Pagani Huayra Roadster : 764 chevaux de beauté à l’air libre…

    Publié le 18 février 2017

Dans l’univers des constructeurs de voitures d’exception, ou de rêve, Pagani est considéré comme un artisan au sens noble du terme. A Genève, la Huayra se dévoilera dans une fantastique version roadster qui est présentée comme un tout nouveau modèle.

Apparue en 2011 pour la première fois à Genève, sous les traits d’un coupé, la Huayra peut être définie de fantasme automobile tant son style joue la carte de l’agressivité avec cette touche de sensualité unique au monde. Les années bonifient la Supercar qui profitent d’évolutions à tous les niveaux.

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-10

Esthétiquement, l’aérodynamique est magnifiée avec l’apparition d’un nouveau bouclier à l’avant. Il intègre des clapets actifs. A l’arrière, on remarque que les formes de la carrosserie sont plus généreuses. Quant au double bossage, c’est une pure merveille automobile. Au-delà de son fantastique aspect visuel, il permet d’alimenter en air le V12.

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-8

Pagani réussi, avec ce roadster, à proposer une voiture plus légère que le coupé. Pour atteindre cet objectif, le constructeur italien peut se vanter d’avoir inventé le Carbo-Titanium. Ce matériau composite serait en avance sur tout ce qu’il se fait en la matière, notamment en F1. Le Carbo-Titanium est accompagné par du Carbo-Triax HP52. Au final, la Huayra Roadster n’affiche que 1 280 kilos sur la balance. C’est 80 kilos de moins que le coupé avec un gain de rigidité de 52%.

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-7

Sur le plan mécanique, la Huayra Roadster  est mue par un V12 6.0 l d’origine Mercedes-AMG. Il développe 764 chevaux sur la Supercar italienne. Le couple est hallucinant : 1 000 Nm ! Ce « cœur mécanique » surpuissant est situé en position longitudinale et centrale. Une nouvelle boîte de vitesses à 7 rapports se charge d’envoyer les 764 ch aux roues arrière. Les trains roulants de la Huayra ont été optimisés avec  de nouvelles suspensions allégées, des freins Brembo en céramique (380 x3 4 mm 6 pistons à l’avant et 380 x 34 mm 4 pistons à l’arrière). A noter également que Pirelli a développé des pneus spécifiques pour le roadster : des PZero Corsa de 20″ pouces à l’avant et 21″ à l’arrière. Leur particularité est qu’ils peuvent encaisser jusqu’à 1,8 G de force latérale. Hélas, il faudra attendre le salon de Genève pour découvrir les performances de la Huayra Roadster.

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-9

Pour ceux qui seraient éventuellement intéressés par l’acquisition de cette puissante beauté automobile, sachez que seulement 100 exemplaires seront produits et qu’ils sont tous déjà vendus au prix de… 2 280 000 €.

La rédaction

Photos : Pagani

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-19
2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-5

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-4

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-3

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-2

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017

2018-pagani-huayra-roadster

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-16

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-14

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-13

2018-pagani-huayra-roadster-geneva-motot-show-2017-11