GT Tour – Imola : Barthez vainqueur en Italie !

L’ancien champion de monde de football, Fabien Barthez, s’impose lors de la course du samedi en GT Tour. Son coéquipier Morgan Moullin-Traffort passe sous le drapeau à damier en tête. Les deux McLaren MP4-12C de l’équipe ART Grand Prix terminent à la seconde et troisième place. La Nissan GT-R GT3 du duo Santamato/Misslin finit au pied du podium. La McLaren MP4-12C du Sébastien Loeb Racing Team (Pasquali/Beltoise) termine à la 5ème place.

MOTORSPORT - GT TOUR 2013 - IMOLA (ITA) - 17 TO 19/05/2013 - PHOTO JEAN MICHEL LE MEUR / DPPI - 16 BARTHEZ FABIEN - MOULLIN TRAFFORT MORGAN / FERRARI 458 ITALIA SOFREV ASP - ACTION

Au total, ce sont cinq McLaren MP4-12C que l’on retrouve dans le Top 10, les deux GT3 anglaise de l’équipe Hexis Racing se classant 6ème et 7ème avec respectivement, Laurent Cazenave et Jean-Claude Police et le duo Panis/Debard.

Résumé de la course 1 (18 mai 2013) :

A l’extinction des feux, Grégoire Demoustier conserve le bénéfice de la pole position, la première pour lui cette saison avec la McLaren/ART. Il est suivi de Fabien Barthez (Ferrari/Sofrev-ASP), tandis que Pierre Thiriet (BMW/TDS) a pris l’avantage sur Laurent Pasquali (McLaren/Sébastien Loeb Racing). Suivent Philippe Giauque (Porsche/Pro GT) et Gilles Vannelet (McLaren/ART), qui a gagné une place au départ. Dès le deuxième tour, Nicolas Misslin (Nissan/JMB) grimpe aussi d’un rang, au dépend d’Erwin France (Porsche/Pro GT), le leader de la Coupe de France GT.

Tandis que Grégoire Demoustier creuse l’écart et que Pierre Thiriet doit rentrer au stand prématurément suite à un problème sur le capot avant, Fabien Barthez subit la pression de Laurent Pasquali. Ce dernier trouve l’ouverture à la fin du premier quart d’heure. La bataille fait rage avec un train de cinq autos qui se rendent coup pour coup. Gené par un retardataire, Barthez est contraint de s’incliner devant Giauque peu avant les changements de pilotes.

Hormis le leader, qui mène largement, tous les concurrents s’engouffrent dans la pitlane. A la sortie, le Team Sofrev-ASP s’empare des commandes avec désormais Morgan Moullin-Traffort au volant de la Ferrari n°16. Après son pit-stop et compte tenu des handicaps-temps, la McLaren/ART n°12 d’Ulric Amado ressort au deuxième rang, devant la voiture sœur d’Antoine Leclerc et une autre MP4-12C, celle du Sébastien Loeb Racing confiée à Anthony Beltoise. A la mi-course, ces quatre voitures sont suivies de près par la Porsche/Pro GT de Franck Perera et la Nissan/JMB Racing d’Arno Santamato.

Si Morgan Moullin-Traffort distance ses poursuivants, la bagarre est intense derrière lui. Ainsi, Anthony Beltoise cède devant Franck Perera puis Arno Santamato alors qu’il reste vingt minutes. Malheureusement, Perera ne peut défendre ses chances et, victime d’une crevaison dans les instants qui suivent, il se range sur le bas côté.

Le Team Sofrev-ASP gère les dernières minutes et file décrocher sa première victoire de la saison, sur les terres de Ferrari.

Revivez la course dans les conditions du « Live » ci-dessous :


IMOLA GT C1 par GT-Tour
La rédaction