Generic selectors
Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Audi A6 Berline : confort high-tech, essai

  Publié le 25 mai 2018 par

Avec un rythme très élevé, Audi renouvelle sa gamme modèle par modèle. L’année 2018 sera d’ailleurs « l’année Audi » avec des voitures inédites comme, par exemple, le futur grand SUV Q8. Les « berlines aux anneaux » sont et, seront toujours une priorité du constructeur allemand. La nouvelle Audi A6 Berline a ainsi été dévoilée en février dernier avant sa présentation en public lors du salon de Genève un mois plus tard. La voici à l’essai aux abords du fleuve Douro.

Certains préférerons longer le fleuve lors d’une croisière, c’est une erreur. Nous vous proposons de découvrir l’Audi A6 Berline dans sa configuration essence 55 TFSI S-Line grâce à notre « croisière automobile » au Portugal. Vous serez amenés à explorer des sites majestueux tels que la ville de Vila Real et les jardins du manoir de Solar de Mateus. La vallée du Douro recèle de délicieux trésors et vous mènera sur la route des vins de Porto. Vous admirerez cet incroyable vignoble qui s’étend sur une centaine de kilomètres le long du Douro jusqu’à la frontière espagnole et qui a la particularité d’être « plantée » en escalier. Vous visiterez également des villes emblématiques telles que Porto, Braga et Guimarães. Le voyage commence…

Cette 5ème génération de l’Audi A6 Berline conserve des dimensions très proches du précédent modèle avec 4,94 m de longueur et 1,89 m de large. Visuellement, la berline allemande est esthétiquement très proche de son aînée au « 8 ». La face avant de l’Audi A6 Berline 2018 révèle une calandre « Singleframe » située plus basse ainsi qu’un bouclier beaucoup plus agressif, la finition « S-Line » y étant pour beaucoup. On remarque des entrées d’air très travaillées sur les extrémités.

Les designers de chez Audi savent « jouer entre les lignes », les profils de la berline en sont le parfait exemple. Les quelques retouches apportées font ressortir un rendu plus expansif. Les grandes jantes de 21″ à 5 doubles branches de notre modèle d’essai accompagnent des bas de caisse affûtés et des lignes très marquées. Le dynamisme du design de l’Audi A6 touche désormais beaucoup plus à la « sportivité automobile ».

Vue de l’arrière, on remarque que le bandeau lumineux qui est apparu sur les Audi A7 Sportback et Audi A8 disparaît au profit d’inserts de très bon goût. Leur aspect brillant moderne souligne le style élancé de l’auto. De nouveau, la recherche d’une agressivité esthétique marque le design de cette nouvelle Audi A6 Berline qui n’en perd pas en élégance.

A l’intérieur, le lien entre l’Audi A7 et l’Audi A6 est encore plus présent. La planche de bord est en effet commune aux deux berlines. Au-delà, d’une qualité d’assemblage parfaite, le choix des matériaux fait ressortir une austérité chère à la marque allemande et aux autres constructeurs allemands. Notre A6 Berline d’essai dévoile cependant une atmosphère lumineuse grâce à ses sièges sport et à sa sellerie grise. Comme pour sa carrosserie, de nombreux éléments brillants aident à illuminer un habitacle « Classe Affaire ».

Les deux écrans situés sur la console centrale, dont le « MMI touch » en haut incliné vers le conducteur, dissocient l’infodivertissement et la navigation pour l’un et les paramètres de confort pour l’autre situé plus bas. Précisons que l’écran supérieur est parfaitement intégré tant au niveau de son implantation que le graphisme des informations qu’il affiche. Un 3ème écran, le fameux « Virtual Cockpit », est dédié au conducteur. D’une taille de 12,3″, il offre un confort de conduite high-tech.

La technologie est au cœur de cette nouvelle A6 Berline : plus de 30 systèmes sont proposés. On touche à la conduite autonome de niveau 3. La « petite A6 Berline » n’a donc rien à envier à « ses grandes sœurs A7 et A8. Elle intègre un dispositif intelligent  » zFAS » qui, pour reprendre les termes du constructeur, « en  fusionnant les données des différents capteurs, établit en continu un modèle détaillé de l’environnement. » 5 détecteurs radar, 5 caméras, 12 à ultrasons et un scanner laser composent cette intelligence artificielle automobile.

Sur route, première surprise qui n’a rien à voir avec notre essai mais le nombre d’Opel Corsa vues tout au long de notre parcours a été tellement impressionnant que nous devions, non sans humour, vous relayer cette anecdote. Passons aux choses sérieuses. Motorisée par un V6 3.0 l de 340 ch et 500 Nm de couple, l’Audi A6 Berline semble « flotter sur la route ». Sans surprise, le confort de conduite est au rendez-vous. Un alterno-démarreur de 48 volts aide partiellement à mouvoir l’auto entre 55 et 160 km/h sans utilisation moteur. La présence de cette petite hybridation a surtout pour but de limiter la consommations et les émissions de CO2.

Sur les petites routes du Portugal, les trains roulants de la berline nous ont offerts une agilité à faire rougir une compacte sportive. Equipée de la transmission intégrale quattro, des suspensions actives et de roues directrices à l’arrière, l’Audi A6 Berline est d’une grande facilité à emmener sur ce type de parcours sinueux. Revenons sur un chiffre, celui du couple. Les 500 Nm disponibles entre 1 370 tr/min et 4 500 tr/min sont un gage de dynamisme impressionnant, le V6 faisant le reste grâce à une allonge exceptionnelle. A l’image de nos photos au bord de l’eau, la boîte de vitesses S tronic à double embrayage et 7 rapports est d’une grande fluidité. L’ensemble des technologies de pointe font de l’Audi A6 berline une voiture high-tech au service du confort. A l’opposé, des sensations sportives ne se font pas ressentir au volant de la berline mais le plaisir de l’emmener est bien présent. Ne nous plaignions pas qu’un constructeur comme Audi développe des voitures aussi sûres et technologiquement au summum de ce qui existe aujourd’hui sur le marché.

En termes de consommations et d’émissions de CO2, la fiche descriptive de l’Audi A6 Berline 55 TFSI fait apparaître 7,0 l/100 km et 159 grammes de CO2/km (avec jantes 18″), soit un malus de 3 853 €.

En conclusion, l’A6 Berline 2018 n’a strictement plus rien à voir avec sa précédente génération. « Ultra-optimisée » grâce au savoir-faire Audi, elle propose un confort sans égal pour ce type de véhicule. Les technologies complémentent maîtrisées par le constructeur allemand sont bien sûr l’une de ses forces. Le lancement de l’Audi A6 Berline est programmé pour juin 2018. Il faudra donc patienter pour connaître ses tarifs, le V6 55 TFSI étant le seul moteur à essence qui sera commercialisé. Trois diesel sont aussi au programme : 2.0 l TDI 204 ch/400 Nm, 3.0 l TDI 231 ch/500 Nm et 3.0 TDI 286 ch/620 Nm

Essai : Thomas de Chessé

Photos : LesVoitures.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer