Hérault : une course-poursuite à la Mario Kart qui finit mal

Régulièrement, la Gendarmerie nationale diffuse sur Facebook, avec une dose d’humour, des informations au sujet d’événements aussi impressionnants que dangereux. Cette fois, c’est la Gendarmerie de l’Hérault qui s’est chargée de relayer des faits concernant une course-poursuite.

D’après la publication du 5 août dernier des gendarmes de l’Hérault, un jeune âgé de 23 ans a refusé, le 4 août, de s’arrêter à la demande des forces de l’ordre, ce qui a provoqué une course-poursuite insolite comme dans Mario Kart. Engagé sur l’autoroute A9 au volant de sa voiture, l’homme aurait pu causer de sévères dommages à d’autres automobilistes surtout en cette période de vacances pendant laquelle les autoroutes sont très empruntées.

Mario Kart

Ainsi, l’énergumène a continué sa route et, après avoir passé une barrière de péage, il a heurté à plusieurs reprises la glissière de sécurité. Alternant une allure réduite puis, plus rapide, ce dangereux automobiliste n’a pas hésité à jeter sur les gendarmes, tout ce qui pouvait lui tomber sous la main : carte routière, couverture, etc… ceci comme dans le jeu vidéo Mario Kart. Le Gendarmerie de l’Hérault indiquant en titre de sa publication sur Facebook : « Dépisté positif à l’alcool, cannabis et amphétamine, il se croit dans Mario Kart. »

Mario Kart

Enfin, la course-poursuite a pris fin quand l’homme a perdu le contrôle de son véhicule avant de partir en tête-à-queue. Il s’en est suivi une sortie de route qui a permis aux gendarmes d’interpeller enfin le conducteur. Ce dernier a donc été, non sans difficulté, contrôlé avec, pour reprendre les termes des gendarmes, des résultats « positif au cannabis, amphétamines et alcool (0,89 mg/litre d’air expiré). Par ailleurs, son véhicule n’est pas assuré. »  Le contrevenant a immédiatement écopé de 18 mois ferme, 6 mois avec sursis, d’un mandat de dépôt, de l’annulation de son permis et d’une obligation de soins.

Dans le même genre en avril 2019 sur l’A62, la Gendarmerie nationale a ironisé suite à l’arrestation de plusieurs Supercars en excès de vitesse.

La rédaction

Photos et source : Facebook Gendarmerie de l’Hérault.