MG ZS : SUV électrique « made in China »

Fondée en 1924 puis, disparue en 2005, la marque MG qui a causé la perte de MG-Rover est de retour. Reprise par NAC (Nanjing Automobile Corporation) la même année et, ensuite par SAIC Motor (Shanghai Automotive Industry Corporation) suite à la fusion de ces deux groupes chinois en 2007, MG s’apprête à revenir en Europe occidentale avec le SUV ZS électrique.

Outre-Manche, MG est de nouveau présent depuis 2011 avec les MG3, GS et ZS qui sont respectivement une citadine et des SUV. Les MG actuelles n’ont, bien sûr, plus rien à voir avec l’ADN des anciens modèles. Ainsi, seul le logo aux deux lettres subsiste. A l’heure de « l’avénement » des voitures électriques et, malgré une concurrence bien au-dessus du ZS, c’est bien ce SUV « à piles » qui sera commercialisé.

MG

Ne nous éternisons pas sur le style du SUV sino-britannique qui est bien loin des dernières nouveautés en matière de SUV électriques. Sur le plan technologique, les chinois sont également loin car, le ZS proposera une autonomie de 262 km (WLTP), ceci avec un sytème électrique de 110 kW (146 chevaux) associé à une batterie lithium-ion de 44,5 kWh . En comparaison, sans être chauvin, le Peugeot e-2008 de 100 kW est beaucoup plus moderne sur tous les plans. Quant à son autonomie, elle est annoncée pour 310 km (WLTP).

MG

Le SUV ZS électrique se positionnera donc sur le marché low cost des véhicules électriques. Sur ce point, avouons qu’il y a une place à prendre même si, à ce jour, aucun tarif ni date de lancement n’ont été annoncés chez nous. En revanche, on sait que les trois premiers pays qui pourront en bénéficier sont le Royaume-Uni, la France et le Danemark, avant que SAIC Motor ne déploie son offre sur l’ensemble de l’Europe occidentale.

La rédaction

Photos : MG

MG ZS MG ZS MG ZS MG ZS