Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Mercedes-Benz : l’automobile du futur vue par son Président France, Marc Langenbrinck, interview !

 
 
    Publié le 15 mars 2017

Le salon de Genève représente une formidable opportunité pour rencontrer les grands dirigeants des constructeurs automobiles. Avec une gamme aussi riche qu’impressionnante en termes de technologies, il nous a paru intéressant d’aller frapper à la porte du stand Mercedes-Benz pour interviewer Marc Langenbrinck. Entre passion et vision de l’automobile du futur, le Président de l’entité française Mercedes-Benz a répondu à nos questions.

Marc Langenbrinck a pris les rênes de Mercedes-Benz France en janvier 2014. En 3 ans, le rythme semble s’être accéléré pour la marque à l’étoile avec, entre autres, la création de la marque électrique EQ. Cette annonce a été faite à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris et de la présentation du concept-car Generation EQ (en photo ci-dessous et à lire ici). En marge du salon, Mercedes-Benz a également annoncé le développement de son Hypercar à travers le Project One. A Genève, le lien est fait entre « l’hybridation puissance et élitiste » et les futurs modèles de série avec le Mercedes-AMG GT Concept qui illustre également cet article.

mercedes-benz-generation-eq-mondial-paris-2016

– Comment définiriez-vous le catalogue très étendu Mercedes-Benz ?

« Nous proposons une offre parfaite pour tout le monde. Nous avons considérablement rajeuni la marque depuis 2012 et l’arrivée de la compacte Classe A. Cela a permis à Mercedes-Benz de devenir plus accessible et pluridimensionnelle d’abord en termes de sécurité, confort mais aussi avec la volonté de mettre en avant notre tradition de Sport Auto. Aujourd’hui, nos clients ont compris qu’ils pouvaient se démarquer et se faire plaisir grâce à une gamme de voitures premium qui offrent une liaison parfaite entre une dynamique sportive jusqu’à l’extrême puissance, le confort de nouveau, et une sécurité absolue. Sans oublier nos technologies toujours à la pointe et un luxe dans le choix des meilleurs matériaux disponibles. Dans ces domaines, il n’y a pas d’autres marques que Mercedes, nous sommes incontournables. »

salon-geneve-2017-161-mercedes-amg-gt-concept

– Quelle sera la Mercedes-Benz de demain ?

« Elle offrira toujours la possibilité de se réjouir de la mobilité individuelle sur le segment du premium. Mais effectivement, nous avons défini quatre objectifs en matière de technologies pour les 10-15 années futures. Ils prennent forme à travers la nouvelle entreprise EQ et notre stratégie CASE : Connectivité, Autonomie, Partage (S : Shared) et la conduite Electrique. Ces quatre axes vont clairement déterminer le futur de l’Automobile. Nous avons donc installé une entité légale au sein de Mercedes-Benz qui va agir, telle une Start-Up, avec et contre nous, le reste de l’organisation, dans le but de créer une forte émulation interne vers le haut. Nous sommes convaincus qu’il faut aller vite car nos clients souhaitent des solutions sur ces quatre dimensions. Pour répondre à votre question, la Mercedes-Benz de demain vous emmène donc à l’aéroport, elle vous laisse au dépose-minute puis elle va, soit chercher une place de parking toute seule ou elle rentre à la maison. Elle peut être louée par une autre personne avant de revenir vous récupérer à votre retour. Mais entre-temps, elle peut donc aussi être raccompagnée chez vous pour conduire vos enfants au centre aéré ou encore aller récupérer les courses chez un Drive de supermarché. Elle peut aussi se laver de façon autonome. Enfin, elle est bien sûr 100% électrique, sans émissions polluantes et totalement connectée. A son bord, vous êtes constamment informé des conditions de route, des embouteillages, des accidents. Précisons que nous demanderons toujours aux conducteurs de garder le contrôle du véhicule. Chez Mercedes-Benz, la conduite autonome ne déresponsabilisera les participants au trafic. Le conducteur doit être en mesure de reprendre la main à chaque instant. A nos yeux, et c’est très important pour nous, le conducteur doit rester maître de son véhicule en mode autonome. Il doit rester attentif aux conditions de route et à l’environnement dans lequel il évolue. Quoi qu’il en soit, et sur le plan de la sécurité, les technologies liées à la conduite autonome sont un réel avantage comme par exemple en cas de freinage d’urgence. Dans ce cas précis, la voiture freinera toujours plus fort et plus vite que l’être humain. »

salon-geneve-2017-158-mercedes-amg-gt-concept

– Que pensez-vous du Mondial de l’Automobile de Paris qui a perdu de sa superbe ?

« Je ne dirais pas cela car le public diversifie ses prises d’informations. Pour nous, le Mondial a été un vrai succès. Nous avons doublé la prise de coordonnées comparativement à l’édition 2014. Nous avons augmenté également de manière significative la prise de contact, marque Smart incluse. L’intérêt des visiteurs qui se sont rendus sur notre stand a été accru. Certes, il y a un vrai débat sur la manière de proposer des informations aux visiteurs. Et le débat sur la ville sans voiture est injuste car la mobilité individuelle sera toujours un choix offert à chacun. A nous de trouver des solutions notamment avec l’auto-partage. Ici à Genève nous présentons de multiples nouveautés dont la Mercedes-AMG GT. »

salon-geneve-2017-160-mercedes-amg-gt-concept

– A quand le concept Mercedes-AMG GT en concessions ?

« Il est difficile de répondre à cette question même si nous avons confirmé qu’elle sera bien commercialisée. C’est la première voiture 100% AMG et elle est très proche du modèle définitif. Je serai très heureux si elle arrivait comme elle est présentée à Genève (rires). Mais les obligations de production en série nous obligeront à revoir certains points comme la taille des pneus par exemple. »

La rédaction

Photos : LesVoitures.com