déclaration de sortie.

Maxime s’est exprimé au sujet de cette incroyable et bonne idée :

« Je trouvais ça marrant. J’écris toujours sur ma Citroën 2CV, parfois des bêtises. J’avoue que je ne me suis jamais fait arrêté mais, ça arrive souvent que les gens me prennent en photo. Je l’avais déjà fait au premier confinement, la plupart des commentaires que je reçois sont plutôt sympathiques. J’ai fait ça pour faire rigoler, c’est de l’humour. Le matin, je mets la date du jour, je dois être le dernier indépendantiste de Sedan, j’aime les Ardennes.« 

Enfin, depuis quelques semaines, une autre Citroën 2CV fait le buzz. On évoque ici une version 100% électrique qui a « subi » une opération de rétrofit. C’est à découvrir ou à redécouvrir en cliquant sur : Citroën 2CV R-FIT.

La rédaction

Source : France 3 grand est

Photos : Maxime