Tushek TS 900 Apex : Hypercar slovène de 1 358 chevaux

Une nouvelle Hypercar vient d’être dévoilée et, cette fois, elle n’est pas issue du travail d’un grand constructeur automobile mais d’une petite entreprise slovène. En revanche, la fiche technique de la Tushek TS 900 Apex a de quoi faire trembler Ferrari ou encore Mercedes-AMG.

Sportive hybride et rechargeable PHEV (Plug-In Hybrid Electric Vehicle), la Tushek TS 900 Apex est ainsi l’une des seules Hypercars à pouvoir être branchée sur une prise électrique comme la nouvelle Ferrari SF90 Stradale. Basée sur le roadster K1 Attack, l’Hypercar venue de Slovénie propose un style extrême relevé par de nombreux éléments en fibre de carbone.

A l’avant, le capot plongeant dispose de plusieurs entrées d’air alors que les ailes aux courbes prononcées accueillent de longues optiques. Plus bas, le bouclier prend forme avec une lame centrale et deux « ailes » conçues pour optimiser les flux d’air. Comme toutes les Hypercars, c’est bien cette recherche d’efficacité aérodynamique qui ressort du design de la TS 900 Apex avec, certes, un peu moins d’élégance que la Ferrari citée auparavant.

Tushek TS 900 Apex

Les flancs de la Tushek TS 900 Apex apparaissent donc moins élaborés et l’arrière de l’Hypercar et tout aussi « torturé » en termes de ligne malgré la présence de portes en élytre, sans oublier le toit amovible. Les ingénieurs de chez Tushek n’ayant pas fait dans la demi-mesure ni dans un compromis cherchant à affiner leur création. Le résultat est clairement bestial et radical.

Tushek TS 900 Apex

A l’intérieur de l’Hypercar, le constat est légèrement différent avec une finition qui semble être soignée, ceci notamment avec de la fibre de carbone apparente, de l’Alcantara et des surpiqûres jaunes. Pour le reste, tout est assez simpliste au niveau de la console centrale et de la planche de bord mais, ce qui nous intéresse au plus haut point se situe sous la carrosserie de cette sportive.

Tushek TS 900 Apex

Sur le plan technique, la Tushek TS 900 Apex repose sur un châssis tubulaire développé en chrome-molybdène. Il en résulte un poids contenu de 1 410 kilos. Sous le capot arrière se cache un V8 4.2 l FSI d’origine Audi. Ce bloc est couplé à un compresseur pour développer 687 HP (697 chevaux) à 7 600 tr/min. Précisons qu’à haut régime, la zone rouge est atteinte à 8 100 tr/min. Le couple du V8 étant de 690 Nm (entre1 900 et 6 300 tr/min).

Tushek TS 900 Apex

A cela s’ajoutent à l’avant, deux systèmes électriques pour chacune des roues, d’une puissance totale de 480 kW/1 000 Nm, soit 653 chevaux, à savoir presque la même donnée que le V8 ! Les moteurs sont alimentés par une batterie au lithium de 7,5 kWh.

Tushek TS 900 Apex

La puissance cumulée est communiquée par Tushek pour 1 340 bhp (1 358 chevaux) et le couple total est de 1 600 Nm. En termes de performances, la Tushek TS 900 Apex abat le 0 à 100 km/h en 2,5 s et peut atteindre 380 km/h de vitesse maximale.

Tushek TS 900 Apex

Il reste à savoir quand l’Hypercar sera commercialisée, à quel nombre d’exemplaires et à quel tarif. Les réponses devraient être connues en septembre.

Texte : Frédéric Lagadec

Photos : Tushek Supercars

Tushek TS 900 Apex Tushek TS 900 Apex Tushek TS 900 Apex