Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Volkswagen Golf GTI Perfomance : la compacte star entre dans l’ère de la sportivité confortable, essai !

 
    Publié le 3 avril 2017

Il y a quelques semaines, nous vous avions proposé de découvrir le restylage de la Golf 7 à travers l’essai des versions 2.0 l TDI 150 et 1.5 l 150 Evo (nouveau moteur essence). Cette fois, passons à la puissance supérieure avec l’essai de la Golf GTI Performance 2017. Au programme plus de chevaux, plus de technologie et un peu trop de confort…

La toute première Golf GTI de l’histoire est apparue en France lors du Mondial de l’Automobile 1976. 41 ans plus tard, la France a de nouveau de la chance car, chez nous, c’est la déclinaison GTI Performance qui sera uniquement proposée sur notre marché à partir de mai. Elle dispose ainsi de 245 chevaux, soit 15 de plus que la précédente génération. Pour expliquer ce choix, la firme de Woflsburg s’est basée sur la différence de tarif entre les deux GTI « classique » et Performance. Cette dernière n’était, en effet, pas assez importante aux yeux des acheteurs français qui se sont rués sur la précédente génération de la Performance au détriment de la GTI.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-12-2

Esthétiquement, la Golf GTI Performance profite bien sûr des « petits coups de crayon » du restylage. Nous les avions détaillés lors de notre premier essai (à lire sur : Volkswagen Golf : la star des berlines compactes s’offre une cure de jouvence, essai !) C’est toujours sur l’île de Majorque que le look à connotations sportives de cette compacte nous est apparu. A l’avant, le bouclier est beaucoup plus agressif et ouvert dans sa partie inférieure. Il intègre une garniture noire en « C » à griffes sur ses contours. La nouvelle signature visuelle à LED se pare, quant à elle, d’un liseré rouge qui parcourt la calandre où trône les 3 lettres sulfureuses « GTI ». Sulfureuses comme la teinte Rouge Tornado de notre modèle d’essai.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-8-2

Les jantes de 18″ (option), au rendu aussi lisse que dynamique, marquent l’identité très moderne du nouveau style de la Golf GTI. Les flancs de notre version 3 portes sont tout aussi lisses sur leur partie arrière. C’est le seul manque d’agressivité visuelle que l’on peut noter. A l’arrière, la double sortie d’échappement soulève visuellement l’ensemble et, contrairement aux ailes arrière, le caractère bien trempé de la nouvelle Golf GTI Performance est omniprésent.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-9-2

Avant de découvrir nos impressions de conduite, place rapidement à la découverte de l’habitacle de la compacte. Il en ressort une ambiance très sérieuse, à l’allemande. Nous avons clairement apprécié la très bonne habitabilité de cette Golf et sa qualité de finition exceptionnelle. Le manque de personnalité des versions « de base » est gommée grâce au style GTI qui apparaît sous forme de touches de rouge, notamment sur la sellerie microfibres/tissu Honeycomb. Sans oublier la présence d’une pléthore d’aides à la conduite et de technologies embarquées. A noter que la fantastique instrumentation digitale Active Info Display et le système Discover Pro sont de série.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-21-2

Sur les routes vallonnées de Majorque, il nous a fallu aussi peu de temps qu’il en faut pour l’écrire pour appréhender la Golf GTI Performance. Son moteur 4-cylindres TSI 2.0 l à Injection (Grand Tourisme à Injection = GTI) développe donc 245 ch qui sont obtenus à 6 200 tr/min pour 370 Nm (entre 1 600 et 4 300 tr/min). C’est avec une grande facilité que ce bloc atteint la zone rouge de manière linéaire. Les palettes en main, la boîte DSG7 est une merveille de rapidité et de douceur synonyme de… confort.

Golf-GTi-2

Premier constat : ce sentiment de confort parfait ressenti au volant de la compacte « aseptise » l’effet de cette rapide montée en régime. Il faut alors vite poser les yeux sur les compteurs pour ne pas se faire surprendre en atteignant des vitesses non autorisées. Autre constat sur le plan de « l’ouïe », sens au combien important pour générer un ressenti sportif, l’insonorisation de très haut niveau de l’habitacle prend trop vite le dessus sur le son du moteur. Mais, heureusement, à bas régime en mode Sport et à l’accélération, les échappements se font entendre !

Golf-GTi-11

En matière de comportement, l’amortissement de la compacte sportive est un savant mélange de dureté et de souplesse. Une qualité chère au groupe VAG. Comparativement à la Leon Cupra 300, la Golf GTI Performance, d’un poids à vide de 1 387 kilos, est typée encore plus confort. Chose logique quand on connaît la philosophie Seat. Et, quand on évoque la polyvalence automobile, la direction de la Golf GTI Performance en est le parfait exemple car elle se durcit dès que l’on met un peu d’angle. Certains apprécieront, d’autres pas. Encore une fois, il est tellement aisé d’appréhender la voiture allemande que cela ne nous a pas gêné. Le meilleur est à mettre à l’actif de la tenue de route parfaite grâce, entre autres, à la présence d’un différentiel autobloquant situé sur l’essieu avant. La Golf GTI Performance se joue de toutes les configurations de virage possibles avec une facilité déconcertante.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-18-2

Soyons très clairs, agile et d’un dynamisme à toutes épreuves, la Golf GTI Performance est une voiture exceptionnelle. Le freinage hyper efficace en est un autre exemple. On touche là, à de la vraie sportivité lorsque l’on décide de taper fort, très fort, dans les freins.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-15-2

Du côté des performances, les chiffres qui suivent sont en opposition avec notre confortable ressenti global. La Golf GTI Performance abat le 0 à 100 km/h en 6,2 s. Et c’est sans difficulté qu’elle peut atteindre 250 km/h. Tout est facile pour la Golf… Les consommations sont communiquées par Volkswagen pour 6,3 l en cycle mixte. Un chiffre que nous avons joyeusement doublé. Une joie que l’on retrouve concernant le malus français : 773 € pour 140 g/km de CO2 émis,+. C’est peu cher payé pour une sportive et c’est tant mieux !

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-3-2

En conclusion, Peut-ont critiquer le confort optimal de cette compacte redoutable d’efficacité à tous les niveaux ? Non, car ceux qui recherchent une traction sportive au sens pur et dur du terme pourront opter pour l’incroyable Golf R (en photo ci-dessus). Forte de 310 ch, il nous a été offert de la tester durant quelques tours sur le circuit de Palma de Majorque. Comme si Volkswagen avait voulu nous prouver, si cela est encore nécessaire, ses capacités à commercialiser des engins roulants à sensations fortes. Pour asseoir définitivement cette philosophie, Volkswagen a également exposé la GTI TCR.

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-5-2

Les sensations fortes sont donc pour la Golf R et les sensations de confort sportif sont pour la Golf Performance. Car, même si le terme « Performance » colle parfaitement à la GTI d’outre-Rhin, son caractère sportif est dissimulé, non pas sous une carrosserie convenue car la sienne est des plus attractives, mais par un développement dont la priorité a été, hélas, un peu trop portée sur la polyvalence. A ce jour, seul le prix de la version 3 portes à boîte manuelle est connu : 36 300 €. Il faudra patienter pour connaître le tarif de notre version d’essai.

Texte, essai et photos : Frédéric Lagadec

Golf-GTi-8

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-7-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-13-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-14-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-17-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-19-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-20-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-22-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-23-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-24-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-25

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-2-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-4-2

essai-golf-7-gti-performance-2017-les-voitures-6-2