Résultat exact
Dans le titre
Dans les paragraphes
Dans les articles
Search in pages

Sergio Pininfarina

 
 
    Publié le 5 juillet 2012

Il est le fils de Gian-Battista Pinin Farina, dit « Pinin » Farina, puis Pininfarina, fondateur de la célèbre société de carrosserie et de design. Le nom « Pinin Farina » est devenu « Pininfarina » en 1961. Il est par ailleurs le cousin de Nino Farina premier champion du monde de Formule 1.

En 1965, Sergio Pininfarina convainc personnellement Enzo Ferrari d’adopter l’architecture technique à moteur arrière central pour les nouvelles voitures Berlinette dont le premier prototype la « Ferrari Dino Berlinette Speciale » est présentée au salon de l’automobile.

Dès 1982, Sergio Pininfarina, anticipe la révolution numérique du design automobile en dotant son entreprise d’outils numériques dans le nouveau centre de Cambiano ouvert en 1980 dans la banlieue de Turin, et dédié au design.

En 1986, il fait entrer sa société en bourse. Il était le président de la commission intergouvernementale pour la préparation de la réalisation d’une liaison ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin.

  • Alfa Romeo Spider Duetto
  • Alfa Romeo 164
  • Bentley Azure
  • Ferrari F40 as Lead Designer
  • Ferrari 288 GTO
  • Ferrari 612 Scaglietti avec Frank Stephenson
  • Ferrari P4/5
  • Fiat 124
  • Fiat 130 Coupe
  • Lancia Beta MonteCarlo
  • Lancia Gamma Coupé
  • Lancia Thema SW
  • Peugeot 306
  • Peugeot 406 coupé

Pininfarina a été fondée en 1930 au 107 Corso Trapani à Turin par Gian-Battista Pinin Farina.
Dès la première année d’activité, la nouvelle société produit 42 carrosseries avec 90 personnes et investit rapidement dans une soufflerie et un centre de recherche. Grâce aux nombreux contacts que Battista a su entretenir depuis son enfance, la société se lance dans le design automobile et va créer de nombreux modèles jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

En 1936, elle présente la nouvelle Lancia Aprilia, coupé très aérodynamique destiné à la course et qui aura un très grand succès. Alors qu’en 1939 le conflit menace d’éclater, la société déjà bien développée emploie près de 500 ouvriers pour fabriquer jusqu’à une voiture par jour. Pendant la guerre, la société travaille pour l’industrie civile mais est obligée de travailler aussi pour l’armée italienne, réquisitionnée pour construire des charrettes, des traîneaux et des barques en bois.

En 1946, un incendie ravage les ateliers, mais en 1947, la société présente la Cisitalia 202 réalisée sur la base de la Fiat 100, qui connaîtra un grand succès. Battista va alors travailler avec des sociétés américaines, telles que Nash Motors, Dodge et General Motors.
À partir de 1951, la société débute une fructueuse collaboration avec Peugeot, pour qui elle créera le design de la Peugeot 403 sortie à partir de 1955 — la voiture du lieutenant Columbo. Depuis cette époque, tous les nouveaux projets de la marque française sont mis en concurrence entre le centre de style interne de Peugeot et le centre de design de Pininfarina SpA.

Puis en 1952, Pininfarina débute aussi sa deuxième grande collaboration, avec la société Ferrari, avec le projet de la Ferrari 212 Inter. C’est Sergio Pininfarina qui convainc Enzo Ferrari d’adopter l’architecture technique à moteur arrière central dont le premier prototype, la Ferrari Dino Berlinette Speciale, fut présenté au Salon de l’automobile de 1965.

La société va aussi travailler avec Volkswagen et BMW. En 1957 est fondée l’usine de Gugliano et à partir de 1959, Battista Pininfarina, va se retirer progressivement des affaires.
En 1982, Sergio Pinifarina, anticipe la révolution numérique du design automobile en dotant son entreprise d’outils numériques dans le nouveau centre de Cambiano ouvert en 1980 dans la banlieue de Turin, et dédié au design.

Pininfarina a aussi travaillé dans les années 1980 avec Honda puis avec General Motors pour la construction de la Cadillac Allanté à Turin qui était expédiée aux États-Unis par un pont aérien, chose qui ne s’était jamais faite dans l’histoire de l’automobile.
En 1986, la société fait son entrée en bourse.

En 1999, la société finalise une collaboration avec Mitsubishi pour un nouveau concept SUV (Sport Utility Vehicle), une voiture tout terrain, une berline monovolume de nouvelle conception plus haute et plus courte, à mi-chemin entre les monovolumes et les berlines classiques.
En 2003, la société rachète Matra Automobile Engineering (ex ingéniérie du constructeur Matra Automobile) au groupe Lagardère, incluant le CERAM (Centre d’essais et de recherche automobile de Mortefontaine) et la société D3 (société de design automobile fondée en 1986 par Bernard Pène et achetée par Matra Automobile en 1999).

En 2008, Pinninfarina signe un partenariat avec le groupe Bolloré pour la fabrication en série, au sein d’une co-entreprise, Pininfarina-Bolloré, d’un véhicule électrique dérivé de la Blue Car de Bolloré et avec la technologie et les batteries du constructeur français, rebaptisé B0. Le modèle de série a été présenté au Mondial de l’automobile de Paris d’octobre 2008.

Au total, le centre de design de Pininfarina SpA a dessiné plus d’un millier de modèles et en a produit à peu près 250. Fin 2005, plus de 30 millions de véhicules dans le monde ont été créés avec le concours de Pininfarina ou en portent la griffe.
Le 7 août 2008, Andrea Pininfarina, PDG de l’entreprise depuis 2001, se tue dans un accident de la circulation dans la banlieue de Turin.