Ford Kuga : le très sérieux SUV américain à l’essai !

    Publié le 21 décembre 2016

Dévoilée en Europe à l’occasion du salon de Genève 2016, la mise à jour du Kuga était indispensable pour Ford afin de rester dans la course au sein du marché des SUV, ceci face à de nombreuses nouveautés comme la Peugeot 3008, le Škoda Kodiaq ou le Seat Ateca. C’est dans un format innovant que nous avons jaugé le SUV américain lors d’un road trip en Grèce.

Pour présenter le SUV aux médias européens, Ford a fait les choses en grand en organisant un road trip à travers l’Europe. Initiative ambitieuse et tendance, la première étape du périple baptisé KugAdvendure nous a menés jusqu’en Grèce pour prendre le volant de la version 2.0 TDCi 150 ch S&S BVM6 4×2 d’Athènes à Thessalonique.

ford-kuga-kugadventure-7

Sur le plan du style, le Kuga joue la carte de la sportivité robuste tout reprenant les derniers codes visuels chers à Ford dont la grande calandre trapézoïdale. A cela s’ajoutent de nombreuses évolutions : phares au dessin très effilé, feux antibrouillards intégrés, ailes musclées, diffuseur arrière. Grâce à elles, le Kuga développe une sérieuse impression de solidité et une sobriété élégante surtout dans sa finition Titanium, celle de notre modèle d’essai, qui, de surcroît, arbore une sulfureuse teinte rouge Rouge Candy (option). Point important, le SUV est l’un des plus long de sa catégorie avec 4,52 m mais pas le plus large, ce qui lui confère un aspect compact.

ford-kuga-kugadventure-3

A l’intérieur, le classicisme est de rigueur comme la majorité des SUV depuis la « révolution » 3008. Le cuir Gris Medium Light Stone apporte une touche premium indispensable à une atmosphère simple mais qui cache bien son jeu. Le point fort de ce Kuga Titanium est clairement sa généreuse dotation en équipements. Parmi eux, on trouve le système SYNC3, qui intègre Apple Carplay et Android Auto, son grand écran tactile 8″, le Keyfree (accès et démarrage sans clé), les rétroviseurs rabattables électriquement et le radar de recul. Puisque l’on en est aux finitions, la très attendue Vignale propulsera le Kuga vers le premium. D’ici là, quatre lignes sont disponibles : Trend, Titanium, ST-Line et Business Nav.

ford-kuga-kugadventure-13

En matière d’aides à la conduite, les options sont pléthore. A ce titre, nous privilégierons le Pack Sécurité Intégrale (950 €). Il inclut tout ce qui se fait de mieux en sécurité active.

ford-kuga-kugadventure-12

Au niveau de son habitabilité, le Kuga se situe à hauteur des principaux acteurs du marché des SUV. Sauf pour son volume de chargement, certes suffisant, mais on aurait espéré plus surtout avec une longueur si importante. Les occupants du SUV trouveront beaucoup d’espace à l’avant et à l’arrière. Sur ce point, le Kuga n’a pas à rougir, il profite enfin de ses 4,52 m.

ford-kuga-kugadventure-22

Sur les routes grecques, notre SUV a souffert du poids de son âge au sens propre et figuré. Ses 1 591 kilos sont un handicap lié à la plateforme originelle du Kuga. Mais l’américain a de la réserve notamment au niveau de son comportement sans faille. Sur les longues autoroutes que nous avons empruntées,  le confort a été au rendez-vous. Il ne faudra néanmoins pas trop demander au Kuga lors de dépassements. Ses reprises sont trop discrètes à cause, bien sûr et encore une fois, de son poids trop élevé.

ford-kuga-kugadventure-20

Ford annonce un 0 à 100 km/h réalisé en 12,7 s. En dehors des tristes autoroutes grecques bordées d’usines et de magasins et autres sites à l’abandon, l’agilité du Kuga n’est elle pas en crise. La commande de boîte de vitesses bien en mains, il suffit de jouer sur les rapports pour mouvoir le Kuga avec facilité grâce aux 370 Nm de couple disponibles tôt (entre 2 000 et 2 500 tr/min) et son châssis bluffant. Même si les débattements du levier de la boîte sont trop grands, leurs précisions offrent un bon agrément de conduite (boîte Powershift disponible en option). Quant à la direction, elle est assez précise, sans remonter un maximum d’informations, et le freinage est une nouvelle preuve du sérieux développé par le Kuga.

ford-kuga-kugadventure-36

Les autres points fort du Kuga sont représentés pas ses chiffres de consommation et d’émissions de CO2. Ford communique sur 4,7 l/100 km en cycle mixte pour le 2.0 TDCi 150 ch S&S BVM6 4×2. Lors de notre voyage au pays des dieux, nous avons noté un bon 6,9 l/100 km. Et les émissions de CO2 n’impacteront pas le prix du SUV (122 g CO2/km émis. Cette dernière donnée est l’une des meilleures du segment des SUV.

ford-kuga-kugadventure-25

En conclusion, le Ford Kuga reste une proposition intéressante. Malgré l’ancienneté de sa base, le SUV restylé possède de nombreux arguments, si l’on oublie son poids. Très sérieux, confortable, il saura séduire une clientèle à la recherche d’un outil familial de mobilité fiable et pratique. Son espace de vie important et son rapport prestations/prix en font une offre qu’il faudra étudier sachant que le modèle présenté à travers notre essai est accessible à partir de 31 400 €.

Texte, essai et photos : Frédéric Lagadec

ford-kuga-kugadventure

ford-kuga-kugadventure-2

ford-kuga-kugadventure-4

ford-kuga-kugadventure-5

ford-kuga-kugadventure-6

ford-kuga-kugadventure-8

ford-kuga-kugadventure-9

ford-kuga-kugadventure-10

ford-kuga-kugadventure-11

ford-kuga-kugadventure-15

ford-kuga-kugadventure-16

ford-kuga-kugadventure-17

ford-kuga-kugadventure-18

ford-kuga-kugadventure-19

ford-kuga-kugadventure-21

ford-kuga-kugadventure-23

ford-kuga-kugadventure-25

ford-kuga-kugadventure-27

ford-kuga-kugadventure-29

ford-kuga-kugadventure-30

ford-kuga-kugadventure-31

ford-kuga-kugadventure-32

ford-kuga-kugadventure-33

ford-kuga-kugadventure-34

ford-kuga-kugadventure-35

ford-kuga-kugadventure-37

ford-kuga-kugadventure-38