Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

F1 : le système de protection « Halo » mis en place en 2018 !

 
 
    Publié le 20 juillet 2017

La FIA vient de prendre une décision qui risque fort de déchaîner les passions. Le système de protection frontale « Halo » développé par Ferrari équipera les monoplaces dès la saison prochaine.

Les pilotes y sont opposés mais la Fédération Internationale de l’Automobile a tranché après que plusieurs systèmes aient été testés depuis quelques années. Le « Halo », composé en carbone, entourera ainsi le cockpit des F1. Comme les images Ferrari le montrent, il est fixé devant le volant et des deux côtés du cockpit. Ce système a pour but de protéger la tête des pilotes contres d’éventuels chocs ou débris.

Voici en partie le communiqué de la FIA : « A la suite de l’accord unanime du Groupe Stratégique, en juillet 2016, pour introduire une protection frontale supplémentaire pour la Formule 1 et le soutien répété des pilotes, la FIA confirme l’introduction du « halo » pour 2018. »

La triste coïncidence des dates veut que cette décision a été prise hier, soit presque 2 ans après le décès de Jules Bianchi (17 juillet 2015) suite à son tragique accident survenu le 5 octobre 2014 à Suzuka. Sur une piste détrempée, l’espoir français de la discipline reine du Sport Automobile avait heurté une dépanneuse après être sorti de la piste. En octobre 2009, lors des qualifications du GP de Hongrie, Felipe Massa, alors chez Ferrari, avait échappé au pire après avoir reçu en pleine tête un ressort de la Brawn GP de Rubens Barrichello. Le « Halo » est une réponse, entre autres, à ces deux accidents.

La sécurité des pilotes est une priorité, nous sommes tous d’accord. Mais le « Halo » qui casse visuellement la ligne des F1 et recouvre en partie leur cockpit peut aussi être considéré comme un élément qui enlève l’aspect « monoplace » des voitures. Le prochain Conseil Mondial de la FIA devrait logiquement valider définitivement la mise en place du « Halo »

La rédaction

Photos : Scuderia Ferrari