Après une courte nuit de sommeil, l’équipage de la Lancia Flavia Coupé entame la deuxième journée du Tour Auto (Dijon – Lyon) à la 36ème position du classement Régularité (catégorie VHC). Un début timide pour l’équipage familiale qui compte bien gagner quelques places lors de l’étape 2. Au programme figurent deux épreuves Spéciales et une épreuve sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Ce haut lieu du sport automobile, où s’est notamment déroulé le Grand Prix de France de F1 de 1991 à 2008, accueillera également les équipages pour le déjeuner.

Fini l’échauffement pour la superbe Lancia Flavia Coupé, il est désormais temps de rentrer dans la compétition. La première étape du Tour Auto 2019 a permis à Thomas de Chessé, le pilote, d’apprivoiser son véhicule et Caroline, la copilote, d’apprendre son rôle. Désormais, la Lancia a les clefs pour réaliser une bonne course. Rappelons cependant, que la Lancia court son premier Tour Auto. L’enjeu principal est de finir la semaine. Thomas s’est déjà réjoui hier de finir la première journée sans encombre et espère tenir le rythme jusqu’à Deauville.

Mais, c’est sans compter les surprises de la capricieuse Lancia Flavia Coupé. Le pneu avant gauche crève à l’arrêt juste avant le départ de la première épreuve chronométrée de la journée. Un problème mineur puisque la roue de secours est rapidement montée et, la Lancia peut prendre le départ de l’épreuve. Ce petit incident a été résolu grâce à la solidarité des autres concurrents du « Tour » qui n’ont pas hésité à venir en aide à Thomas et Caroline. La matinée ne fait que commencer mais la Lancia consomme beaucoup et oblige Thomas et Caroline à s’arrêter souvent pour ravitailler.

Le souvenir de Maëva Coucke jouant à Mario Kart avec la Flavia Coupé restera longtemps dans les têtes de Thomas et de sa soeur. Rappelons que Miss France 2018 est engagée en tant que copilote sur la 504 Coupé de l’écurie Peugeot Legend.

Pour cette première Spéciale « Autun – Sud Morvan », la Lancia doit respecter la moyenne de 63 km/h. Un objectif ambitieux pour un terrain aussi vallonné mais, la Lancia surprend les spectateurs. Elle affronte la Spéciale avec agressivité et finit 20ème de sa catégorie VHC.

Sans transition, les concurrents reprennent la route pour rejoindre le circuit de Magny-Cours. Une fois au circuit, les bolides s’affrontent férocement. La Lancia se prend au jeu de la régularité et réalise 3 fois le même tour avec seulement trois secondes d’écart.

Les deux premières épreuves de la journée ont duré plus longtemps que prévu. La dernière Spéciale s’est donc déroulée entre chien et loups. Vers 21 heures, la Lancia prend le départ de la Spéciale avec les phares allumés. A cette heure tardive, les tables de moyenne deviennent illisibles et la visibilité est fortement réduite. La Lancia arrive 61ème sur 140 bolides engagés en Régularité.

Après cette journée chargée, les concurrents du plateau Régularité arrivent tard à Lyon. A peine le temps de débriefer, la Lancia change de copilote comme cela avait été prévu. Caroline de Chessé laisse la place à sa sœur Marie de Chessé. La fibre automobile coule dans le sang des Chessé. Toute la pression passe sur les épaules de l’aînée de la famille (Marie) qui va désormais devoir guider la Lancia jusqu’à l’arrivée. Caroline quitte le Tour Auto fière et pleine de souvenirs. Quant à la Lancia, elle garde le cap sur Deauville.

Texte : Guillaume de Gaillard

Photos : LesVoitures.com

Guillaume dg
Author: Guillaume dg