Nissan GT-R : « Godzilla » se dévoile dans sa nouvelle version, 570 ch au programme !

    Publié le 24 mars 2016

Pour son dixième anniversaire, la Nissan GT-R s’offre un restyling marqué, dévoilé au salon de New York. Celle que l’on surnommait « Godzilla » en perdra-t-elle son sobriquet ?

Du côté de l’esthétique, il y a de nettes améliorations ! Si la GT-R 2017 garde un design massif, l’avant s’affine et le profil en profite. L’aérodynamique a été retravaillée pour apporter plus d’appui sur l’avant de l’auto, tout en conservant son excellent coefficient aérodynamique. L’entrée d’air centrale s’agrandit, et deux entrées d’air latérales ont fait leur apparition.

Nissan-gt-r-2016-new-20

Le refroidissement moteur ainsi que celui des freins en profitent ! Une ligne de feux LED longe le haut de ces deux nouvelles ouïes, pour le plus bel effet ! Pour le reste, pas beaucoup de changement en dehors des bas de caisse plus profilés.

nissan-gt-r-c

Le changement le plus spectaculaire se produit à l’intérieur cependant. Nissan signe une belle montée en gamme pour sa Supercar ambassadrice ! Le cuir Nappa habille la planche de bord ainsi que le volant qui devient plus raffiné. Les sièges sont plus travaillés et donnent enfin l’impression de s’asseoir dans une voiture d’exception. Un nouvel écran tactile de 8″ se loge au centre de la console, rassemblant les fonctions principales de GPS et radio/multimédia. Il permet la disparition de beaucoup de boutons sur la console centrale, qui en compte désormais 11 au lieu de 27 sur la précédente version.

Nissan-gt-r-2016

Sous le capot en revanche, la GT-R fait plus que jamais honneur à son surnom ! Le V6 biturbo d’une cylindrée de 3.8 l gagne 20 chevaux, passant à 570 chevaux pour un couple maximale de 637 Nm. Chaque cylindre dispose de son propre dispositif de calcul du moment optimal d’allumage ! Le programme de gestion des turbos a également été revu, permettant un accroissement de pression sous certains régimes.

Nissan-gt-r-2016-new-14

La transmission intégrale et la boite séquentielle à 6 rapports et double embrayage restent inchangées. Nissan affirme cependant avoir revu un certain nombre de réglages, permettant des passages de rapport plus souples et silencieux.

Nissan-gt-r-2016-new-21

Ainsi, la GT-R 2017 se rapproche un peu plus de la GT-R Nissan NISMO (en photo ci-dessous) forte de 600 ch. Pour les retardataires, revivez notre shooting photo exclusif de cet engin sensationnel sur : Nissan GT-R Nismo : sous les lumières de Noël à Paris…

Nissan-GT-R-NISMO-photos-Paris-LesVoitures-Christmas-Noel-2015

Un nouveau pot en titane à clapet variable permettra quant à lui de régler la sonorité désirée, pour accroître le rugissement de la bête lorsqu’il s’agira d’effrayer la concurrence et de faire cabrer les chevaux rivaux !

Nissan-gt-r-2016-new-11

Pour résumer, la Nissan GT-R 2017 garde son ADN de brute mangeuse de Supercar. Les performances seront toujours au rendez-vous, tandis qu’un petit lifting adoucit légèrement son look et le remet bien dans l’ère du temps. L’intérieur de l’auto, que les détracteurs de la nippone décrivaient péjorativement, prend du grade et s’embourgeoise. Une belle évolution à moindre frais, bravo Nissan ! La GT-R 2017 sera disponible à la commande cet été, pour un tarif non dévoilé, mais qui avoisinera probablement les 100 000 € dans l’Hexagone. Voici la Supercar du « pays du soleil levant » en vidéo.

Texte : Guillaume Ingelaere

Photos : Nissan

Nissan-gt-r-2016-new-12

Nissan-gt-r-2016-new-3

Nissan-gt-r-2016-new-5

Nissan-gt-r-2016-new-6

Nissan-gt-r-2016-new-10Nissan-gt-r-2016-new-7

Nissan-gt-r-2016-new-4

Nissan-gt-r-2016-new-8

Nissan-gt-r-2016-new-15

Nissan-gt-r-2016-new-13

Nissan-gt-r-2016-new-19

Nissan-gt-r-2016-new-16

Nissan-gt-r-2016-new-9

Nissan-gt-r-2016-new-17

Nissan-gt-r-2016-new-18

Nissan-gt-r-2016-new-22