Generic selectors
Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Volvo XC40 : SUV optimal, essai

 
    Publié le 5 février 2018

Dévoilé en septembre 2017, le Volvo XC40 vient compléter un marché « exponentiel » en termes de nouveautés, celui des SUVs compacts ou urbains. Qu’il soit généraliste ou premium, chaque constructeur se doit ainsi d’avoir sa référence. Le terme « référence » prend tout son sens pour celui qui s’attaque au BMW X1, Audi Q3 et autres Mercedes-Benz GLA… Voici le Volvo XC40 à l’essai au Portugal dans sa configuration T5 AWD R-Design.

La marque suédoise l’avait annoncé dès mai sous les traits du Volvo Concept 40.1. Ce dernier représente bien plus qu’un « simple » concept-car, car, à l’époque, il mettait à l’honneur la plate-forme CMA (Compact Modular Architecture) de dernière génération qui est donc inaugurée en série sur le XC40.

Long de 4,42 m, large de 1,86 m, pour une hauteur de 1,65 m, notre « beau bébé » tout de blanc vêtu reprend le style qui fait, entre autres, le succès du grand XC90 et de l’intermédiaire XC60. Les designers suédois ont soigné leur copie pour séduire une clientèle plus jeune à la recherche d’un véhicule compact moins statutaire que les grands frères du XC40 cités auparavant.

A l’avant, on retrouve ainsi une calandre droite commune à la gamme « XC » ainsi que l’incontournable signature lumineuse au « marteau de Thor ». En revanche, le dessin du bouclier avant de l’XC40 est plus agressif. Il reprend également les codes de tous les SUVs compacts, à savoir un sabot de protection. Cette « jolie gueule d’automobile sportive » très réussie en impose.

Puisque l’on en est à évoquer les codes des SUVs compacts, la transition est toute trouvée du fait qu’ils soient omniprésents sur les profils du XC40 avec, pour exemples, les protections des passages de roues, des bas de caisse ou encore la livrée biton (option). Les portes et ailes arrière ne font qu’un pour offrir un rendu très dynamique à cette voiture « haute sur pattes » font également partie des standards de la  « mode SUV compact » du moment.

Bien aidés par les superbes jantes alliage 20” 5 branches double Noir Mat/Argen (option ou de série sur le XC40 First Edition), les flancs et les bas de caisses du XC40, tous deux joliment creusés, font ressortir le caractère robuste de cette voiture compact qui impose son style si suédois.

A l’arrière, c’est tout aussi bien conçu et équilibré. Les immenses feux en forme de boomerang contrastent avec l’aspect lisse de la malle. On remarque que le bureau de style Volvo a fait preuve de retenue pour notre plus grand plaisir, car un bouclier arrière trop chargé aurait alourdi l’arrière de l’auto. Deux sorties d’échappement chromées suffisent à le faire briller.

Passons à l’intérieur du SUV sachant que c’est toujours un grand moment quand il s’agit d’une Volvo. Le XC40 ne déroge pas à cette règle en termes de finitions. L’assemblage des différents éléments touche à la perfection. On retrouve dans un espace de vie conséquent une ergonomie identique à celle du XC90. Position de conduite idéale, sièges à l’assise très confortable, commandes qui tombent sous la main le plus naturellement possible. Etre au poste de conduite d’une Volvo, c’est un peu comme être dans une chambre d’un hôtel 5 étoiles mais pas n’importe laquelle : celle qui éveille les sens et procure une sensation de bien être dès que l’on ouvre sa porte.

Le XC40 est avant-tout un véhicule familial. Volvo ne l’a, bien évidemment, pas oublié en dotant son intérieur de multiples rangements. L’habitabilité du SUV ne décevra personne. Petits, grands et très grands trouveront un espace conséquent dans une atmosphère feutrée haut de gamme. La donnée primordiale au moment de partir en voyage (en Volvo à nos yeux, on voyage, on ne prend pas la route des vacances, c’est une nuance rare), est celle du volume de chargement : de 460 à 1 336 l avec banquette rabattable 60/40.

