Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Renault Kwid : à 5 000 euros en France ?

 
    Publié le 31 janvier 2016

En octobre dernier, Renault a tenté une nouvelle aventure en lançant le dernier jouet de sa catégorie low cost. La Kwid est entrée sur le marché indien avec son look de crossover assumé au tarif très attractif de 3 500 euros. Étant rodée sur ce segment, la marque au losange a été gratifiée d’une franche réussite avec une très belle fin d’année sur les chaines de productions et un carnet de commandes 2016 qui touche les 85 000 unités.

Comme nous l’avons vécu avec les divers modèles badgés Dacia, la transplantation de ce marché sur le continent européen a toujours fonctionné. De plus une Kwid camouflée a été aperçue en Europe. Alors malgré le discours de Carlos Ghosn sur l’absence de ce modèle chez nous, nous pouvons nous permettre d’imaginer une version européenne présentée lors du Salon de Genève 2016. Sans oublier qu’en 2014, le Kwid avait eu le droit à un concept fun au look de buggy (à revoir sur : Renault Kwid : en prémisse d’un futur crossover « low cost » !)

Renault-concept-kwid-2014

De plus, et même si aucune information officielle n’ai été donnée, quelques éléments concrets circulent. Tout d’abord au sujet de la motorisation, qui pour des raisons de restrictions écologiques européennes évoluerait vers un trois cylindres de 1.0 l contre un 0.8 l utilisé sur le marché indien. La seconde information concerne la tarification de ce crossover ou mini-SUV. Du fait de l’évolution probable de la mécanique et des agréments nécessaires au marché européen, la Kwid se verrait prendre de la valeur tout en restant plus qu’abordable. La barrière des 5 000 euros serait tout de même franchie, avec la supposition d’une évolution en gammes du modèle. La preuve que ce genre de démarche a déjà été abordée avec le panel d’évolutions possibles sur les modèles de la marque Dacia qui jouissent finalement de l’éventail de motorisations proposées par Renault.

Le projet de base de Renault étant de se consacrer au sujet indien qui semble être une fort bonne initiative, certains objectifs devaient être fixés. Le principal concernait une pénétration dans le marché de 5% d’ici 2017. La ligne de conduite étant posée, et les premiers chiffres étant satisfaisants, ne serait-il pas le moment de songer sans prendre de risques à un « rapatriement » du modèle sur nos terres ?

renault-kwid-2015-couv

La réponse nous sera peut-être donnée par le constructeur spécialiste du segment low cost en Suisse, lors du Salon de Genève qui rappelons le se déroulera du 3 au 13 mars 2016.

Texte : Guillaume Pons

Photos : Renault