Prix de carburants : la baisse se prolonge

Depuis mi-juin, les prix des carburants sont en baisse, ceci d’après les données officielles publiées par le gouvernement, via la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC). Les automobilistes français et autres usagers de la route vont donc pouvoir “respirer” car, cette baisse devrait se prolonger surtout que l’aide de l’Etat va s’intensifier en septembre.

D’après la Direction Générale de l’Energie et du Climat, la semaine dernière (S31 2022), le prix moyen du gazole, dans les stations-service françaises, a été relevé à 1,8393 €/l, soit une baisse de 3,9 c€/l comparativement à la S30 2022. Du côté du Super SP95 – E10, la baisse est moins significative mais, non moins visible : 1,7941 €/l  en moyenne en France (- 1,4 c€/l par rapport à la semaine précédente S30 2022). Comment expliquer cette baisse des prix des carburants ? Pour faire simple, l’économie mondiale étant en récession, les besoins de transporter divers produits et aliments, etc… sont, notamment, moindres. On en revient tout simplement au principe de l’offre et de la demande. Ci-dessous, le tableau évolutif des prix des carburants, mis en ligne par la DGEC.

Comme évoqué en introduction, suite au vote du Projet de Loi de finances Rectificative (PLFR), la remise actuelle de 18 c€/l (France métropolitaine), sur les prix des carburants, va passer à 30 c€/l, à partir du 1er septembre 2022. Puis, pour les mois de novembre et décembre 2022, la remise à la pompe sera de 10 c€/l.

prix des carburants remise carburant

Rappelons que TotalEnergies va aussi mettre en place un nouveau dispositif. Dès le 1er septembre prochain et jusqu’au 30 octobre, une remise de 20 c€/l sera ainsi appliquée dans toutes les stations-service du réseau TotalEnergies. Ensuite, du 1er novembre au 31 décembre 2022, la remise sera de 10 centimes €/l, toujours, bien sûr, dans les stations-service Total. Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, s’était, d’ailleurs exprimé sur ce sujet :

« Cet engagement de TotalEnergies vient accompagner les mesures gouvernementales de soutien direct au pouvoir d’achat des Français. Notre priorité va donc aux consommateurs car nous préférons faire une contribution immédiate et directe pour nos clients, plutôt qu’une taxe indirecte qui pénaliserait nos raffineries. Nos raffineries françaises constituent en effet un outil industriel qui contribue à la sécurité énergétique du pays, emploie directement près de 5 000 salariés et dans lequel nous investissons plusieurs centaines de millions d’euros pour assurer leur modernisation comme à Donges ou leur transformation comme à Grandpuits. Elles ont dû faire face à des pertes de plus de 1 milliard d’euros durant la période du Covid en 2020 et 2021, pour lesquelles TotalEnergies n’a sollicité aucun soutien d’aucune sorte de la part de l’Etat et qui sont loin d’être compensées par l’environnement favorable actuelAvec ce programme massif de réduction des prix dans nos stations, nous espérons que cet engagement dans la durée, qui sera entendu par nos clients, le sera également par la représentation nationale. »

Vivement la rentrée, sachant que ce week-end, un autre grand chassé-croisé est attendu sur les routes et stations-service de l’Hexagone. Quoi qu’il en soit, bonne route et soyez prudents.

La rédaction

Photos : LesVoitures.com et Direction Générale de l’Energie et du Climat