Avant de passer au crible le comportement de notre XC40 T5 AWD sur route, présentons les principales aides à la conduite qui l’intègrent. Dans ce domaine faut-il rappeler l’expertise du constructeur suédois ? La sécurité est au cœur de sa stratégie de développement. Parmi les nombreuses technologies actives présentent sur le XC40 R-Design, on trouve le City Safe (conduite semi-automatique) dont nous faisons régulièrement l’éloge depuis avoir enlevé les mains du volant du XC90. Son « petit frère » XC40 profite des dernières avancées en la matière. Pour faire simple le City Safe détecte les véhicules en mouvement et tous les usagers de la route, du cycliste au chien en passant par le piéton. Volvo est clairement le seul constructeur premium non-allemand à proposer des prestations liées à la sécurité assise et active de si haut niveau.

Au volant du Volvo XC40, c’est d’abord un confort de conduite indéniable qui est ressenti. Les grandes jantes de 20″ n’altèrent pas ce point. Dès que des courbes et virages serrés se présentent devant lui, le SUV se montre d’une agilité sans faille, ceci, principalement grâce à sa plate-forme CMF. Équilibré comme une compact, le XC40 surprend donc par son aisance à se mouvoir. Malgré un poids important (1 684 kg à vide), le châssis Sport de notre version R-Design développe des sensations de conduite très intéressantes. Ajoutez à cela une direction très précise, des suspensions qui collent le SUV à la route, un freinage sans défaut et vous obtiendrez l’un des meilleurs SUVs du marché surtout que son 4-cylindres turbo a plus que du répondant. Ses 247 chevaux développés à 5 500 tr/min et ses 350 Nm de couple sont un gage d’une douce sportivité.

La boîte de vitesses Geartronic à 8 rapports joue également un grand rôle dans l’efficacité du XC40. La transmission intégrale « termine le travail » de ce très homogène SUV. Une dernière chose… le SUV se fait entendre, une rareté dans un monde où le silence de l’hybride et de l »électrique est roi. De quoi décupler le plaisir à emmener à rythme élevé (80 km/h sur le réseau secondaire en France ?) le SUV le plus agile que nous ayons jamais eu entre nos mains. La base de ce SUV et son moteur sont tellement performants que l’on imagine très bien Polestar s’en occuper pour en faire une référence dans le domaine des SUVs sportifs. L’idée est lancée!

Sur le plan des performances, le XC40 T5 AWD réalise le 0 à 100 km/h en 6,5 s pour une vitesse maximale de 230 km/h. Du coté des consommations, Volvo annonce 7,1 l en cycle mixte. Les émissions de CO2 (164 g/km) équivalent à un malus de 4 890 €.

En conclusion, le XC40 est un SUV compact des plus aboutis. L’expérience acquise par Volvo grâce aux XC60 et XC90 génère une voiture quasiment parfaite. C’est alors que vient la « douloureuse ». Mais quand on veut le meilleur du style, de la mécanique avec en prime du confort et du luxe, il faut mettre le prix. Celui du Volvo XC40 T5 AWD est de 48 820 €. Face à lui, les vieillissants Audi Q3 et Range Rover Evoque sont dépassés. Même constat pour le Mercedes-Benz GLA et le BMW X1 même si la version T5 AWD Geartornic AWD du XC40 ne représentera pas le cœur de ses ventes. A ce jour, le D4 AWD (190 ch – 40 Nm) est la seule autre offre en attendant les 1.5 l 3-cylindres T3 essence (150 ch) et D3 diesel (150 ch), synonymes d’offres en boîtes manuelles et 2 roues motrices, dont les sorties sont programmées en avril 2018. Suivra ensuite le T4. Le Volvo XC40 a une grande et belle carrière de « conquistador » devant lui.

Texte, essai et photos : Maria Labzaë – LesVoitures.com

Photos dynamique : Volvo